FLASH! Déjà impliqué dans plusieurs assassinats Vincent KAREGA, le nouvel ambassadeur-flic de Kagamé à Kinshasa !

F L A S H !

Déjà impliqué dans plusieurs assassinats Vincent KAREGA, le nouvel ambassadeur-flic de Kagamé à Kinshasa !

Les esprits faibles et les fanatiques, ceux qui ont choisi de faire la politique avec leurs ventres plutôt qu’avec leurs têtes, se réjouissent que Paul Kagamé ait choisi le camp de Félix Tshisekedi contre celui d’Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila. Ces naïfs ignorent ou refusent volontairement de réaliser que les deux alliés «coalisés» à la tête des institutions en RDC sont tous des «kagame’s boys» que l’ogre de Kigali manipule à son gré pour parachever son projet d’occupation et d’annexion de l’Est de la RDC. Et maintenant que l’opération de la prise de Minembwe pour y installer le noyau de l’extension du territoire rwandais en RDC rencontre une résistance farouche des populations congolaises éveillées et debout, Paul Kagamé recourt aux facilités diplomatiques que lui offrent le couple Tshisekedi- Kamerhé à la présidence de la République. 

Depuis que ces deux proxys de Kagamé, «Félix » et «Vital», ont supprimé le visa entre Kinshasa et Kigali et ont établi un pont aérien entre les deux capitales, ils ont ouvert un boulevard aux officiers de renseignements et aux tueurs à gages de Kagamé qui ont été déversés dans la capitale congolaise par centaines depuis bientôt deux mois !

Et maintenant que ses troupes opérationnelles ont investi le terrain, grâce à la complicité de Félix Tshisekedi, Kagamé vient d’envoyer le maître d’ouvrage, son tueur à gage le plus réputé dans le monde,  comme nouvel ambassadeur du Rwanda en RDC ! Il s’agit de Vincent KAREGA que l’Afrique du Sud ne  veut plus comme ambassadeur chez elle, parce qu’il est impliqué dans l’assassinat de plusieurs opposants rwandais réfugiés dans le pays de Mandela. Le plus grand scandale fut son implication dans l’assassinat du général rwandais Patrick KAREGEYA, ancien chef des services secrets rwandais dont le corps a été retrouvé le 02 janvier 2019 dans l’hôtel «Michelangelo» à Johannesburg. Cet officier rwandais, jadis très proche de Kagamé, était devenu ensuite son farouche opposant. Il a été éliminé justement parce qu’il détenait beaucoup de secrets sur les nombreux crimes de guerre et crime contre l’humanité commis par Paul Kagamé. Parmi ces crimes figurait la planification par Kagamé du génocide rwandais de 1994 dont il s’apprêtait à livrer les preuves accablantes à la justice française. Cet assassinat, on s’en souvient,  avait provoqué une forte tension diplomatique entre Pretoria et Kampala. L’ambassadeur-flic de Kagamé, Vincent KAREGA, a été désigné par les enquêteurs sud-africains comme étant le commanditaire de la tentative d’assassinat contre le général tutsi rwandais KAYUMBA NYAMWASA le 19 juin 2010 en pleine coupe du monde. Il a été cité aussi dans la tentative d’assassinat du bras-droit et demi-frère de Kadhafi à Johannesburg, le sulfureux SALIM SALEH, sur instructions de son chef, Paul Kagamé ! 

L’ogre de Kigali maintient toujours  son modus operandi  qui consiste à éliminer tous ceux qui s’opposent à son pouvoir et  menacent ses intérêts. Pour preuve, il vient de faire  abattre, un autre opposant tutsi-rwandais, Camir NKURUNZINZA, son ancien garde du corps devenu opposant. L’infortuné a été abattu dans sa voiture le jeudi 30 mai de cette année dans l’après-midi, dans la ville de Cape Town en Afrique du Sud.

Que vient donc faire l’ambassadeur-flic

de Kagamé à Kinshasa ?

Poser la question, c’est y répondre. Nous avons rappelé plus haut l’opération entreprise par Kigali et qui a consisté à déverser plusieurs centaines d’officiers de renseignements et de commandos-tueurs rwandais dans la ville de Kinshasa. Il n’est un secret pour personne que depuis le 24 janvier 2019, la géopolitique nationale congolaise est en proie à une profonde confusion où toutes les forces politiques en présence cherchent à se repositionner. Et dans ce flou artistique, Paul Kagamé met tout son poids dans la balance pour garder la mainmise sur les institutions de la RDC et pour orienter le cours des événements. Or,  le réveil populaire suite à la prise de conscience des congolais contre l’occupation de leur pays tant à Kinshasa qu’à l’intérieur du territoire national et particulièrement à l’Est de la RDC, ce réveil national disions-nous, met  à mal le plan de Paul Kagamé qui est contraint de recourir à l’élimination de ceux qui s’opposent à ses intérêts en RDC et à semer ainsi la peur au sein de la classe politique congolaise !

Normalement, si nous avions un président de la République digne de ce nom, ce nouvel ambassadeur de Paul Kagamé n’aurait jamais été accrédité dans notre pays. Car dans la procédure diplomatique normale prévue à cet effet, toute demande d’accréditation d’un nouvel ambassadeur est d’abord adressée au Président de la République pour accord. Et avant de marquer son accord, le Chef d’Etat envoie d’abord cette demande aux services de renseignement pour examiner dans les détails le curriculum vitae de l’ambassadeur afin de déceler  si son passé comporte des éléments qui révèlent qu’il pourrait  être nuisible pour les intérêts supérieurs de l’Etat. Mais dans le cas qui nous concerne ici, ces dispositions procédurales ont été purement et simplement bafouées, parce que le président nommé Félix Tshilombo a reçu simplement les instructions (et non une demande)  de Kagamé pour accréditer son ambassadeur !

Aux politiciens congolais de tirer donc chacun les leçons en fonction de son appartenance politique. Que ceux des politiciens qui traitent avec les institutions scélérates de l’occupation examinent s’ils sont politiquement alignés ou non derrière les intérêts du Rwanda en RDC pour savoir s’ils seront ou pas les cibles des tontons macoutes rwandais. Quoi qu’il en soit, tous ceux qui ont accepté de se compromettre, passivement ou activement, avec les ennemis du peuple congolais doivent savoir qu’ils sont ou seront, tôt ou tard dans le viseur des tueurs rwandais qui pourront les frapper à tout moment ! Le décor vient donc d’être planté.  

A bon entendeur…    

Paris,  le 17 Juillet 2019

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Candide Okeke

About Candide Okeke

Comments are closed