URGENT/ Pourquoi les rwandais en veulent-ils au Dr Mukwege ? Panique à Kigali ! (par Honoré NGBANDA)

L’image contient peut-être : 4 personnes, dont Pierre Tambwe, texte qui dit ’URGENT APARECO NEWSLETTER Pourquoi es rwandais en veulent-ils au Dr Mukwege? PANIQUE A KIGALI’

APARECO- NEWSLETTER

URGENT- Pourquoi les rwandais en veulent-ils au Dr Mukwege ?

Les divagations de James Kabarebe et ses mensonges révèlent l’état de panique générale à Kigali !

Par Honoré Ngbanda-Nzambo Ko Atumba – 20 Août 2020

 

Les dernières sorties médiatiques du Dr Mukwege dans la presse nationale et internationale pour dénoncer et condamner le massacre de 220 congolais à Kipupu ont jetée une véritable pagaille dans toutes les officines du Tutsi-power à travers le monde, en commençant par leur centrale de Kigali. C’est ce qui explique la sortie fracassante du tonitruant James Kabarebe, ancien chef d’état-major général de l’armée congolaise d’abord et rwandaise ensuite. La violence et les incohérences de ses propos révèlent le niveau de  panique qui a envahi et ébranlé le prétentieux et l’orgueilleux microcosme politique tutsi-rwandais de Kigali! On assiste à une véritable levée de boucliers de la part de tous les expansionnistes et hégémonistes tutsis disséminés dans  des réseaux politico-mafieux à travers le monde, et qui œuvrent tous au bon déroulement du projet de l’occupation et de la balkanisation de la RDC en vue de l’annexion du Kivu au Rwanda.   

James Kabarebe pousse le culot jusqu’à accuser celui qu’il appelle «le congolais shi Mukwege » de «travailler avec ces gens auteurs du génocide» (sous-entendu le génocide «rwandais» !) Il est immédiatement relayé et soutenu par un autre lobbyiste hégémoniste tutsi-rwandais, Dr Gaston Ngangunzi Rwasamanzi, autoproclamé « Spécialiste de la Région des Grands lacs à Kinshasa». Ce dernier n’a pas hésité de psychanalyser le docteur Dénis Mukwege et de le qualifier de « Prix Nobel aux deux faces ». Tout cela en vue de le disqualifier tout simplement de son statut de Prix Nobel ! Pour quelle raison ?

Quel crime Dr Mukwege a-t-il commis

aux yeux des tutsi-rwandais?

Émotion à Ath et Péruwelz quand le Dr Mukwege a reçu son Nobel ...

C’est le « psychanalyste » et le «spécialiste (autoproclamé) de la Région des Grands lacs » à Kinshasa, Dr Ngangunzi Rwasamanzi, qui a été chargé de faire le réquisitoire contre Dénis Mukwege :

  • Il lui reproche d’abord le fait d’avoir révélé à l’opinion nationale et internationale les menaces dont il a été l’objet, lui et sa famille, de la part des personnalités rwandaises, à cause de ses déclarations dénonçant les auteurs des massacres dans le Kivu et réclamant la justice internationale pour ces massacres.
  • Il reproche ensuite au Dr Mukwege sa déclaration après les massacres de 220 congolais à Kipupu, lorsqu’il a affirmé, avec raison, que «les auteurs de ces massacres sont les mêmes qui tuent en RDC depuis 1996» !
  • Il accuse enfin le Dr Mukwege d’avoir gardé les tares indélébiles de haine due à  la neutralisation en octobre 1996 des hutus rwandais repliés à Lemera «dans le voisinage de l’hôpital des protestants pentecôtistes suédois dans lequel le docteur Mukwege officiait ». Ouf ! Il faut le faire non ?
  • Mais le psychanalyste va plus loin dans le diagnostic de son patient, il estime que Dr Mukwege aurait conservé jusqu’ici les tares de «la défaite, en 1997, de l’armée zaïroise et l’occupation de Bukavu et du Bushi par les troupes de l’AFDL majoritairement banyamulenge» (ndlr : une tournure alambiquée pour désigner l’Armée Patriotique Rwandaise : APR). Car, selon notre « psychanalyste», ces événements qui remontent en 1997 «furent pour le moins une humiliation inexpiable aux yeux du docteur Mukwege» !

Pourquoi le lobby tutsi-rwandais recourt-il à toutes ces entourloupettes pour tenter de justifier leur brusque levée de bouclier contre le docteur Mukwege qu’ils ont couvert hier d’éloges ? Pourquoi le traitent-ils de menteur ? Car, il faut être soit cynique soit stupide pour feindre d’ignorer ou oser douter que Dr Mukwege est parmi les personnes les mieux renseignées de la Région des Grands Lacs sur l’identité réelle des barbares et criminels qui ont érigé en arme de guerre le viol sauvage, accompagné d’actes démoniaques de destruction des parties génitales de leurs victimes, dans le but avéré de freiner la croissance démographique des populations congolaises pour plusieurs années !  Personne n’ignore en effet que les centaines de milliers de femmes congolaises de tous âge que Dr Mukwege a soignées durant plus de deux décennies ont dû lui révéler, dans l’intimité de leurs témoignages, loin de la contrainte de la honte, de la peur et du traumatisme, les identités réelles de leurs bourreaux.

Quel est donc le vrai crime qu’a commis le docteur Dénis Mukwege aux yeux du Rwanda de Paul Kagamé ? Relevons d’abord un constat : tant qu’il se contentait de pleurnicher sur le sol des victimes congolaises de viol, sans stigmatiser leurs auteurs qu’il connaissait d’ailleurs bien bien, Dénis Mukwege était un très bon docteur pour les criminels rwandais. Mais à partir du moment où le Prix Nobel a réalisé que trop c’est trop, et a franchi le Rubicon,   stigmatisant les auteurs des crimes, il a cessé d’être, pour les rwandais, un bon médecin congolais. Et son «psy», monsieur Gaston Ngangunzi, ne s’en cache même pas. Il dit : «Hélas, (…) nous sommes très loin de l’image du médecin congolais au discours humanitaire et humaniste chéri de l’Occident… » !

