FLASH / Affaire Dunia Kilanga : La base de l’UDPS fait pression sur Félix Tshisekedi !

Affaire Dunia Kilanga :

La base de l’UDPS fait pression

sur Félix Tshisekedi !

Ce mardi 19 novembre dans la soirée, une foule de partisans de l’UDPS, tout âge et tout sexe confondu, a pris d’assaut les installations de la Radio Top Congo pour réclamer que Félix Tshisekedi, leur président et chef de parti, traduise en justice monsieur DUNIA KILANGA pour avoir mis en cause « l’élection » de Félix Tshisekedi comme Président de la République et par conséquent, avoir compromis sa crédibilité et la réussite de son mandat présidentiel !

L’opinion se souviendra de la sortie fracassante de monsieur Dunia Kilanga, membre du FCC, devant la «jeunesse kabiliste» en béret rouge. Dans sa verve oratoire, il avait publiquement déclaré à travers les médias : «Félix Tshisekedi n’avait pas gagné les élections par la volonté de la CENI. Si celui-ci est au pouvoir, c’est par la volonté de KABILA » (sic) ! Durant toute la semaine donc, cette déclaration tapageuse a continué de défrayer la chronique et de faire des vagues dans tout Kinshasa. Ce sujet fait encore l’objet des débats houleux et des chaudes discussions dans les bars et autres “nganda” de la capitale. 

Par conséquent, plusieurs voix s’élèvent pour exiger de Félix Tshisekedi qu’il charge  la justice ou du moins l’autorise à poursuivre DUNIA KILANGA comme ce fut les cas pour LISANGA BONGANGA qui est poursuivi pour avoir tenu les mêmes propos, avec même moins de virulence et de mépris que DUNIA. D’aucuns se demandent alors pourquoi cette justice à deux vitesses ? Qu’est ce qui se cache derrière cette « immunité » de DUNIA KILANGA? 

Une bonne partie de l’opinion populaire à Kinshasa (y compris les partisans de l’UDPS) est convaincue que l’audace et l’assurance affichées par monsieur DUNIA KILANGA, cadre PPRD, prouvent qu’il a parlé sur ordre de «Joseph Kabila», par le canal de son homme de main Néhémie MWILANYA. Et la seule façon pour Félix Tshisekedi de prouver aux yeux de ses «talibans» en colère qu’il est réellement «Fatshi-beton», est de frapper DUNIA ! S’il ne le fait pas, criaient certaines voix parmi ses ouailles devant la Radio Top Congo ce mardi, il devra alors démissionner !

Est-ce une simple coïncidence ? Cette scène s’est passée le même jour que monsieur Honoré Ngbanda-Nzambo rendait publique sa lettre ouverte adressée au Cardinal Fridolin Ambongo et dans laquelle il le prévenait de l’imminence d’un divorce entre la coalition FCC-CASH et de ses conséquences en ces termes : «D’aucuns se demandent en effet, comment se fera cette unité que vous prônez, alors que l’alliance des voleurs et des fraudeurs, conclue dans le secret de la nuit entre Kabila et Tshisekedi, présente déjà des fissures qui laissent échapper la puanteur de leurs sales machinations. Et ce divorce entre FCC et CACH qui ne dit pas encore son nom présage d’une implosion imminente qui risque de plonger bientôt notre pays dans une nouvelle spirale de violence et d’instabilité politique et sécuritaire. » 

Et si nous prenons aussi en compte le scandale annoncé d’une vaste chaîne de corruption à grande échelle dénoncée à la suite du rapport d’enquête de l’AG/ANR INZUN, scandale qui touche indistinctement les barons de la coalition FCC-CACH, nous sommes en droit d’affirmer, sans peur de nous tromper, que l’avertissement du leader de l’APARECO et de la Résistance congolaise sonne ici comme une prophétie dont les signes prémonitoires d’accomplissement apparaissent déjà à l’horizon ! 

Le divorce entre FCC et CACH est inévitable ! Il est même imminent ! Et personne n’en sortira gagnant parmi les protagonistes. Il est donc temps que les patriotes résistants se mettent débout derrière le peuple et ne se laissent pas distraire par cette guerre interne qui opposent ceux qui avaient cru avoir roulé le peuple congolais dans la farine. Ils sont pris dans leur propre piège !

Paris, le 20 Novembre 2019

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

Facebook Comments
Comments are closed