URGENT/ COMMUNIQUE-L’APARECO dénonce la «fake news» diffusée par Jeune Afrique annonçant le retour d’Honoré Ngbanda en RDC

COMMUNIQUE DE  l’APARECO

L’APARECO dénonce la «fake news» diffusée par Jeune Afrique annonçant le retour d’Honoré Ngbanda en RDC

La Présidence de l’APARECO dément catégoriquement la fausse nouvelle diffusée par le journal Jeune Afrique ce mardi 21 mai 2019 annonçant le retour imminent en RD Congo du Président national de l’APARECO, monsieur Honoré Ngbanda-Nzambo. Elle affirme en outre que malgré les nombreuses tentatives du régime fantoche d’occupation et de prédation au pouvoir à Kinshasa, aucune discussion n’a jamais eu lieu avec ses agents concernant un quelconque retour au pays du leader de l’APARECO. Et nous mettons quiconque au défi de produire la moindre preuve du contraire.

L’APARECO tient à préciser que parmi les nombreuses sollicitations dont monsieur Honoré Ngbanda est souvent l’objet de la part des agents de l’occupation et leurs collabos, la dernière fut celle de monsieur François Beya, actuel conseiller spécial de Félix Tshisekedi qui a multiplié les demandes de contact avec le leader de la Résistance, prétendant qu’il avait un « message très important pour le pays»à lui donner. A cette fin, il a chargé son proche collaborateur, Jean-Marie Lukanga alias Mundele, de la mission de faire passer ce message à plusieurs personnes de l’entourage d’Honoré Ngbanda dont nous taisons les identités. Le message de «Mundele» disait que «François Beya avait une communication très importante à faire personnellement à son grand-frère Honoré Ngbanda concernant l’intérêt supérieur de notre pays». Comme il le fait chaque fois qu’il s’agit des intérêts du Congo, Honoré Ngbanda a accepté d’écouter le message le mercredi 15 mai à 15h13’.

Mais curieusement, à la question directe de savoir l’objet de son contact, François Beya dira à Honoré Ngbanda ceci: «Kulutu, je veux avoir votre bénédiction. J’ai prévenu le président Félix que je vous cherche parce que là où je suis, j’ai besoin de vous et j’ai des choses à vous dire. Je viens en Europe le 23 mai et je souhaite vivement vous rencontrer partout où vous souhaiterez me recevoir.» Devant cette communication plutôt énigmatique, Honoré Ngbanda lui a répondu qu’il ne saura pas le rencontrer parce qu’il sera hors de l’Europe à cette date-là. Toutes fois, s’il tient toujours à lui dire le contenu réel du message qu’il voudrait lui passer, il pourra toujours, à partir de l’Europe, passer par le même canal pour solliciter un entretien téléphonique.

Si donc le contact téléphonique sollicité par François Beya avait plutôt pour but de piéger Honoré Ngbanda, comme semble l’indiquer les faits, dans l’unique but de torpiller le combat de la Résistance en diffusant des fausses nouvelles annonçant son retour au pays, alors les conspirateurs ont manqué leur cible ! Car nous sommes en mesure de diffuser l’enregistrement intégral de cet entretien téléphonique de 3 minutes 49 secondes.

Dans le respect de la déontologie journalistique, nous demandons à Jeune Afrique de faire le démenti de cette fausse nouvelle qu’elle a étonnamment publiée sans même chercher à vérifier directement auprès de l’APARECO « l’information », concernant le retour d’Honoré Ngbanda en RDC.

Paris, le 21 Mai 2019

Candide OKEKE

Vice-Présidente national en charge de la Planification , de la Communication de l’APARECO & de la coordination des activités du Président National

Facebook Comments
Comments are closed