Panique à Kikwit : Voici la preuve de la mainmise du Rwanda sur les services secrets de la RD Congo

Panique à Kikwit :

Voici la preuve de la mainmise du Rwanda sur les services secrets de la RD Congo

Dans sa réplique aux inepties du journaleux «primerien»  Nemalemba alias «Papa Molière» le samedi 11 mars dernier, L’œil du Patriote avait expliqué l’une des raisons qui ont poussé l’immigré clandestin et l’imposteur Hyppolite Kanambe à dépêcher son Perroquet Mende Omalanga avec une enveloppe, pour demander à TV/Molière de fabriquer son grotesque montage contre le leader de l’APARECO. En effet, nos sources au sein de la kabilie nous avaient fourni tous les détails sur l’origine de cette sale opération digne des malfrats de la pire espèce. Cette opération fait suite à la panique provoquée au sein du Tutsi-power à cause des différentes opérations menées par les réseaux de la résistance à Kikwit dans la nuit du dimanche 5 mars 2017. Ces opérations, dont notamment les distributions des tracts appelant le peuple congolais au soulèvement contre les occupants, et dont nous diffusons ici quelques exemplaires reçus du terrain, ont provoqué la panique et la colère des experts tutsis rwandais autour d’Hyppolite Kanambe. Deux réunions des services de sécurité et de l’administration de la ville de Kikwit se sont tenu les 6 et le 9 mars pour arrêter des mesures urgentes visant à stopper cet élan populaire en neutralisant les auteurs de ces tracts. Mais malheureusement pour ces occupants et leurs collabos, la 5e colonne opérant au sein des services de sécurité et de l’administration urbaine de la ville de Kikwit nous ont fait le compte-rendu complet des débats et délibérations de leurs réunions. Et comme d’habitude, ils nous ont fait parvenir une copie de la fiche technique de sécurité rédigée à l’issue de cette réunion. Vue la circonstance, nous avons exceptionnellement décidé de rediffuser ce document pour une raison précise.

Nous voulons attirer l’attention particulière de nos lecteurs sur un détail important qui n’a certainement pas retenu leur attention : Il s’agit de la langue usitée sur la fiche de sécurité : cette fiche de base que l’agent congolais (ou rwandais) doit simplement remplir pour son rapport est écrite en anglais, alors que la langue officielle de la RDC est le Français! Comment expliquer que les fiches de base de l’administration congolaise pour l’élaboration des rapports de sécurité soient écrites et imprimées en anglais et non en français? La réponse est simple : la destination finale de toutes ces fiches de sécurité est le Rwanda (et non Kinshasa) où toutes les informations et toutes les données des dossiers sont exploités! Ainsi, Ce sont les services du Rwanda à Kigali qui contrôlent effectivement toutes les informations sur toute l’étendu de la RD Congo !  

Nous invitons les sceptiques à vérifier  à la source l’authenticité de cette situation ubuesque que connait notre pays. Car, quand l’APARECO et son leader préviennent le peuple congolais sur les effets néfastes  de l’occupation de notre pays, il y a toujours des idiots utiles qui brouillent leur message pour le banaliser en parlant de « montage » ou de «distraction» ! Nous avons voulu ici vous présenter un document, une preuve probante !

Dans tous les pays du monde qui se respectent, la sécurité fait partie des préalables de souveraineté du peuple. Lorsque l’armée, la Police, les Services de sécurité et de renseignement d’un pays tombent sous le contrôle des forces étrangères, ce pays ne peut prétendre exercer sa souveraineté ! L’occupation n’est donc pas une vue de l’esprit, c’est une réalité politique, économique, et sécuritaire ! Tous les Congolais, au-delà de leurs divergences internes, devraient y veiller comme la prunelle de leurs yeux. Mais hélas… !

Paris, le 16 Mars 2017

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

[yikes-mailchimp form=”1″ title=”1″ description=”1″ submit=”Envoyer”]

Facebook Comments
Comments are closed