ALERTE /Un piège en gestation contre FAYULU!«Kabila» et Tshisekedi en panique planifient des troubles pour pouvoir arrêter Martin Fayulu!

ALERTE !

Un piège en gestation contre FAYULU!

«Kabila» et Tshisekedi en panique planifient des troubles pour pouvoir arrêter Martin Fayulu!

Ils avaient espéré l’essoufflement rapide de l’effervescence populaire des congolais dans leur mobilisation pour le recouvrement de leur souveraineté. L’accueil populaire réservé au leader de l’ECiDé à Kisangani Boyoma, après celui des Kinois à son retour de sa tournée euro-américaine a anéanti tous les espoirs du couple infernal « Kabila »-Tshisekedi. Les experts du Tutsi-power et de l’ANR ont sérieusement analysé dans les moindres détails l’échange très intense de plus d’une heure que le Président élu Martin Fayulu et Madame Eve Bazaiba, Secrétaire Général du MLC, ont eu avec une jeunesse boyomaise déterminée, et qui a exigé sans ambages de leurs interlocuteurs du jour la poursuite sans relâche du combat jusqu’à la victoire finale sur l’ennemi.

Dans leur panique, les deux leaders de FCC et du CACH ont décidé de stopper net cette dynamique qui devient chaque jour plus dangereuse pour leur survie politique. Un plan d’action vient d’être adopté  pour piéger les prochains déplacements de Martin Fayulu dans le Kasaï et le Katanga. Des «meneurs» et des «casseurs» des deux plateformes politiques alliés partiront de Kinshasa avec mission de provoquer des troubles lors des prochains voyages de Martin Fayulu. Les milices de l’UDPS iront dans le Kasaï tandis que ceux du FCC descendront dans le Katanga. Ces troubles qui devront, avec l’appui des commandos militaires en civil, causer plusieurs morts, offriront à « Kabila » et à Tshisekedi l’occasion d’imputer ces crimes à Martin Fayulu et de procéder à son arrestation. Et la communauté internationale qui vient d’apporter son appui à Félix Tshisekedi par la Belgique interposée, approuvera cette arrestation au nom de la « paix » en RDC !

Nous demandons donc aux jeunes patriotes congolais de redoubler d’ardeur et de vigilance et de ne céder ni à la peur, ni à la provocation, mais de dénoncer lors de tous les rassemblements populaires, tout élément suspect et de procéder à sa neutralisation. La mobilisation populaire ne doit plus faiblir jusqu’au soulèvement populaire pour la victoire finale !  

Paris, le 17 Mai 2019

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

Facebook Comments
Comments are closed