DÉCLARATION DE L’APARECO CONSÉCUTIVE AU COMMUNIQUÉ DU CNRC DU 22 MAI 2022

N°APARECO/SG/008/05/22

D’imposture en imposture.

1 .- L’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO) s’insurge contre les dérapages observés dans le fonctionnement du Comité de Coordination du CNRC, et ce, depuis un an environ : copinage, clientélisme, défaut de représentativité et absence de volonté de rassembler, pour ne citer que ceux-là.

2.- L’APARECO rejette sans ménagement le résultat d’un simulacre d’élection organisée par une pseudo assemblée élective composée de délégués des mouvements prétendument fondateurs du CNRC. Minoritaires, du reste, ils ne sont pas représentatifs de l’ensemble de ce corps.

3.- Prompte à afficher l’identité des bénéficiaires de cette scandaleuse opération d’attribution de postes, la coordination du CNRC n’a pas daigné indiquer ni le nombre ni les noms des représentants de chacun des mouvements adhérents ayant, pour diverses raisons, participé à cette mascarade d’élection, d’une part, et, d’autre part, ceux qui n’y avaient pas pris part.               

N’est pas Ngbanda qui veut !

4.- Le poste de Responsable de Pilotage Stratégique (RPS) du CNRC a été créé « intuitu personae » en tenant compte de la haute stature de Honoré Ngbanda, dont l’expérience tant sur le plan professionnel que stratégique avait été jugée exceptionnelle, disons-le, unique, par différents mouvements membres du CNRC le 16 septembre 2017 lors de la Déclaration politique du CNRC ; mais également en raison des particularités de sa personne, lui qui fut, tour à tour, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire en Israël, Administrateur Général de l’Agence Nationale de Documentation(AND), Ministre de la Défense Nationale et Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité. C’est cela qui a fait de lui une personne unique au profil rare.

Ainsi, les élections au sein du CNRC n’ont jamais porté sur ce poste. Avec le décès d’Honoré Ngbanda, ce titre de RPS disparait  ipso facto. Il est parti avec ledit poste qui lui était « taillé sur mesure ».

De ce qui précède,

a) L’APARECO rejette avec la dernière énergie l’accaparement du titre de Responsable de Pilotage Stratégique (RPS) par le stratagème d’une pseudo assemblée élective, alors que ce poste n’est pas un poste électif. Ce qui ramène au « Statu quo ante».

b) L’APARECO rejette et ne reconnait pas l’équipe dirigeante issue de l’élection mascarade du CNRC du 22 mai 2022.

c) L’APARECO dénonce cette énième tentative de certains individus mal intentionnés de saper le caractère fédérateur du CNRC par l’exclusion de quelques-uns de ses membres fondateurs, fragilisant ainsi l’action salvatrice de la résistance.

d) L’APARECO, qui a toujours appelé à l’unité des Congolais, reste, en tant que l’un des initiateurs du CNRC, disposée à collaborer avec tout membre de ce conseil désireux de poursuivre avec engagement, sincérité et respect mutuel, le combat de libération de la RDC.

e) Le CNRC, organe qui coordonne les différents mouvements de résistance congolaise représenté chacun par 2 membres, n’a pas vocation à s’immiscer de quelque manière que ce soit dans les structures et/ou le fonctionnement interne des mouvements adhérents.

f) L’APARECO invite donc tous les autres mouvements fédérés du CNRC à se joindre à elle afin de dénoncer cette farce et à conjuguer les efforts pour faire échec à cette aventure de mauvais goût et redonner au CNRC ses lettres de noblesse

g) L’APARECO se réserve le droit de prendre des mesures conservatoires en vue de préserver les acquis du CNRC, œuvre commune d’un collectif de mouvements de résistance pour l’existence de laquelle l’APARECO a énormément apporté sa contribution.

Fait à Paris, le 31 mai 2022

Paulin Lomena

Secrétaire Général

DECLARATION-DE-LAPARECO-RELATIVE-AU-CNRC

Facebook Comments
Comments are closed