URGENT/ Autopsie de la situation politique congolaise (VIDEO & TEXTE)

L’image contient peut-être : 6 personnes, texte qui dit ’URGENT Autopsie de la situation politique congolaise VIDEO RDC Minembwe, deals, Occupation, Résistance, élections, Soulèvement, Union sacrée, occupants, collabos, APARECO, UDPS LAMUKA,FCC,C CACH, etc CCe ၈ဂ’

Autopsie de la situation politique actuelle de la RDC

 

 

 

Dans ce numero un peu spécial de L’OEIL DU PATRIOTE nous vous proposons une Autopsie de la situation politique actuelle de la RDC. Nous allons l’aborder à travers deux points essentiels:

  1. L’appel de Félix Tshisekedi à toute la classe politique congolaise pour constituer une «Union Sacrée» autour de lui !
  2. Le dossier brulant de Minembwe 

Car il est important à ce stade du combat de libération de la RDC, que chaque congolais et en particulier les résistants congolais comprennent bien les enjeux du moment ,pour qu’aboutisse l’action que nous devons mener ensemble pour contrer les plans des occupants et leurs complices au sein de la classe politique congolaise.

L’image contient peut-être : 4 personnes, dont Samba Nkulu'aku, lunettes_soleil

I. Au sujet de l’invitation lancée par Félix Tshisekedi à toute la classe politique congolaise pour constituer une «Union Sacrée» autour de lui !

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air

  1. Félix Tshisekedi est pris dans son propre piège de cupidité et du mensonge. En 2017 et 2018 il a tenu au peuple congolais un discours violent contre Joseph Kabila :

 

  • S’il veut demeurer au pouvoir, il devra d’abord passer sur nos cadavres !

 

  • Mais en même temps, il menait des négociations secrètes avec les proches de Kabila à Ibiza, à Monaco  et à l’Hôtel Raphaël à Paris !

 

  • Après les élections, sans honte, il demande à ses fanatiques de l’UDPS d’accepter Kabila comme leur « allié politique » !



  1. Quel politicien congolais sérieux acceptera encore de faire un deal politique avec Félix Tshisekedi, un homme qui a prouvé qu’il ne respecte jamais sa parole :
  • Il a renié les accords conclus avec Moïse Katumbi suite à l’OPA conclue avec ce dernier pour lui céder l’UDPS du vivant de son père malade !L’image contient peut-être : 2 personnes, dont Jean Claude Dienena, personnes debout, costume et plein air
  • Il a renié les accords conclus avec Kalev Mutond qui lui avait amené des mallettes d’argent pour manipuler son père Tshisekedi et l’amener au dialogue avec Kabila

 

  • Il a trahi son père, Etienne Tshisekedi, en produisant une fausse lettre et en falsifiant sa signature pour le désigner Premier ministre, alors que tout le monde sait qu’Etienne Tshisekedi qui connaissait bien ses limites politiques et intellectuelles s’y était farouchement opposé!L’image contient peut-être : 1 personne
  • Il a renié les accords de Genève où il s’était engagé personnellement en jurant que si jamais il y renonçait, son sort c’est la mort !

 

  • Il a renié les accords conclus avec Vital Kamerhe en promettant à sa famille biologique et politique qu’ils chemineront ensemble durant 10 ans. Il a invité les proches de Kamerhe de lui poser la question dans 10 ans pour savoir s’ils sont toujours ensemble ! Mais moins d’un an, Félix Tshisekedi a plutôt livré Kamerhe à la colère des Américains qui lui demandait de supprimer le bicéphalisme au sein de CACH ! 

L’image contient peut-être : 2 personnes, dont Jean Claude Dienena, costume

  1. On ne bâtit pas une nation et on ne résout pas une crise sur base de mensonge :

 

  • Dans son discours d’appel à la consultation pour la constitution d’une Union sacrée, Félix débite sans honte des mensonges qu’il proclame comme des vérités : « Vous (peuple congolais) m’avez élu », « vous (le peuple congolais) m’avez  confié la mission… », alors qu’il trahi et volé le vote du peuple congolais pour ses intérêts privés !

