URGENT/ Affaire Vital Kamerhe : Derrière les slogans de façade de F. Tshisekedi, la corruption s’amplifie et s’enracine 

L’image contient peut-être : 7 personnes, dont Francois Kande et Fany Zongo, texte qui dit ’URGENT AFFAIRE VITAL KAMERHE Derrière les slogans de façade de Félix Tshisekedi, la corruption s'amplifie et s'enracine’

Affaire Vital Kamerhe :

Derrière les slogans de façade de Félix Tshisekedi, la corruption s’amplifie et s’enracine 

VERSION AUDIO: 

VERSION TEXTE

Depuis quelque temps, l’attention des nombreux congolais est concentrée sur la saga de Vital Kamerhe et des pugilas qu’il a engendrés dans les milieux politiques congolais de la capitale. Du coup, ces politiciens de la mangeoire et les occupants ont pratiquement réussi à détourner le peuple congolais des véritables enjeux de l’occupation de la RDC marqués, ces dernières semaines, par la recrudescence des incursions des armées étrangères à l’Est de notre pays. 

Nous convenons certes que d’une part, les sommes d’argent détournées sont colossales et que d’autre part, la présomption de responsabilité du Directeur de cabinet de Félix Tshisekedi est sérieusement établie à la lumière des témoignages des autres complices et présumés coupables dans cette affaire. Mais peut-on véritablement alors écarter celle de Félix Tshisekedi ? Rien n’est moins sûr . Les congolais sont en droit de se poser la question de savoir quelle est réellement la part de vérité dans les scenarios rocambolesques et les versions tonitruantes que Félix Tshisekedi et ses partisans s’empressent de tenter de faire gober à l’opinion publique. 

Voilà pourquoi L’œil du Patriote, fidèle à sa mission, a creusé le terrain pour scruter les dessous des cartes  de cette énième «affaire de détournement» dont les véritables victimes et dindons de la farce restent encore et toujours le peuple congolais. Mais à ce stade de nos enquêtes, nous ne pouvons pas encore dévoiler tous les éléments dont nous disposons pour ne pas compromettre la suite de nos investigations. Néanmoins, nous sommes en mesure d’affirmer un premier constat : derrière les slogans pompeux et des déclarations de façade de Félix Tshisekedi et ses partisans, la pratique de la corruption a encore des beaux jours en RDC. En effet, dans cette fameuse affaire Kamerhe, la pratique de la corruption bat son plein sous toutes les formes au sein même de ceux qui clament haut et fort, la main sur le cœur, qu’ils sont décidés à éradiquer ce fléau des milieux politiques  congolais. Alors qu’ils s’évertuent à tromper l’opinion nationale et internationale avec des scénarios plus ou moins impressionnants de procès et des arrestations, en coulisse, des opérations de corruption sont discrètement menées pour mettre les malfaiteurs à l’abri.  

L’image contient peut-être : 4 personnes, dont Dokaby Le Resistant, lunettes_soleil et gros plan

Clinique Ngaliema: le sanctuaire des intouchables?

Tenez, il y a quelques jours , dans la presse kinoise, on avait annoncé que l’un des accusés dans le détournement des fonds publics, Mr Jammal Samih, avait été extrait de sa cellule pour des raisons de santé et conduit à l’hôpital Ngaliema au pavillon 2 , pour y recevoir des soins plus appropriés. Mais des investigations menées ont révélé que derrière cette opération apparemment humanitaire, des milliers de billets verts ont circulé. Notre source, affirme que l’opération commence à partir du sommet du système judiciaire de la RDC, c’est-à-dire au niveau du gouvernement où le Ministre de la Justice, Mr Célestin Tunda ya Kasende (PPRD) aurait empoché une bagatelle somme de 150 000 dollars.

Mais la chaîne descend plus bas:  deux médecins de la clinique Ngaliema qui devaient  établir les rapports « bidons » pour permettre l’opération d’extraction du prisonnier ont reçu chacun 50 000 dollars. Il s’agit d’abord du Docteur Mvuala Kapela Richard, médecin chef de staff anesthésiste/réanimateur, numéro matricule 433490 (nous cachons son téléphone dont les premiers chiffres sont 081 50 03…). Il s’agit ensuite du Cardiologue Limbole Bakilo Emmanuel, numéro  matricule 60 06 43 (son téléphone commence par 099 99 35….), il est un ancien conseiller de « Joseph Kabila ». 

Selon notre source qui est très introduite, des médecins de la clinique Ngaliema n’en sont pas à leur premier forfait de ce type . Il y a quelques mois, d’autres médecins de ce même hôpital ont établi le même genre de rapports médicaux de complaisance qui ont permis à Mr Dolly Makambo (kabiliste condamné pour meurtre) d’être lui aussi extrait de sa cellule à Makala pour être «interné» à la clinique Ngaliema depuis le 12 décembre 2019 dans une chambre «VIP» au pavillon 4 normalement réservé …. aux femmes enceintes. Il y est encore jusqu’à présent à la chambre N°420. Il n’y bénéficie d’aucune prise en charge médicale particulière.  Ce qui prouve que l’homme ne souffre d’aucune pathologie particulière nécessitant une prise en charge urgente. 

A l’heure où nous couchons ces lignes, notre source nous apprend que la même équipe de médecins qui s’est occupée du cas de Mr Jammal a été mise à contribution, moyennant d’autres «enveloppes» promises, pour envisager la même opération en vue de tenter d’extraire à son tour Vital Kamerhe lui-même. Et à cet effet, ils l’auraient déjà examiné le jeudi 30 Avril 2020 à 10 H00.

