URGENT- VIDEO & TEXTE (Français/Lingala) Réaction d’Honoré Ngbanda à la déclaration politique de Martin Fayulu

DECLARATION POLITIQUE

(Texte & Vidéos)

Réaction d’Honoré Ngbanda à la déclaration politique de Martin Fayulu

VIDEO EN LINGALA:

VIDEO EN FRANCAIS:


Réaction d’Honoré Ngbanda à la déclaration politique de Martin Fayulu

Après avoir pris connaissance, par la voix de la presse, de la déclaration politique de monsieur Martin Fayulu, président de l’Ecidé et candidat élu de la coalition LAMUKA aux élections présidentielles de décembre 2018, et après analyse de cette déclaration faite ce 04 novembre 2019, nous avons relevé certaines contradictions flagrantes entre les affirmations péremptoires formulées dans son préambule d’une part, et les propositions formulées en guise de conclusion sous forme de «proposition des solutions» d’autre part.

En effet, après avoir reconnu avec pertinence que «Joseph Kabila a imposé le statu quo» au détriment du vote massif du peuple congolais pour l’alternance ;

Après avoir affirmé avec force que « les institutions issues de cette escroquerie électorale » sont «illégitimes» ;

Et après avoir logiquement conclu qu’«il importe, par conséquent, de rompre avec les fausses solutions et d’en finir avec les faux semblants et les faux dialogues » ;

Nous n’arrivons pas à comprendre que monsieur Martin FAYULU propose comme solution de sortie de crise, un dialogue qu’il appelle, par euphémisme ou par pudeur, «discussion». Cependant, tout le monde comprend qu’il s’agit bel et bien d’un dialogue que la coalition LAMUKA devrait avoir avec …la coalition CACH-FCC en vue de créer une énième institution, le Haut Conseil National des Réformes Institutionnelles (HCNRI en sigle). Il ne faut donc pas être un devin pour comprendre que cette nouvelle institution n’a qu’un seul objectif : celui de créer de l’emploi en faveur des perdants des élections de décembre 2018. Sans plus !

Pour la Résistance congolaise, la déclaration politique du président de l’Ecidé ne fait que consacrer le sacro-saint principe du droit que se sont octroyés tous les politiciens congolais qui ont accepté le système d’occupation : il s’agit du droit de tous les collabos d’avoir accès à la mangeoire nationale, peu importe les conséquences néfastes sur le budget national et sur la condition sociale de plus en plus misérable du peuple congolais !

En réalité, dans sa déclaration politique, monsieur Martin Fayulu suggère plutôt la création d’une «méga-coalition» à la tête de la République, et qui comprendrait d’une part la coalition CACH-FCC, et d’autre part la coalition LAMUKA ! Cette méga-coalition, selon M. Fayulu, jouira d’une période de transition de 18 mois. Mais tout le monde sait que cette transition pourra bien durer 5 ans, à partir du moment où tous les acteurs auront eu accès à la mangeoire! Et Martin Fayulu propose ensuite que durant cette transition, la coalition CACH-FCC dirige le pays, tandis que celle de LAMUKA dirige la fameuse nouvelle institution, le Haut Conseil National pour des Réformes Institutionnelles.  En termes clairs, Il s’agit là des arrangements de bas étages pour se partager  le gâteau entre « pouvoir » et « opposition ». Le peuple congolais, lui, n’y trouve aucun compte !

Face à ce scénario politique proposé par monsieur Martin Fayulu, la Résistance congolaise par ma voix, tient d’abord à rappeler à l’opinion publique qu’elle avait décidé d’apporter son plein soutien patriotique exclusivement à l’engagement pris et à la promesse faite par Martin Fayulu au peuple congolais. Par ce geste, la Résistance congolaise entendait soutenir le peuple qui réclamait la réhabilitation totale de sa souveraineté maintes fois confisquée et bafouée par le système d’occupation et cela, à travers les élections truquées de 2006, 2011 et 2018. Le peuple congolais avait alors crié : « assez, c’est assez ! ». Et partout à travers le pays, ce peuple avait lancé des cris de colère au candidat qu’il avait élu, Martin Fayulu, et lui avait  clairement demandé de le conduire dans un combat citoyen pour le recouvrement total de  sa souveraineté!

C’est donc à ce combat-là, et à cette dynamique-là seulement que la Résistance congolaise avait apporté son total soutien !

Or, nous constatons malheureusement que par sa déclaration du 4 novembre 2019, monsieur Martin Fayulu vient de renoncer publiquement à son engagement et à sa promesse.

Par conséquent, la Résistance congolaise prend acte de sa décision de renoncer aux engagements qu’il avait solennellement pris devant le peuple congolais pour prendre le commandement de son combat en tant que «soldat du peuple» et cela, jusqu’au recouvrement de sa souveraineté absolue en sa qualité de souverain primaire.  

A partir d’aujourd’hui, la Résistance congolaise tire donc toutes les conséquences du revirement politique de monsieur Martin Fayulu et de son renoncement au combat de libération.

La résistance congolaise réitère sa fidélité à son engagement au combat du peuple congolais et promet de poursuivre à ses côtés, cette noble bataille patriotique jusqu’à la libération totale de la RDC. 

Quelle que soit la durée de la nuit, le jour finit toujours par se lever ! 

Ingeta !

Que Dieu bénisse la République démocratique du Congo et son peuple !

Fait à Paris, le 07 novembre 2019

Honoré Ngbanda-Nzambo Ko Atumba 

Président national de l’APARECO

et Responsable du pilotage stratégique du CNRC

Facebook Comments
Candide Okeke

About Candide Okeke

Comments are closed