 

  • S’il veut réellement réparer les fautes commises, il devrait : primo, demander publiquement pardon au peuple congolais, secundo, démissionner et demander à tous les congolais d’en faire autant et tertio : rejoindre la résistance et lancer un appel à tous les congolais de se soulever pour chasser l’occupant rwandais de nos institutions, de notre armée et la Police et de nos services de sécurité et de renseignement ! L’image contient peut-être : 1 personne, costume
  1. En janvier 2019, on a rabâché les oreilles des Congolais en vantant la réussite de « la première alternance démocratique, apaisée et civilisée intervenue en RDC depuis son indépendance » !
  • Voilà qu’aujourd’hui, deux ans à peine après, Félix Tshisekedi qui a chaque fois loué les mérités de cette coalition, revient vers le peuple congolais pour lui dire que cette coalition est la source même du blocage et des malheurs de la RDC !

L’image contient peut-être : 2 personnes, dont Jean Claude Dienena

  • S’il est vrai que la coalition est la source du problème, alors TOUS les membres de cette coalition doivent débarrasser le plancher. SANS EXCEPTION!

 

  • En effet, sur quelle base Tshisekedi voudrait-il appeler les autres leaders à l’aider pour se débarrasser de ses alliés du FCC qui l’ont mis là où il est ?

 

  1. Pourquoi l’APARECO et le CNRC appellent-ils le peuple congolais à rejeter le schéma politique de consultation proposé par Félix Tshisekedi ?L’image contient peut-être : 1 personne
  • Félix Tshisekedi et ses alliés rwandais veulent détourner l’attention et la colère des Congolais de l’affaire Minembwe. Ce pseudo conflit au sein de la coalition FCC-CACH déclenché par F. Tshisekedi est intervenu juste au paroxysme de la colère du peuple congolais contre lui et ses alliés rwandais au sujet de l’affaire Minembwe. C’est une diversion de courte durée, juste le temps que les Congolais oublient Minembwe.   

 

  • Dans sa déclaration à la presse, Emmanuel Shadary vient de révéler que « Joseph Kabila » a demandé à tous les membres du FCC de ne pas réagir au discours de Félix Tshisekedi, mais de garder silence, parce qu’il reviendra à eux ! Comme on le voit, les gesticulations de Félix Tshisekedi ne sont donc qu’une distraction visant à détourner pour un moment la colère et l’attention croissantes des Congolais qui viennent de prendre conscience de la réalité de l’occupation et de la balkanisation de la RDC à travers le dossier de Minembwe ! 

 

  • En choisissant la technique d’inviter les leaders politiques aux négociations pour former un gouvernement d’union nationale autour d’une « UNION SACREE », Félix Tshisekedi sait qu’il vient de déclencher le réflexe du chien de Pavlov chez les politiciens congolais dont la grande majorité va immédiatement courir à la mangeoire !  Il n’est pas étonnant que « Joseph Kabila » qui est l’initiateur de cette « technique des chiens de Pavlov» qui lui a tant réussi dans le passé, soit justement la personne qui a suggéré à Fatshi  cette malicieuse idée ! 

 

  • Le peuple congolais doit stigmatiser tout politicien congolais qui répondra favorablement à ce rendez-vous à la mangeoire nationale où les politiciens se rencontrent toujours pour se gaver, oubliant le peuple à sa misère. Et le moment venu, ces politiciens reviendront au peuple pour leur jeter quelques miettes lors des meetings populaires, leur demandant de voter de nouveau pour eux ! 



  • Le peuple congolais doit briser ce cercle vicieux ! Le peuple doit arrêter la spirale de cette descente aux enfers ! 

 

  • Aucun dialogue, aucune concertation ni aucun accord n’a su mettre fin à la crise que traverse la RDC depuis 24 ans ! Parce que les occupants n’abandonnent jamais le pays qu’ils occupent à l’issue d’un dialogue ou d’une négociation pacifique. 

