URGENT/ RDC: Palais du peuple ou Palais de la Honte ? “Janet Kabila” reconnait ses origines étrangères !

APARECO- NEWSLETTER

Palais du peuple ou Palais de la Honte ?

          • Bagarre rangée entre PPRD et UDPS !
          • “Jaynet Kabila” reconnait ses origines étrangères !

Par Honoré Ngbanda-Nzambo Ko Atumba 

«Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent sans rien faire » (Albert Einstein)

A l’occasion de la présentation du gouvernement éléphantesque et hybride du premier ministre Ilunga Ilukamba ce mardi 30 août 2019, le Palais du Peuple, ce haut lieu de la politique congolaise qui abrite la seconde institution du pays, a présenté au monde des scènes rocambolesques et cocasses, dignes d’un roman de science fiction.

La splendide esplanade du Palais du peuple s’est brusquement transformée en terrain de pugilat entre les partisans du PPRD et ceux de l’UDPS, deux grandes formations politiques sensées pourtant être des alliés dans le gouvernement qui était justement à l’honneur ce matin-là! On a vu d’un côté les jeunes militants et activistes du PPRD, arrogants et triomphants, arborant une grande photo de … Hyppolite Kanambe, alias Joseph Kabila. De l’autre côté, la même scène, mais avec les activistes et fanatiques de l’UDPS, arborant eux aussi une grande photo de … Félix Tshilombo Tshisekedi ! Un témoin présent au milieu de cette scène raconte :

«Ce fut d’abord la bataille des photos, celle de Félix contre celle de «Kabila» ! Les deux hommes semblaient s’interroger à travers leurs effigies : Qui est le Boss ?Et c’est aussi la question que se posaient visiblement les deux forces qui se défiaient face-à-face. Du coup les chansons ont fusé dans les deux camps pour donner la réponse. Dans le camp de l’UDPS, on entonna le champ pour proclamer «Félix Président!». Les jeunes du PPRD répliquèrent en scandant haut et fort : «Kabila vrai président»! Alors ce qui devait arriver arriva : les deux groupes s’affrontèrent sauvagement devant les invités à la cérémonie, ahuris et scandalisés ! La Police fut obligée de recourir à l’usage des bombes lacrymogènes et aux tirs des balles réelles dans l’air pour disperser les barbares. Dans leur fuite, plusieurs manifestants et invités ont été blessés. »

Cette scène rocambolesque et ridicule est pourtant révélatrice du début de la fin d’une période : celle du mensonge que Félix Tshisekedi et Hyppolite Kanambe ont répandu dans la tête des congolais depuis le début de leur idylle politique. Dans le livre des Proverbes, chapitre 20 au verset 17, la Bible dit : «Le pain du mensonge est doux à l’homme, et plus tard sa bouche est remplie du gravier » ! Ce qui veut dire que le mensonge fait souvent plaisir à l’homme comme du pain. Mais quand vient le temps de la vérité, ce pain se transforme en gravier dans la bouche de l’homme. C’est ce qui arrive aujourd’hui aux fanatiques de l’UDPS qui se sont refugiés dans l’illusion du mensonge, et ont refusé d’accepter que leur leader, Félix Tusisekedi, n’était qu’un président de pacotille. Un simple masque ! Aujourd’hui, ils ont entendu de la bouche des jeunes du PPRD, leurs alliés, ce qu’ils ont longtemps refusé d’accepter de notre part. Ils viennent enfin d’apprendre que : c’est «Joseph Kabila» qui est le vrai président de la RDC! Quelqu’un avait dit qu’il n’y a que la vérité qui blesse. La colère des fanatiques de Félix n’est donc que de la pure hypocrisie ! Ils doivent dorénavant reconnaître que le temps du pain est fini ! Maintenant ils vont cracher du gravier, comme dit la Bible!

