ALERTE – RDC, massacres à huis clos en gestation ! Jusqu’à quand la Communauté internationale compte-t-elle prolonger le «permis de tuer» accordé à “Kabila” et Kagame ?

ALERTE

RDC, massacres à huis clos en gestation !

Jusqu’à quand la Communauté internationale compte-t-elle prolonger le «permis de tuer» accordé à “Kabila” et Kagame ?

Depuis quelques semaines la question qui taraude les esprits de tous ceux qui s’intéressent directement ou indirectement à la RDC est sans doute de savoir  quel sera l’issu du “processus électoral“ en cours. Des officines diplomatiques aux observatoires des différents organismes de défense des droits de l’homme en passant par les congolais eux-mêmes , on constate une profonde anxiété due à la crainte d’un probable bain de sang avant le dénouement final de la crise post-électorale qui plane déjà sur la RDC.  

De l’avis de tous les observateurs avertis, l’élément déclencheur de ces nouvelles violences tragiques pourrait bien être la proclamation tant attendue des résultats d’un processus électoral incroyablement chaotique qui vient de se dérouler en RDC. Et l’on peut craindre qu’une fois de plus, ce mois de janvier 2019, soit à nouveau un mois des martyrs congolais comme les autres mois de janvier de l’histoire de notre pays.  Rappelons en passant que les martyrs de l’indépendance de la RDC sont morts en Janvier 1959, Patrice Lumumba a été assassiné en janvier 1961, en janvier 2017, des congolais ont été fauchés par balles pour avoir réclamé le départ de Kabila après la fin de son « mandat » au mois de décembre 2016….

Et pourtant, le Président de l’APARECO, Monsieur Honoré Ngbanda n’a jamais cessé d’alerter les congolais: «on ne libère pas un pays occupé par des élections! » A l’heure où tout le monde reconnait enfin que la RDC est victime de l’occupation rwando-ougandaise (comme en témoigne cette vidéo :Témoignages accablants sur l’occupation de la RDC” https://www.youtube.com/watch?v=ooHr47Pdv64 ) , les congolais devraient plutôt interpeler les leaders politiques de l’opposition qui fustigent aujourd’hui le fiasco des élections, et leur demander d’ expliquer pourquoi ils ont embarqué tout le peuple congolais dans cette aventure dont ils connaissaient d’avance l’issue fatale ! Le comble du ridicule est qu’à présent, la situation est telle que tout le peuple congolais, y compris les leaders politiques et la communauté internationale, sont tous suspendus à la barbe de… « Kabila », celui-là même qu’ils avaient promis de «chasser» au bout du processus électoral. C’est lui qui a maintenant enfermé tout le peuple congolais avec ses leaders politiques dans un embargo total, en attendant que son proxy, Corneille Naanga, termine le montage de la mise en scène pour proclamer la victoire de son «dauphin» Shadary, malgré la flagrance de la victoire du candidat de LAMUKA reconnue déjà par tous les observateurs indépendants de ce scrutin! « Kabila » se prépare donc à faire vivre aux congolais le remake de 2006 et 2011 !   

Kagame et “Kabila” ont planté le décor pour

un nouveau massacre de masse à huis clos : 

Diplomatie, communication, mesures sécuritaires etc … rien n’a été laissé au hasard !

 Ces préparatifs, « Kabila » les a pourtant démarrés sous le regard distrait des congolais et de la communauté internationale obnubilés par les fausses thèses de l’«alternance politique» par la magie des élections dites démocratiques, transparentes et apaisées. Des mots vides de sens dans un pays occupé ! Le dernier épisode de ce film fut sans nul doute celui de la censure des médias et de certains moyens de communication en RDC.  En effet, les refus des accréditations de certains journalistes dont ceux de RFI et RTBF, la coupure d’internet et des sms ajoutés au refus des lettres de créance de l’ambassadeur américain et de la récente expulsion du représentant de l’Union Européenne constituaient des signes flagrants des intentions maléfiques de «Kabila» que ni les politiciens congolais, ni leurs mentors de la communauté internationale n’ont voulu prendre au sérieux ! Comme d’habitude.

Cette série de décisions que le régime d’occupation et de prédation incarné par «Kabila» cachait sous une fausse rhétorique de « souverainisme » et de « patriotisme » visait seulement à écarter , loin du regard gênant des médias internationaux et de la communauté internationale , les crimes qui sont planifiés en  RDC dans les prochains jours. Sur instructions de Paul Kagamé, son Conseiller spécial James Kabarebe a peaufiné à Kinshasa tout ce processus qui a abouti à éloigner les projecteurs des médias et des pays occidentaux pour na pas entraver  leur projet, celui du plus grand massacre jamais commis  dans la région des Grands Lacs. Car le réveil inattendu du peuple congolais à travers cette campagne présage  de sa volonté inébranlable de mettre définitivement fin au  processus d’occupation en cours en RDC.

