COMMUNIQUE -Création du « Conseil National de la Résistance Congolaise » (CNRC, en sigle)

COMMUNIQUE

Fin du conclave des résistants et naissance du

« Conseil National de la Résistance Congolaise »

(CNRC, en sigle)

 

Comme annoncé depuis des semaines les résistants congolais, se sont réunis en Conclave à Bruxelles ce samedi 12/08/2017, en vue de réfléchir sur les voies et moyens de fédérer leurs forces et poursuivre ainsi efficacement le combat de libération de la République dite démocratique du Congo.

Au cours de ce Conclave, après débat et délibération, il s’est dégagé les conclusions ci– après :

  1. Il est créé une plateforme des patriotes résistants, dénommée : « Conseil National de la Résistance Congolaise » (CNRC, en sigle).
  1. Le Conseil National de la Résistance Congolaise(CNRC), sera dirigé par un Comité de coordination composé des représentants de chaque groupe ayant participé aux travaux du Conclave, avec un suppléant pour chacun d’eux. Ces fonctions étant rotative, la durée retenue est de 6 mois renouvelable une fois pour le coordonnateur et le porte-parole.
  1. Dans les prochaines 72 heures, chaque groupe devra procéder à la désignation de ses représentants (Titulaire & suppléant) au sein du comité de coordination.
  1. Le Comité de coordination désignera ensuite en son sein un coordonnateur, primus inter pares, et un porte-parole du « CNRC »
  1. Le Comité de coordination devra aussi procédé au choix de la personnalité sous le pilotage stratégique (ces termes ont été préféré à ceux d’ « autorité morale ») de laquelle sera placée la plate-forme .

A l’issue de ces travaux le texte final a, après amendement été adopté à l’unanimité et la déclaration a été lue par Mr. Paul Kahumbu du Front civil de la résistance populaire (FCRP). Les participants se sont séparés après avoir partagé un repas convivial.

L’état d’esprit dans lequel se sont déroulés ces échanges laisse présager une très forte détermination dans l’engagement pris par les résistants présents ou représentés lors de ce conclave. Ces travaux ont également mis en évidence une cohésion croissante entre les congolais dans leur lecture des faits constatés en RDC et dans la résolution de la crise que traverse notre pays.

Enfin, concernant les nombreux compatriotes qui se sont manifestés, souhaitant participer au Conclave et qui n’ont malheureusement pas pu y être conviés, d’autres occasions seront programmées dans les jours à venir pour leur permettre de rejoindre cette véritable synergie pour la libération totale de notre mère patrie.

Paris, le 13 Aout 2017

Candide OKEKE

Directrice de cabinet du Président national de l’APARECO

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments
Comments are closed