FLASH ! Pourquoi «Kabila» a-t-il nommé précipitamment un colonel rwandais administrateur du Territoire de YUMBI ? 

 

FLASH !

Pourquoi «Kabila» a-t-il nommé précipitamment un colonel rwandais administrateur du Territoire de YUMBI ? 

Pendant que Ies hommes politiques Congolais étaient tous plongés dans l’ambiance de la campagne électorale à la recherche d’un pouvoir illusoire, Hyppolite Kanambe et le Think-tank tutsi s’attelaient, eux, à enfoncer leurs racines et à renforcer la forteresse de l’occupation de la RDC. Entre autres nombreuses actions préventives qu’ils ont posées (et que nous allons exposer dans les prochains jours), nous épinglons celle concernant la nomination d’un colonel tutsi rwandais comme administrateur du territoire a.i. du territoire de Yumbi.

Il s’agit du colonel Olivier GASIKA, commandant de la première zone opérationnelle de défense des Forces Armées de la RDC.

Ce territoire de Yumbi, comme chacun le sait, vient d’être  le théâtre des massacres de masse des citoyens congolais. Selon des témoignages crédibles des ONG, il y a eu plus de 920 morts ! Logiquement, l’enquête sur ce énième drame aurait dû être confiée à la région militaire chargée de la gestion courante des dossiers à caractère militaire dans cette province. Or, à peine nommé une semaine seulement avant la mise en scène de la passation du pouvoir, le colonel rwandais se voit attribué par « Kabila » le lourd dossier des massacres de Yumbi, alors qu’il est à la tête d’une zone opérationnelle de défense chargé de la répression de toute velléité de résistance ou de soulèvement de la part de la population congolaise.

Le choix du colonel rwandais Olivier GASIKA vise sans nul doute à couvrir les preuves de l’implication des militaires (rwandais) dans ce massacre barbare. Car des nombreux témoins signalent que des centaines de cadavres étaient mutilés tandis que d’autres portaient des plaies béantes très visibles…, ce qui indique que le travail a été fait par des experts ! Ce qui nous amène à tourner nos regards vers ces fameux «éleveurs» venus du Rwanda dans cette même région et dont plus personne ne parle. Et lorsque l’on prend en compte les sérieuses présomptions de la présence de coltan signalée dans cette région du pays, on comprend aisément que les vautours s’y agitent déjà. On entrevoit également déjà à qui profite réellement tous ces crimes récurrent à travers la RDC, que l’on fait chaque fois passer pour des conflits fonciers mais derrière lesquels se cachent un peu trop souvent les intérêts de diverses multinationales .  Nous y reviendrons.

Paris , le 1erFévrier 2019

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

REJOIGNEZ LA RESISTANCE !

CONTACT : 

WhatsApp: 00 33 6 66 52 02 71   

 Web: www.info-apareco.com    

Facebook: Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba

E-mail: cabinet.pn.apareco@gmail.com

Facebook Comments
Candide Okeke

About Candide Okeke

Comments are closed