URGENT/A LIRE : La RTBF épingle la «nomination» de Félix Tshisekedi et stigmatise des scènes flagrantes  de corruption et de distribution d’argent pour son accueil en Belgique

 

La RTBF épingle la «nomination» de  Félix Tshisekedi et stigmatise des scènes flagrantes  de corruption  et de distribution d’argent pour son accueil en Belgique !

Une pluie d’antivaleurs s’abat 

 sur la RDC depuis décembre 2018

 

La vérité est têtue ! Malgré le tapis rouge que la Belgique se prépare à dérouler pour son «illustre visiteur», la RTBF vient d’évoquer, sans équivoque, dans un reportage diffusé  ce dimanche 15 septembre à 19H30,  «la nomination» de Félix Tshisekedi à la présidence de la République en RDC. Bien plus, cette chaine de télévision belge a stigmatisé, témoignage à l’appui, la distribution d’argent dans les rues de Bruxelles et ailleurs pour recruter des applaudisseurs devant agrémenter pour l’opinion européenne l’accueil du « chef de l’état » congolais. (Article de la RTBF à lire ici)

 A ce sujet , L’ŒIL DU PATRIOTE a lui aussi mené son enquête et recueilli des témoignages confirmant cette sale pratique notamment dans la ville d’Anvers où des congolais, voire même  certains étrangers africains ont accepté de recevoir chacun une corruption de 250 euros pour aller acclamer Félix Tshisekedi lors de sa visite mercredi 18 Septembre à Anvers. A Bruxelles, le montant pour ce même «service» a été plus élevé, soit 300 euros par personne. D’où vient donc cet argent que l’on jette ainsi par les fenêtres? 

Cette question nous amène à tourner les regards vers cette affaire de détournement des 15 millions de dollars par la Présidence de la République, scandale où Félix Tshisekedi et ses proches dont particulièrement Vital Kamerhe, son Directeur de cabinet, sont intimement impliqués.  Alors que cette affaire défraie encore la chronique à Kinshasa sans qu’aucun d’entre eux n’ait pu dire ouvertement au peuple congolais où sont passés les 15 millions, voilà que la dilapidation de l’argent du peuple congolais en Belgique vient confirmer qu’une pluie d’anti valeurs ne cesse plus de s’abattre sur la RDC depuis l’accession au pouvoir de “Félix Tshisekedi”  en Décembre 2018. En effet, l’homme qui s’était autoproclamé, pour son mandat présidentiel, «champion de la lutte contre la corruption en RDC», vient de se révéler lui-même champion de la corruption toutes catégories !  

   Faux diplôme, fraude, corruption, incompétence, etc… : Une série d’antivaleurs cautionnée par les dirigeants politiques belges ?

En déroulant le tapis rouge pour Félix Tshilombo Tshisekedi ce lundi 16 septembre 2019, la Belgique mieux, les dirigeants politiques belges ont soulevé dans la tête des congolais des questions qui touchent à l’essence des valeurs profondes et universelles que l’Occident prétend défendre à travers le monde. 

En effet, la Belgique avait dénoncé hier les faux diplômes de Félix Tshisekedi. Et son Vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, s’était même illustré parmi les pays d’Europe en janvier 2019 pour  pourfendre les résultats frauduleux des élections proclamées par la CENI, et qui avaient conduit à la nomination de Félix Tshisekedi à la Présidence de la Présidence de la République par la seule volonté de «Joseph Kabila». Et voilà que ce mardi 17 septembre, sept mois seulement après, c’est le même vice-premier ministre belge, Didier Reynders, qui ira accueillir avec les honneurs le même fraudeur des élections en RDC en tant que Président de ce pays ! Quelles valeurs de la démocratie et de l’éthique politique les autorités belges donnent-elles alors aux autres  peuples du monde ?

Pour tenter de couvrir cette opprobre, les autorités politiques belges s’étaient réfugiées derrières les promesses fallacieuses de Félix Thsisekedi promettant de combattre la corruption et de mettre fin à la mauvaise gestion de la res publica qui caractérisait le régime de «Joseph Kabila» ! Des voix se sont alors levées à Bruxelles et ailleurs en Europe pour demander qu’on accorde un moratoire à Félix Tshisekedi, pour lui donner la chance de rebondir sur son élection frauduleuse pour redresser la RDC. Mais neuf mois après, les faits montrent que la situation n’a fait que s’empirer en RDC : les détournements du denier public s’amplifient chaque jour, la corruption bat son plein, l’insécurité gagne plus que jamais du terrain tant à l’Est que dans le reste du territoire national, les écoles sont paralysées par la décision stupide et improvisée de la gratuité de l’enseignement, alors que les caisses de l’État sont vidées par des nombreux voyages présidentiels et les détournements…. ! 

Devant ce sombre tableau, le peuple congolais de la Diaspora et de l’intérieur du pays se demandent bien l’intérêt qu’a la Belgique à cautionner aujourd’hui une situation politique ubuesque qu’elle condamnait hier avec force en RDC devant l’opinion tant nationale qu’internationale.

Voilà pourquoi la Diaspora congolaise et particulièrement les patriotes  résistants congolais comptent battre le pavé pour crier leur colère dans les rues de Bruxelles à l’occasion de la visite de la honte qu’effectuera cette semaine le plus grand traître de l’histoire du Congo!          

Le peuple congolais exsangue  a compris que personne ne fera véritablement de ses souffrances une priorité à part lui-même. La même Belgique qui avait dénoncé en son temps le faux diplôme de Félix Tshisekedi et les élections frauduleuses a changé de fusil d’épaule au gré de ses intérêts. Au point que même sans « gouvernement fédéral» en exercice, elle se précipite pour embrasser celui qui incarne pourtant le véritable déshonneur de tout le peuple congolais.   Et, la gravité de la situation actuelle de la RDC doit plus que jamais inciter les congolais à se mobiliser plus nombreux encore pour faire échec à tous les projets des lobbies maffieux qui espèrent tirer leur épingle du jeu grâce à la complicité d’un pantin et d’une marionnette qui joue avec l’avenir de 80 millions de congolais. 

Paris , le 16 Septembre 2019

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Candide Okeke

About Candide Okeke

Comments are closed