 

  • Le peuple congolais a accepté plus de 34 dialogues et accords sans jamais obtenir la liberté et la paix promises. Il est donc temps que le peuple congolais expérimente maintenant l’autre solution qui lui est proposée par la Résistance, et qu’il n’a pas encore essayé jusqu’ici: il s’agit du soulèvement populaire ! Il s’agit d’une révolution populaire de toutes les filles et de tous les fils du Congo !

II. Au sujet du dossier brulant de Minembwe

  1. Le problème de Minembwe pour lequel le leader de l’APARECO alerte l’opinion tant nationale qu’internationale depuis son apparition depuis les années 2004, ce problème constitue le nœud gordien de la crise congolaise:
  • En effet, si le peuple congolais parvient à bloquer la détermination des Rwandais à créer, contre vents et marées, le territoire de Minembwe , alors il aura du même coup stoppé le fameux plan d’occupation, de prédation et de balkanisation de la République démocratique du Congo.L’image contient peut-être : une personne ou plus et costume

Pour les Rwandais (et pour les Congolais aussi, particulièrement ceux de la région concernée), le «conflit de Minembwe » est une question de vie ou de mort 

  • Car Minembwe est l’arbre qui cache la forêt. C’est pourquoi la cérémonie de son installation, initiée et présidée par A. Ruberwa, a été fêtée avec faste à Kigali et partout au monde par la diaspora tutsi-rwandaise! C’est parce que Minembwe est conçu comme la base à partir de laquelle l’empire Hima-tutsi devra s’étendre sur tout l’Est de la RDC !

 

  • La plus grande mission que Paul Kagamé, Joseph Kabila et Azarias Ruberwa ont assigné à Félix Tshisekedi à la suite de leur deal secret et à l’issue de la cérémonie d’adoubement de Félix Tshisekedi par Paul Kagamé, cérémonie intervenue à Kigali avant de lui confier le semblant de pouvoir, c’est la mission de faciliter et d’accélérer  la cession de Minembwe aux Rwandais de la région faussement appelés les « Banyamulenge » !

 

  • C’est ainsi que lors de son adresse à la communauté congolaise de Londres, Félix Tshisekedi  n’a pas eu froid aux yeux pour déclarer que « les Banyamulenge sont nos frères congolais » ! Il a persisté et signé malgré l’opposition manifeste de ses fanatiques dans la salle.

 

  • Dès lors, le peuple congolais ne devrait rien attendre de la part de Félix Tshisekedi pour régler le dossier de Minembwe, car il n’a pas les mains libres !

 

  • C’est pourquoi il a menti qu’il n’était pas au courant de la cérémonie d’installation du bourgmestre de la fameuse « commune » de Minembwe!

 

  • C’est pourquoi il n’a pas le courage d’ordonner au premier ministre d’annuler purement et simplement le décret inique créant le territoire de Minembwe. Il s’est contenté de suspendre seulement son application et de créer une commission composée d’experts extérieurs. 

 

  • C’est pourquoi Azarias Ruberwa a menacé de révéler publiquement que la cession de Minembwe aux Rwandais fait partie du deal conclu avec Félix Tshisekedi après les élections truquées de décembre 2018.   

 

  1. L’interpellation de Ruberwa par le député national Muhindo Nzangi
  • Le courage du député Muhindo Nzangi, son travail de documentation, sa perspicacité et sa fougue à défendre la terre de Minembwe contre le complot de son occupation frauduleuse par les tutsi-rwandais méritent de servir d’exemple à tous les congolais, particulièrement aux politiciens collabos congolais ! AFFAIRE MINEMBWE: Le Depute MUHINDO NZANGI dénonce les manipulations de  RUBERWA au conseil des ministres. – Congolese Action Youth Platform
  • L’exposé de Ruberwa devant les parlementaires a été truffé de mensonges (ubwenge) et de contre-vérités tant sur le plan historique que sur le plan politique relatif à l’organisation de la cérémonie de l’installation du bourgmestre de Minembwe. Mais son discours mensonger a été littéralement démoli, point par point et avec preuves à l’appui, par le député Muhindo Nzangi.

