FLASH/ Ruberwa en colère menace de révéler que Minembwe faisait bien partie du deal conclu avec Félix Tshisekedi ! APARECO- NEWSLETTER

L’image contient peut-être : 3 personnes, dont De la Patria, costume, texte qui dit ’Ruberwa en colère menace de révéler que Minembwe faisait bien partie du deal conclu avec1 avec Félix Tshisekedi! APARECO NEWSLETTER URGENT’

APARECO NEWSLETTER

-FLASH-

Ruberwa en colère menace de révéler que Minembwe faisait bien partie du deal conclu avec Félix Tshisekedi !

Par Honoré Ngbanda-Nzambo Ko Atumba– 20 Octobre 2020

Devant la pression nationale et la levée de bouclier de tout un peuple congolais contre sa tentative de s’accaparer de Minembwe pour en faire une base arrière du Rwanda en RDC dans leur processus d’occupation et de Balkanisation, et devant ce qu’il considère comme la trahison de Félix Tshisekedi qui l’a lâché et livré à la colère des congolais, Azarias Ruberwa qui se trouvait dans un groupe restreint de ses «frères» avec quelques collabos congolais a menacé son allié Félix Tshisekedi en de termes très violents : «Si Félix Tshisekedi continue de s’amuser avec moi en me livrant à la colère de ses frères congolais pour vendre ma peau, je n’hésiterai pas à le livrer à mon tour à ses frères congolais. Car il semble oublier que l’octroi de Minembwe aux Banyarwanda fait bel et bien partie des accords et du deal que nous avons conclu avec lui » (sic)! La source qui donne l’information et qui a assisté à l’entretien, est un acteur politique congolais qui affirme avoir été choqué et déçu par cette révélation. 

Un proverbe africain dit : « lorsque tu ne sais pas où tu vas, regardes d’où tu viens». 

En effet, cette réaction de Ruberwa nous révèle que Félix Tshisekedi a, lui aussi, son «accord de Lemera» (bis) dont il cache le secret au peuple congolais, exactement comme le fit avant lui LD Kabila! Et comme LD Kabila, Félix Tshisekedi est arrivé aujourd’hui au point névralgique d’application de cet accord secret qui l’oblige à le dévoiler. Ce qui le contraint à affronter le refus catégorique du peuple congolais, attaché à l’intégrité de son territoire national, à en céder un seul mètre carré. 

Ainsi, Félix Tshisekedi est tombé, la tête la première, dans le même piège de naïveté et de cupidité. Car, lorsqu’il a entamé ses tractations secrètes en 2017 avec les émissaires de «Joseph Kabila» à Ibiza, Paris et ailleurs en Europe, il ne se doutait pas que lui-même et «Joseph Kabila» poursuivaient chacun des objectifs diamétralement opposés. De son côté, Félix Tshisekedi, obnubilé par la cupidité et par l’ambition, ne courait que derrière le pouvoir et l’argent, tandis que de l’autre, «Joseph Kabila» et ses frères rwandais, eux, visaient plus grand : nos terres avec ses richesses pour plusieurs générations de leurs enfants

Ainsi, Félix Tshisekedi a bradé cette terre de Minembwe qui ne lui appartient pas contre des miettes de pain ! Car son fauteuil présidentiel (sans impérium) ne vaut rien devant la terre congolaise qui est sacrée, et qui demeure la propriété commune des générations actuelles et futures!

Au moment où je m’adresse à vous, Azarias Ruberwa est devant le Parlement de l’occupation pour répondre à l’interpellation d’un député national. Je m’abstiens pour ma part de faire un quelconque commentaire sur le déroulement de cette séance. Je laisse à chaque congolais le soin d’apprécier ce spectacle!

Je préfère plutôt vous inviter, peuple congolais, à méditer sérieusement sur le rôle néfaste de ces institutions de la RDC : le Président, le Sénat, le Parlement, le Gouvernement et la magistrature qui sont devenus plutôt des strapontins au profit des occupants et leurs complices et alliés. 

Minembwe n’a pas fini de nous livrer ses secrets et ses leçons. Il a permis à tous les congolais de réaliser qu’ils ne peuvent rien attendre des institutions du pays ni de leurs animateurs. Ils doivent compter sur eux-mêmes pour sauver la nation congolais d’une mise à mort planifiée par les ennemis du Congo.

Ingeta !                

 

Facebook Comments
Comments are closed