URGENT-COMMUNIQUE DE PRESSE /Grande Manifestation des congolais de la diaspora ce Ven. 10 Mai 2019 devant le siège de l’UE à  Bruxelles 

URGENT 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Grande Manifestation des congolais de la diaspora ce  Vendredi 10 Mai 2019 devant le siège de l’UE à  Bruxelles 

Le peuple congolais en colère se met en marche pour revendiquer sa souveraineté bafouée, la libération totale de la RDC et la fin des impostures au sommet des institutions  

 

Paris, le 02 Mai 2019 – Près de 4 mois après la mascarade électorale organisée en RDC le 30 décembre 2018, force est de constater que pour la troisième fois en 13 ans, la bonne foi du peuple congolais a été de nouveau trompée! Contrairement aux promesses de stabilité, de paix et de démocratie qu’elles devaient apporter aux congolais, les élections de 2006, 2011 et 2018 ont plutôt contribué au maintien et au renforcement du régime sanglant et barbare d’occupation et de prédation incarné par Joseph KABILA, de son vrai nom Hyppolite KANAMBE.        

Cependant, cette fois-ci, toutes les tricheries et fraudes flagrantes des élections organisées par la CENI en décembre 2018 ont été brillamment démontrées et confirmées par l’Église catholique, grâce au vaste réseau de 40 mille observateurs qu’elle a déployés dans tous les bureaux de vote à travers la RDC. Devant la flagrance de ces tricheries et fraudes avérées, l’ONU, l’Union Européenne et l’Union Africaine avaient toutes, au début, exigé de Kinshasa «le strict respect du choix du  peuple congolais». Mais curieusement, comme en 2006 et 2011, sans aucune raison ni explication valables, les mêmes membres de la communauté internationale ont changé d’avis et avalisé ces fraudes avérées! Plus grave, ils demandent aujourd’hui au  peuple congolais  d’accepter cette imposture au sommet et à tous les niveaux des institutions en RDC !

C’est pourquoi, devant cette humiliation et ce comportement discriminatoire maintes fois affichées par la communauté internationale, tenant compte de la misère la plus noire dans laquelle il est plongé depuis des décennies et de l’insécurité endémique toujours grandissante, le peuple congolais exacerbé ne cache plus son ras-le-bol et crie: assez, c’est assez !  

C’est donc suite à cette profonde colère du peuple congolais qui manifeste aujourd’hui sa volonté et sa ferme détermination à prendre lui-même sa destinée en mains, que l’APARECO, en accord avec d’autres mouvements dont notamment le CNRC etl’ECIDE, organise une grande marche ce Vendredi 10 Mai 2019 à Bruxelles, de la Porte de Namur au siège de l’Union Européenne, à partir de 13H00.

A travers cette manifestation devant le siège de l’Union Européenne à Bruxelles, les résistants congolais entendent exprimer pacifiquement la colère de tout le peuple congolais, et inviter à l’occasion l’UE à se ranger résolument à ses côtés. Car désormais, ce peuple longtemps abusé ne reculera plus jamais devant son devoir sacré de défendre sa souveraineté ainsi que l’intégrité du territoire national. Le peuple congolais, en tant que souverain primaire, est résolument décidé à mettre fin à toutes formes d’imposture ainsi qu’au processus d’occupation et de balkanisation en cours en RDC depuis son agression en 1996.

Les congolais de la diaspora demandent en outre à l’UE de ne pas se limiter à sanctionner uniquement les exécutants, mais aussi et surtout les véritables auteurs et commanditaires des crimes contre l’humanité commis en RDC et dans la région des Grands Lacs depuis plus de deux décennies. Parmi ces criminels clairement identifiés et dénoncés dans le « Rapport Mapping » nous pouvons citer notamment : Paul Kagame, James Kabarebe, Azarias Ruberwa,  Joseph, Janet et Zoé « Kabila », Moise Nyarugabo, Emmanuel Bisengimana, le général Mustapha Mukiza, Vital Kamerhe

Enfin, les résistants congolais attirent l’attention de l’UE et la prévient qu’aucun engagement politique ni aucun accord économique conclu avec l’actuel régime fantoche au pouvoir en RDC n’engage le peuple congolaisIls invitent donc la communauté internationale à favoriser plutôt l’instauration en RDC de la vraie démocratie dont les valeurs universelles sont immuables et imposables à tous les peuples ainsi qu’à tous les dirigeants politiques du monde indistinctement !

José Yango W’Etshiko

Porte-Parole et

Vice-Président National de l’APARECO

en charge de la stratégie

Facebook Comments
Comments are closed