  

Silence inquiétant de la MONUSCO 

et de la communauté internationale

On a pas besoin de jouer aux devins pour deviner que quelque chose ne tourne pas rond dans l’attitude de la représentation de l’ONU en RDC. Il suffit d’observer attentivement toutes les pièces du puzzle qui s’assemblent lentement en RDC pour s’interroger sur l’indifférence et le silence de la plus grande et la plus couteuse  mission de l’histoire de l’ONU (plus d’un milliard de dollars américains/an) et qui se trouve depuis vingt ans en RDC. Alors que les congolais de tous bords, militaires et civils confondus,  s’inquiètent de la présence brusquement nombreuse des troupes étrangères (essentiellement rwandaises) à travers tout le territoire congolais, la MONUSCO, elle, se tait et ferme religieusement les yeux ! L’arrivée massive et envahissante des milliers de  mercenaires en provenance du Rwanda, phénomène qui a été dénoncé par certaines presses européennes, n’a pas semblé retenir l’attention de la représentation de l’ONU à Kinshasa ! (cf Article et vidéos diffusés dans dans la “Libre Belgique” concernant l’arrivée des différentes troupes https://afrique.lalibre.be/29465/rdcongo-elections-le-regime-sur-pied-de-guerre/)

 Cette attitude pour le moins ambigüe fait que les propos de Nikki Haley, l’ancienne ambassadrice américaine à l’ONU, prennent ici tout leur sens. La diplomate américaine avait en effet stigmatisé le rôle de la MONUSCO, estimant qu’elle visait plus à aider le pouvoir en place plutôt qu’à protéger la population congolaise. Les faits semblent lui donner raison aujourd’hui !

L’assassinat des deux experts de l’ONU et les complicités au sein de la MONUSCO et de  l’ONU qui ont permis de couvrir voir de permettre l’élimination de ces 2 témoins des massacres commis par «Kabila» et ses complices dans la Kasai, tous ces faits devraient faire comprendre aux congolais qu’ils ne peuvent rien attendre de la représentation de l’ONU en RDC pour sortir de la crise. L’ŒIL DU PATRIOTE et la vidéo ci-jointe de Mr Honoré Ngbanda (à titre de rappel) pourront, nous l’espérons,  permettre aux congolais de prendre la véritable mesure du combat à mener (Vidéo de Mr Honoré Ngbanda « Yes we can again ! » : https://www.youtube.com/watch?v=QhMNL3dhkjA) .

Enfin, à l’heure où se joue plus que jamais l’avenir de notre pays, la RDC, L’ŒIL DU PATRIOTE invite toute la diaspora congolaise à être les porte-voix de notre peuple muselé et pris en otage par « Kabila » et les siens. Où que nous soyons, nous ne pouvons plus laisser de répit aux bourreaux de notre peuple ni à leurs proxys congolais. Les patriotes congolais de la diaspora doivent se mobiliser pour monter au créneau et mener par tous les moyens la bataille médiatique pour empêcher que les ennemis du peuple congolais puissent embobiner l’opinion publique internationale pour l’empêcher de connaître l’ampleur exacte des crimes qu’ils sont en train de commettre dans notre pays.

Une grande mobilisation et une véritable  offensive de la diaspora congolaise pourra éviter l’application de ce plan gigantesque de massacre que nos ennemis planifient de commettre sur notre peuple ! Kagamé et les lobbies occidentaux qui agissent en complicité avec lui ne s’arrêteront pas d’eux-mêmes. Nous devons les stopper.

Mobilisons-nous donc ! Et nous ne le dirons jamais assez : les élections dans un pays occupé comme la RDC ne peuvent que constituer une porte ouverte en faveur de l’occupation, du pillage et de la balkanisation de notre pays ! En ce jour du 4 janvier, rendons hommage à nos martyrs en menant un combat de justice basé sur la vérité et non sur les mensonges et les chimères. Battons-nous pour la libération totale de la RDC. Congolais, entrez dans la Résistance pour sauver votre Patrie !

Paris, le 04 janvier 2019

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

REJOIGNEZ LA RESISTANCE !

CONTACT :

WhatsApp: 00 33 6 66 52 02 71  

Website: www.info-apareco.com                    

       Facebook: Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba      

 E-mail: cabinet.pn.apareco@gmail.com

Facebook Comments
Candide Okeke

About Candide Okeke

Comments are closed