 

  • La présidente de l’Assemblée nationale, Madame Jeanine Mabunda et tous les députés du FCC avaient mission de couvrir et de sauver Ruberwa, membre de leur groupe parlementaire. Mais la force des révélations du député Muhindo Nzangi a paralysé les Congolais de tous les bords politiques tellement les faits révélés étaient révoltants !

 

  • Tous les députés ont applaudi la recommandation du député Muhindo Nzangi lorsqu’il a conclu son exposé par la recommandation expresse de la démission du ministre d’État Ruberwa de son poste, pour avoir menti au Parlement et pour les faits commis établis à sa charge dans le dossier Minembwe !

 

  • Tous les Congolais de l’intérieur et de la Diaspora doivent se mobiliser autour de la conclusion du député Muhindo Nzangi, non seulement pour exiger la démission de Ruberwa du gouvernement, mais surtout pour exiger de Félix Tshisekedi l’annulation pure et simple de tous les actes et décisions des gouvernements tant central que provincial concernant la création frauduleuse de la commune de Minembwe.
  1. L’APARECO lance un appel aux Congolais de l’intérieur et de la diaspora et les invite à se mobiliser sans désemparer derrière le dossier de Minembwe pour dénoncer la cynique détermination du Rwanda à vouloir par tous les moyens implanter cette commune pour s’accaparer de nos terres.
  1. Rappelons que la décision de créer la commune de Minembwe ne vient pas des populations congolaises de cette partie de la République. Loin s’en faut ! La décision de créer Minembwe a été prise par Paul Kagamé au mois de janvier 2004 à Kigali. 
  • Cette information a été livrée au public par Honoré Ngbanda en 2004, grâce à la lettre du premier administrateur de la première commune de Minembwe, monsieur Théo MUGAZA, d’origine rwandaise, lettre adressée à Azarias Ruberwa en tant que Vice-président de la République dans la formule 1+4 (cf annexe ci-dessous)

L’image contient peut-être : texte

Aucune description de photo disponible.

  • Cette lettre livre en outre les objectifs ci-dessous poursuivis par les Rwandais à travers la création du territoire de Minembwe :
  1. A partir de Minembwe, étendre leur contrôle de toute la province du Sud Kivu ;
  2. Prendre le contrôle du Lac Kivu et du Lac Tanganyika :
  3. Et prendre ensuite le contrôle des gisements de minerais dans toute la province du Sud Kivu  
  • Le conflit de Minembwe est un conflit international qui oppose deux Etats voisins : la RDC et le Rwanda !     

XXX

  1. La stratégie de la victimisation des banyarwanda par une campagne mensongère à travers le monde.
  • Grâce à leur stratégie d’ubwenge (le recours systématique au mensonge), les tutsi-rwandais qui sont les véritables commanditaires du génocide qui a eu lieu au Rwanda en 1994, avaient réussi à se faire passer pour les seules victimes de ce génocide, et leurs victimes hutus sont devenues les seuls bourreaux.

  • Le peuple congolais doit faire très attention car les lobbies hégémonistes tutsi-rwandais sont en train d’appliquer la même méthode en ce qui concerne les Banyarwanda faussement appelés les «Banyamulenge». Une vaste campagne est déployée à travers les médias occidentaux pour commencer à présenter les banyarwanda comme des victimes du génocide de la part des Congolais taxés de «xénophobe» !

  • En 1996, tout au début de l’agression du Zaïre, la communauté des Banyarwanda autoproclamés «Banyamulenge» était estimée à environ 30.000 hommes. Or, le nombre de personnes massacrées depuis cette époque est estimé aujourd’hui au-delà de 10 millions ! Si les victimes de ces tueries étaient des « Banyamulenge » (environs 30.000 âmes), il ne devrait plus exister un seul Munyamulenge dans le Kivu !

Les Congolais doivent se montrer vigilant et répliquer coup par coup à tous les mensonges disséminés par les Rwandais partout dans le monde ! L’heure est au combat ne baissons pas les bras ! Ingeta !

Paris, 05 Novembre 2020

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Comments are closed