Pendant ce temps Mr Jammal qui aurait été testé négatif , puis positif au virus du Covid 19 (en 24H et au courant du même week-end dernier ) continue allègrement à recevoir des visiteurs , et ne bénéficie pas de traitement particulier. Il a été vu se promenant en short dans les allées de la clinique Ngaliema.Ils attendent parait-il de voir le Dr Muyembe en personne .

A en croire notre source, ce qui se cache derrière toutes ces manœuvres de transfert des prévenus de la prison vers la clinique Ngaliema, ce serait, affirme-t-elle, une tentative délicate et désespérée de Félix Tshisekedi d’essayer d’étouffer le feu qui couve sous l’affaire «Vital Kamerhe» et qui pourrait embraser toute la Présidence ! En effet, avant les audiences du 11 mai prochain, on voudrait placer Kamerhe et ses complices dans des conditions psychologiques favorables aux  négociations et aux arrangements internes pour éviter d’éventrer le boa et couler ainsi le bateau-Présidence avec capitaine et matelots !     C’est pourquoi,   la clinique  Ngaliema a été choisie comme la couverture la plus discrète et la mieux appropriée.  

 

L’image contient peut-être : 11 personnes, dont Jean Claude Dienena, personnes debout et costume

La RDC à nouveau victime  d’un «conglomérat d’aventuriers»?

Ainsi, alors que quelques congolais naïfs  continuaient toujours à rêver des promesses mirobolantes de l’instauration d’un véritable état de droit en RDC, l’affaire Vital Kamerhe vient de les sortir de leur rêve en les faisant descendre avec leurs deux pieds au sol ! Nombreux sont ceux qui réalisent qu’ils sont toujours en train de vivre une illustration supplémentaire de la grosse  supercherie dans laquelle notre pays reste toujours empêtré depuis plus de deux décennies. 

A quelques jours de la date anniversaire de l’occupation de la RDC vécue sous forme d’accession de l’AFDL au pouvoir le 17 mai 1997, on peut aujourd’hui constater que l’amateurisme et l’affairisme caractérisent toujours le sommet des institutions de la RDC.  On ne peut donc s’empêcher de se remémorer la boutade de Laurent Désiré Kabila quand il a qualifié de «conglomérat d’aventuriers» ceux qu’il avait lui-même choisis et désignés pour l’accompagner dans son ascension. Il voulait, à travers cette boutade, stigmatiser l’improvisation, l’inexpérience, l’immaturité politique, l’immoralité et la médiocrité qui caractérisaient son entourage politique !    

Le hold-up électoral de décembre 2018 et la prétendue «alternance pacifique» ont donc à nouveau ramené les congolais à cette image évoquée par Laurent Désiré Kabila avec son « conglomérat d’aventuriers »! A titre d’illustration, le ministère de la justice que Félix Tshisekedi a été contraint de laisser aux mains de « Joseph Kabila » n’est pas près de remplir le rôle que les congolais attendent de lui depuis des décennies. Et la raison en est simple : d’un côté, Félix Tshisekedi s’est définitivement placé sous la coupe de Kagamé et Museveni pour protéger son fauteuil présidentiel, de l’autre côté, les grands criminels que sont «Joseph Kabila», Janet et Zoé  «Kabila» ou encore Azarias Ruberwa etc … continuent à piller la RDC et à narguer le peuple congolais comme avant ! Les milliards qu’ils ont accumulés au dépens des congolais restent eux, bien au chaud dans différents paradis fiscaux à travers la planète.    

Les graves problèmes que n’avaient pas pu résoudre Laurent Désiré Kabila à sa mort sont loin d’être résolus aujourd’hui. Non seulement la Présidence  de la République de notre pays est toujours assumée à partir de Kigali au Rwanda et de Kingakati à Kinshasa, mais toutes nos institutions, et particulièrement tous les services de sécurité de la RDC (armée, police, ANR, DEMIAP, etc …) restent définitivement  infiltrées et gérées par le Rwanda.

Et aujourd’hui au-delà des propres limites de Félix Tshisekedi, ce sont en plus les profils de plusieurs membres de son entourage politique qui laissent perplexes. Ce qui présage, pour les congolais, la poursuite de leur descente aux enfers. Au sein du « conglomérat d’aventuriers » de Félix Tshisekedi, les uns ont laissé en Europe des casiers judiciaires qui en disent long, tandis que les autres n’ont jamais suivi de formation élémentaire ni exercé de véritable travail leur permettant de se prévaloir d’expérience nécessaire pour occuper des fonctions aussi importantes que celles qui leurs sont attribuées actuellement. 

Après une année seulement au  pouvoir, tous ces « aventuriers » sont incapables de pouvoir justifier l’origine des fonds qui leur ont permis de s’acheter en quelques mois de nombreux biens tels que des villas, des voitures, des immeubles, ou de nombreux terrains … etc,  pendant que le peuple congolais, lui, croupit toujours dans la misère la plus noire!

Ainsi, en pointant ostentatoirement leurs doigts vers Vital Kamerhe, ils veulent en réalité détourner l’attention du peuple congolais de leurs propres courses à l’enrichissement. Mais L’œil du Patriote les suivra de près et veillera à ce que l’attention de notre population ne soit pas détournée ailleurs. Nous y reviendrons donc plus longuement prochainement …

Paris, le 04 Mai 2020

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE 

  Candide OKEKE on Twitter: "Ils n dénoncent pas l'occupation d la ...

 

Facebook Comments
Candide Okeke

About Candide Okeke

Comments are closed