URGENT- Déclaration politique de l’APARECO:”L’APARECO dénonce et condamne la coalition méphistophélique FCC/CACH (…)»

 

DECLARATION POLITIQUE DE L’APARECO

L’alliance des patriotes pour la refondation du Congo (APARECO en sigle) dénonce et condamne avec force le climat politique chaotique et conflictuel intentionnellement créé par la coalition méphistophélique des FCC de «Joseph Kabila» avec le CACH de Félix Tshilombo Tshisekedi et ce, dans le but avéré de paralyser toutes les institutions  scélérates du régime fantoche actuellement au pouvoir, et favoriser par conséquent la déliquescence de l’État congolais. 

A cet effet ;

  1. L’APARECO dénonce l’hypocrisie et la turpitude de Félix Tshilombo Tshisekedi et l’UDPS qui, après avoir accepté la fraude des élections présidentielles du 30 décembre 2018 qui leur ont ouvert la porte de la Présidence de la République avec 15% de voix seulement, refusent d’accepter aujourd’hui l’autre fraude des mêmes élections de décembre 2018, mais au niveau des législatifs,  parce qu’ils veulent établir une sorte de parité au sein du gouvernement en passe de formation!
  1. L’APARECO stigmatise l’amateurisme dangereux et ridicule au sommet de l’Etat où le Président de la République se complait à signer inconstitutionnellement une même ordonnance avec deux contreseings différents ; Ce faux en écriture a pour conséquence d’engager devant le Parlement la responsabilité d’un ancien Premier ministre déjà démis de ses fonctions par sa propre ordonnance antérieur. Ridicule!
  1. L’APRECO dénonce et condamne par conséquent la prise en otage de tout le peuple congolais par une oligarchie compradore du lobby tutsi-rwandais et des congolais véreux et corrompus. Oligarchie qui a pour objectif la mise à mort de l’État congolais en tant que nation !
  1. L’APARECO dénonce la recrudescence des manœuvres frauduleuses par la coalition FCC-CACH qui viennent de disqualifier arbitrairement les députés des autres formations politiques dans le but de renforcer frauduleusement leur «majorité» au sein du Parlement. 
  1. L’APARECO exprime son indignation face aux honneurs et aux manifestations particulières de sympathie dont Félix Tshilombo et ses militants de l’UDPS ont gratifié le président rwandais Paul Kagamé lors des obsèques d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa,  alors que ses mains dégoulinent encore du sang des millions de victimes congolaises.
  1. L’APARECO dénonce et condamne avec la dernière énergie les manœuvres politiques auxquelles se livrent  Félix Tshilombo Tshisekedi et son épouse, dans le but de blanchir le président rwandais et son armée, en faisant tout pour effacer de la mémoire du peuple congolais la responsabilité des nombreux et horribles crimes de guerre et crimes contre l’humanité qu’il a commis avec ses généraux en RD Congo depuis 1996. A cet effet, l’APARECO s’interroge en quelle qualité l’épouse de Félix Tshilombo Tshisekedi qui n’a aucune fonction officielle en RDC a-t-elle effectué une visite officielle au Rwanda ? Comment l’épouse du chef d’état d’un pays occupé, pillé et dévasté par le Rwanda peut-elle aller festoyer à Kigali avec les officiels rwandais au moment où les troupes rwandaises violent et massacrent les congolais sur leur territoire ?
  1. En effet, l’APARECO révèle et condamne la récente violation des frontières congolaises par les troupes rwandaises dans la nuit de jeudi à vendredi 31 mai 2019 vers 1h30 du matin. Ainsi, la veille même du voyage de Paul Kagamé à Kinshasa, et au moment où le président congolais lui rendait les honneurs aux obsèques, un bataillon de soldats rwandais traversait la frontière et pénétrait sur le territoire congolais au niveau  de Manda en face de Ngomo, au Nord de Kamanyola.Et après nos investigations, il s’est avéré que ce bataillon rwandais s’est déployé le soir, à partir de Mulenge, sur les collines de Kwirumba, Biziba et Gahwera ! Aucune protestation n’a été enregistrée à ce jour de la part du Président nommé, Félix Tshilombo Tshisekedi. Un journal ougandais affirme que ces troupes rwandaises sont entrées en RDC avec l’autorisation de Félix Tshisekedi ! Pourquoi ? La question reste posée.
  1. L’APARECO dénonce et condamne en conséquence l’attitude laxiste et complice de Félix Tshilombo Tshisekedi vis-à-vis de la dégradation de la situation sécuritaire dans la patrie Est de la RD Congo, attitude qui consiste d’une part à couvrir et à occulter la responsabilité avérée du Rwanda et de l’Ouganda dans la déstabilisation et dans la dégradation des conditions sécuritaire au sein des populations congolaises et d’autre part, à s’acharner uniquement sur des prétendues milices congolaises comme source d’insécurité dans la région.       

Au vu de tout ce qui précède, l’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo :

  1. Invite le peuple congolais à se rendre définitivement compte qu’aucune solution à la crise multidimensionnelle de la RDC ne viendra de la coalition maléfique FCC-CACH qui a pris notre pays en otage ;
  1. Félicite et encourage les congolais originaires du grand Kivu qui ont protesté dernièrement à Kinshasa contre les manifestations des prétendus «Banyamulenge» à Washington pour réclamer la terre congolaise de Minembwe ; elle invite les populations congolaises de toutes les régions et provinces de la République à multiplier ce genre de manifestations pour prévenir la communauté internationale que désormais le peuple congolais ne tolérera aucune tentative de balkanisation de son territoire national !
  1. Appelle le peuple congolais à se mobiliser comme un seul homme pour dégager le régime fantoche issu de l’alliance FCC-CACH, dans le but de mettre fin au système d’occupation de la RD Congo.

Fait, à Paris, le 11 Juin 2019

José Yango W’Etshiko

Porte-Parole et

Vice-Président National de l’APARECO

en charge de la stratégie

 

Facebook Comments
Candide Okeke

About Candide Okeke

Comments are closed