Et la panique des rwandais qui a provoqué cette levée de bouclier vient essentiellement des deux faits importants :

  • Primo : le fait que Dr Mukwege soit passé de l’attitude timide de dénoncer les crimes et de solliciter de l’aide à une attitude plus agressive qui consiste non seulement à pointer du doigt les auteurs des crimes, mais à réclamer justice et réparation, ce changement-là a provoqué une vraie panique chez les Rwandais, auteurs des crimes.  Le vrai crime du docteur Mukwege est donc d’avoir lancé l’appel à la création du tribunal international pour le Congo ! Son vrai crime, c’est d’avoir dénoncé haut et fort les derniers massacres de 220 congolais à Kapupu. Et son vrai crime, c’est d’avoir affirmé haut et fort que sans justice, il ne peut y avoir de paix au Congo !

 

  • Secundo : le fait que cette déclaration de guerre soit faite par un Prix Nobel congolais constitue un coup de massue pour le Rwanda à cause de l’impact de ces propos dans l’opinion internationale. Rappelons que les Rwandais ont réussi à faire taire la classe politique congolaise à l’intérieur de la RDC. Ils se sont attelés à diaboliser la Résistance congolaise de la diaspora tant auprès des congolais que de l’opinion internationale. Mais, ils ne s’attendaient pas, en ce moment-ci, au ralliement du Prix Nobel à la juste cause de la Résistance patriotique congolaise contre le processus d’occupation, de prédation et de balkanisation de la RD Congo. Monsieur Gaston Ngangunzi ne s’en cache pas lorsqu’il dit : «…ce prix Nobel (…) utilise maintenant le prestige international de ce titre pour la défense des causes inavouables dans son pays et dans la Région de Grands lacs, tel est malheureusement le second et véritable visage du docteur Mukwege», conclut-il.          

L’image contient peut-être : une personne ou plus

James Kabarebe prétend que «l’armée rwandaise

n’a jamais tué des refugiés au Congo»

En recourant à l’«ugbegwe», principe du mensonge cher aux tutsi-rwandais, James Kabarebe aurait dû se référer à un autre maxime d’Abraham Lincoln qui a dit : «Aucun homme n’a assez de mémoire pour réussir dans le mensonge». Car en tenant pareils propos insensés, le général rwandais semble avoir oublié ses propres déclarations publiques faites dans le documentaire «Afrique en morceaux» où il se présente lui-même comme l’initiateur et l’organisateur de l’AFDL au sein de laquelle les congolais n’étaient que des simples figurants pour cacher l’armée rwandaise. Ce qui fait que devant la loi, c’est lui,  Kagamé et Museveni qui répondent de tous les crimes commis par l’expédition de la coalition militaire des 7 pays africains sur le sol congolais.

Et lorsque James Kabarebe évoque l’absence de cadavres pour rejeter l’accusation du génocide des congolais en déclarant sans sourciller :«Vous ne pouvez pas tuer 6 millions de personnes et même pas pouvoir montrer un corps» , il a oublié les découvertes des nombreux charniers qui jonchent la forêt tropicales à partir de l’Est de la RDC jusqu’à l’Ouest à Iyonda, près Mbandaka dans la Province de l’Equateur. Il a oublié les charniers dans des marécages qui n’ont jamais été découverts. Il a oublié les détails accablants du rapport Gareton que les lobbies tutsis rwandais ont réussi à étouffer avec la complicité des lobbies américains et canadiens. Il a oublié les chiffres accablants du Rapport Mapping. Il a oublié les résultats de l’Etude de l’IRC… Mais en fait de compte, la vérité n’a jamais intéressé le Rwanda !           

Denis Mukwege, par le pasteur Philippe Kabongo - Reforme.net

Tous les congolais doivent soutenir

et protéger Dr Mukwege !

L’acharnement du Tutsi-power sur le docteur Denis Mukwege doit interpeller tous les congolais dignes de ce nom ! La levée de bouclier des rwandais à laquelle nous assistons révèle une seule vérité : les propos patriotiques du Dr Denis Mukwege ont ébranlé les fondements du temple de l’empire hima-tutsi !

Voilà pourquoi le lobby hégémoniste tutsi vient de déployer son arsenal mortel contre le docteur Mukweke. Ils veulent d’abord le diaboliser en salissant son image en vue de le rendre indigne de son titre de prix Nobel qui donne beaucoup de crédit et d’impact à ses dénonciations à travers le monde. Ils veulent l’isoler pour ensuite l’abattre !

Notre peuple n’a pas d’Etat ni de gouvernement pour stopper ce processus diabolique d’occupation et de balkanisation de la RDC, notre pays. Notre classe politique est muselée et prise en otage. Seule la résistance populaire à l’intérieur et dans la diaspora doit s’ériger en forteresse contre l’ennemi. Aujourd’hui, le peuple congolais s’élève partout à travers le territoire national pour rejoindre les rangs  de la résistance patriotique congolaise. Et en ce moment où un fils du pays a le courage de se lever au milieu des agresseurs pour les pointer du doigt et réclamer la justice internationale, il est du devoir de tout congolais de se lever et de le protéger contre les flèches empoisonnées des ennemis de notre peuple.

Que Dieu protège et bénisse le Grand Congo et son peuple !

Ingeta !       

 

Facebook Comments
Candide Okeke

About Candide Okeke

Comments are closed