RDC-Vital Kamerhe, victime de ses diableries et gloutonnerie politiques ? Dessous des cartes …

L’image contient peut-être : Jean Claude Dienena et Monga Watata, texte qui dit ’Vital KAMERHE, victime de ses diableries et gloutonnerie politiques? L'alliance des vautours tourne au vinaigre’

Vital Kamerhe, victime de ses diableries et gloutonnerie politiques ?

 L’alliance des vautours tourne au vinaigre

L’homme méditera très longtemps, je suis certaine, cette maxime du très célèbre président américain, Abraham Lincoln qui a dit : «Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps » ! Dans leurs pérégrinations, beaucoup d’hommes politiques congolais qui sont passés maîtres en sciences de vagabondage politique devraient, eux aussi, méditer cette profonde maxime morale.

Cette saga des multiples tensions politiques nées de l’alliance incestueuse entre Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe à Nairobi, et qui vient de déboucher sur l’incarcération du président de l’UNC , cette saga disais-je, a accaparé toute l’attention des Congolais au point de les détourner des deux grandes menaces qui pèsent dangereusement sur notre nation, j’ai cité le processus d’occupation, de prédation et de balkanisation de la RDC ainsi que la pandémie du coronavirus qui vient de faire son entrée au pays par Kinshasa et à l’Est de la République. Alors que tous les gouvernants du monde entier sont préoccupés à faire barrage à ce fléau en multipliant des mesures de protection pour leurs populations, en RDC, les dirigeants politiques et une bonne frange de la population se déchirent autour de la présence en prison d’un homme sur qui pèse la présomption d’avoir détourné plusieurs centaines de millions de dollars des caisses de l’Etat congolais. 

La rapidité et la soudaineté de l’interpellation et l’incarcération du tout puissant directeur du bureau et allié de Félix Tshilombo ont donné lieu à toutes sortes de conjectures. Mais la résistance congolaise n’est point intéressée par le débat concernant cette saga. Car, elle n’est que le produit  logique de ce pot-pourri qui rassemble autour de la mangeoire de Kingakati occupants rwandais et collabos congolais de tout acabit ! Un adage français dit : quand le vin est tiré, il faut le boire ! 

C’est pourquoi, plutôt que de nous engouffrer dans ces débats politiques oiseux, nous voulons plutôt attirer l’attention des jeunes patriotes résistants congolais sur la moralité de cette sale affaire. Car beaucoup de jeunes se leurrent en prenant pour modèle des antivaleurs qu’exhibent ostentatoirement les occupants et certains leaders politiques collabos, qui les brandissent comme des symboles de réussite sociale. Le vagabondage politique, la cupidité et la gloutonnerie insatiable de l’argent et des biens matériels, loin d’être des symboles ou des modèles d’une réussite sociale, sont plutôt des fléaux qui sapent le décollage du continent africain vers le développement de nos pays et de nos peuples.

Les deux poids lourds de l'opposition, Vital Kamerhe (à gauche), et Félix Tshisekedi (à droite) lors de l'annonce de de leur alliance à Nairobi, le 23 novembre 2018.

L’alliance des vautours tourne au vinaigre

Dans ses diableries et ses acrobaties politiques, Vital Kamerhe a brillamment réussi à provoquer contre lui une sorte d’«union sacrée» circonstancielle. Vital Kamerhe excelle dans l’art de  bondir sur les opportunités pour tenter à la fois de s’attirer la sympathie des Congolais et clouer au pilori ses alliés ou mentors politiques. A l’instar de la scène de divorce avec son mentor Hyppolite Kanambe , Kamerhe fera la même scène à Félix Tshisekedi à la suite de la déclaration humiliante et provocante faite par le  Dr Muyembe sur le vaccin du coronavirus au sein de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Kinshasa.

La contre-déclaration faite quelques instants après par Dr Muyembe sur ordre de Vital Kamerhe a provoqué l’ire de l’ambassadeur américain. De son côté, Félix Tshisekedi a vu son «coop» avec la Banque mondiale et les firmes pharmaceutiques compromis. Les américains, lésés et humiliés, ont demandé à Félix Tshilombo de frapper son Directeur de cabinet. Mais pour ce faire, il fallait associer à cette opération l’homme qui commande Félix et Vital, c’est-à-dire Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila. A cet effet, il fallait actionner un dossier qui rencontrait ses intérêts. Le choix fut tombé sur le dossier des détournements scandaleux du Dircab de Félix Tshilombo. Celui-ci s’inquiétait déjà du volume des détournements opérés par son allié. Bien plus, il savait que ces détournements de plusieurs millions de dollars par Kamerhe étaient faits dans le cadre de son plan visant à briguer la magistrature suprême en 2023, conformément aux accords de Nairobi. Or, Tshilombo qui ne tient jamais parole n’entend plus lui céder le fauteuil en 2023. 

En signant l’accord de Nairobi, Kamerhe ignorait qu’aux yeux du tutsi-power, il avait signé  par là-même sa mort politique. Il avait en effet oublié ses origines hutues. Ses ambitions démesurées lui ont certainement fait oublier que Paul Kagamé et tous les tutsis autour de lui préfèrent de loin voir un collabo congolais très soumis, comme Félix Thsisekedi, occuper symboliquement le fauteuil présidentiel en RDC, plutôt que de voir un de leurs esclaves hutus rwandais au sommet des institutions de la RDC. C’est ainsi qu’une sorte d’union sacrée s’est opportunément formée entre Kanambe et Tshilombo pour «neutraliser» les dangereuses ambitions du hutu Vital Kamerhé qui joue au confident et à  l’informateur à la fois auprès de Fatshi et de «Kabila» !

Nous espérons qu’en présentant brièvement le dessous des cartes de ce qu’on peut appeler «affaire Kamerhe», les congolais et particulièrement les patriotes résistants congolais auront compris qu’ils n’ont aucun choix à faire entre les deux alliés-ennemis. Car choisir entre Félix Tshilombo et Vital Kamerhe dans cette affaire revient à choisir de mourir du choléra ou de la peste ! Tous les deux hommes dépendent d’un seul maître qui est basé à Kigali et qui a un proconsul à Kingakati. 

Nous ne le dirons donc jamais assez : les congolais ne doivent rien attendre de Félix Tshisekedi et de tous les autres collabos congolais au sein des institutions de la RDC ! Et quand  ils se bouffent la queue entre eux et leurs maîtres occupants rwandais pour se disputer la mangeoire, vous devez vous abstenir d’aider les uns ou les autres, sous prétexte qu’ils sont vos frères congolais, car tout congolais qui offre ses bons offices aux bourreaux du peuple doit être considéré et traité comme ennemi du peuple congolais !      

Paris, le 17 Avril 2020

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

FLASH/INFO: UN CORPS EXPEDITIONNAIRE DES MERCENAIRES DU SASSOULAND ...

Facebook Comments
Candide Okeke

About Candide Okeke

Comments are closed