Et comme si ce scandale ne suffisait pas, dans la salle des cérémonies qui avaient été interrompues un moment suite à l’incident des partisans du PPRD et de l’UDPS, Jaynet Kabila a offert à son tour un spectacle minable, humiliant et provoquant pour le peuple congolais ! En effet, à travers une lecture difficile et médiocre d’un texte français qu’on lui a visiblement rédigé et qu’elle avait beaucoup de peine à lire en public, Jaynet Kabila, la fausse jumelle d’Hyppolite Kanambe, a voulu donner aux congolais une leçon de ….patriotisme et de civisme ! Après avoir demandé avec insistance au nouveau gouvernement de procéder sans tarder à l’organisation d’un recensement, ce membre influent du Tutsi-power a eu le toupet de faire une leçon de civisme aux congolais et en guise de conclusion, elle a proposé l’instauration d’un service national pour tous les jeunes congolais. Toute la salle l’a applaudi !

Mais là n’est pas mon propos du jour, car le service national est une nécessité que nous instaurerons nous mêmes une fois le pays libéré. Mais ce qui est choquant, c’est la déclaration qu’a faite Jaynet Kabila pour étayer sa proposition d’instaurer le service national. Elle a textuellement déclaré ceci: « Honorable Présidente, je vous parle d’une expérience vécue en Tanzanie pendant une année. Il (ndlr: lisez plutôt «elle») m’a personnellement forgée parce qu’on était appelé à servir la nation dans le service national en Tanzanie… »!

Arrêtons-nous un moment et examinons cette grave déclaration qui n’a pas semblé émouvoir les députés congolais présents dans la salle ! Jaynet Kabila affirme péremptoirement qu’elle a été soumise à faire un « service national » en Tanzanie pour « servir la nation » dit-elle. Or, tout le monde sait que dans tous les pays du monde, le service national est strictement réservé aux seuls nationaux. Les réfugiés et autres étrangers habitant le territoire n’y ont pas accès ! Alors une question se pose: en quelle qualité Jaynet Kabila a-t-elle été soumise au service national en Tanzanie qu’elle appelle sa nation ?Si elle a réellement fait ce service national comme elle le dit, (ce qui reste à vérifier), c’est qu’elle avait la nationalité tanzanienne. Et supposons qu’elle ait acquisla nationalité tanzanienne pour le besoin de la cause, quand est ce qu’elle a donc sollicité la nationalité congolaise ?

Le président américain Abraham Lincoln avait dit avec raison : «aucun homme n’a assez de mémoire pour réussir dans le mensonge»!

Mais revenons au problème de recensement soulevé par Jaynet Kabila. Pourquoi réclame-t-elle maintenant à cor et à cri l’organisation d’un recensement? Les arguments pseudo-patriotiques avancés par cette hégémoniste tutsi rwandaise ne visent qu’à enfumer les congolais. Je tiens pour ma part à relever que le véritable objectif qui est caché derrière cette démarche de Jaynet Kabila est le territoire de Minembwe !Oui, toujours Minembwe ! Les Rwandais estiment avoir suffisamment injecté des millions des populations rwandaises dans cette partie de notre territoire national. Ainsi, leur stratégie est de faire en sorte qu’avant que le peuple congolais ne se soulève pour les renvoyer dans leur pays d’origine, il faut que les membres du Tusti-power accélère l’organisation du recensement au moment où ils ont encore le contrôle de nos institutions pour accorder aux populations rwandaises de Minembwe et des environs la nationalité congolaise et cette fois-ci, avec des territoires et des villages congolais ! Mais il est malheureux de constater que les députés congolais présents dans la salle ont applaudi la proposition de Jaynet Kabila sans réaliser le dangereux piège qui se referme sur eux et sur la nation congolaise toute entière!

Il est vrai que le recensement administratif du peuple congolais est une nécessité. Mais il ne saurait intervenir tant que notre territoire national est pollué par l’infiltration des millions de Rwandais, alors qu’au même moment, plus de deux millions d’autochtones congolais  chassés de leurs terres natales errent dans la nature comme des apatrides ! Nous ne pouvons pas organiser le recensement des congolais au moment où plusieurs millions de femmes et d’enfants congolais vagabondent encore dans les pays voisins parce que chassés de leurs terres par des envahisseurs étrangers.

J’invite donc la jeunesse congolaise à résister contre cette manœuvre sordide des Rwandais qui veulent profiter de la conjoncture politique trouble et chaotique dans notre pays pour jeter les bases socio-juridiques de l’occupation et de la balkanisation du grand Congo.

Que Dieu bénisse la république Démocratique du Congo et son peuple !

Ingeta !      

Facebook Comments
Comments are closed