A l’occasion de son 15è anniversaire, l’Apareco-Maroc a organisé une grande conférence – débat le samedi 29 juin 2019

Samedi 29 juin dernier, à Rabat, Royaume de Maroc, a eu lieu un important événement politique. Afin de commémorer le quinzième anniversaire de l’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO), le comité territorial de l’Apareco-Maroc a organisé une importante conférence-débat avec pour thème « Après le 24 janvier 2019, la lutte de la résistance se justifie-t-elle?».

A cette occasion, Monsieur Fulgence Kongo et Monsieur Toms Basilua respectivement Représentant régional de l’Apareco Afrique Maghrébine et secrétaire territorial au sein du comité de l’Apareco/Maroc, ont animé cette conférence à laquelle plusieurs compatriotes congolais et d’autres nombreux amis du Congo étaient conviés.

Se référant aux nombreux messages écrits et audiovisuels de son Excellence Monsieur Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, Président national de l’Apareco et le leader de la Résistance Patriotique Congolaise, les orateurs du jour ont examiné avec l’assistance les vrais enjeux de l’heure en République Démocratique du Congo. Un accent particulier a été mis sur la problématique de l’invasion, l’agression et le processus d’occupation du Congo par les forces étrangères rwandaises, burundaises et ougandaises depuis 1996.

Les exposés des deux orateurs ont été suivis d’un débat à bâtons rompus avec les participants et qui a donné lieu à un échange d’idée totalement libre et constructif à la satisfaction de toute l’assistance. A l’issue de cet échangequi s’est déroulé dans un climat de convivialité et de respect mutuel, les participants ont été unanimement abouti au constat que l’appel aux élections de décembre 2018 constituait un grand piège tendu aux congolais par les occupants qui continuent à piller les ressources du sol et du sous-sol congolais ainsi qu’à violer et à tuer le peuple congolais.

L’ultime objectif poursuivi de ces massacres à grande échelle est le dépeuplement inéluctable des territoires de la grande partie de l’Est de la RDC afin d’y installer les populations étrangères et en particulier les familles rwandaises. Une fois devenues plus nombreuses que les autochtones, ces populations rwandaises réclameront auprès de l’ONU l’organisation d’un referendum pour l’auto-détermination qui conduira ensuite à l’annexion au Rwanda des territoires occupés. Ce dossier a été  maintes fois évoqué, avec preuves à l’appui, par Monsieur honoré Ngbanda-Nzambo dans plusieurs de ses ouvrages dont notamment «Crimes Organisés en Afrique Centrale » et « stratégies du Chaos et du Mensonge»!

Au regard de ce tableau macabre, les orateurs ont conclu que seul le soulèvement populaire de dignes filles et fils du Grand Congo viendra à bout de cette ignoble processus d’occupation des terres de nos ancêtres en vue de la libération totale et sans condition de la République Démocratique du Congo.

De ce qui précède, la conclusion de la conférence fut, on s’en doute bien, que le combat de la résistance se justifiebel et bien après 24 janvier 2019 , et qu’elle doit se poursuivre jusqu’à la libération totale et sans condition de la RDC. Par conséquent, plusieurs participants ont pris illico la décision patriotique de rejoindre l’APARECO pour y mener le combat de libération de leur pays.

Commencée à 16h05,  la conférence a été clôturée par une brève allocution du Représentant Territorial Papy Mututala. 

Rabat, le 06/07/2019

Fulgence Kongo

Représentant Régional Apareco Afrique Maghrébine

 

PHOTOS REPORTAGE

Facebook Comments
Comments are closed