URGENT/Que cache le rapatriement des congolais par Israël ?-Autre preuve de l’occupation de la RDC : «le Rwanda produit 60% du coltan mondial» !

Autre preuve de l’occupation de la RDC :

Le journal rwandais Imvaho Snhya écrit à la Une : «le Rwanda produit 60% du coltan mondial» !

 

Durant plus de 20 ans, chaque fois que le leader de la résistance congolaise crie la  nuit comme le jour pour alerter ses compatriotes congolais du danger de l’occupation de la RDC par le Rwanda, les intellectuels et les politiciens congolais ergotent et tournent ses propos en dérision pour que le peuple n’y accorde pas d’importance. Mais comme la vérité est têtue face aux mensonges les plus séducteurs, les faits, eux, ont commencé à parler à la place de monsieur Honoré Ngbanda : toutes les puissances économiques du monde, de l’Occident comme de l’Asie, se succèdent à Kigali au Rwanda pour négocier et conclure le marché des minerais de la RDC. Dans sa dernière interview du samedi 20 octobre dernier, le leader de l’APARECO a largement expliqué à l’opinion congolaise cette nouvelle réalité politique qui fait que la France de Macron est contrainte, toute honte bue, à courber l’échine devant un Kagamé triomphant pour appuyer la candidature de Mushikiwabo  qui avait détruit le centre culturel français et supprimé l’enseignement du français au Rwanda !

Aujourd’hui, L’œil du Patriote voudrait présenter aux congolais aux esprits obtus et encore sceptiques cette déclaration du journal rwandais IMVAHO SNHYA paraissant en kinyarwanda qui écrit à la Une de son tirage du 16 octobre 2018 dont copie en annexe : « le Rwanda produit 60% du coltan mondial»! Quand le monde entier sait que d’une part, le Rwanda n’a pas de quantité commercialisable du coltan sous son sol et que d’autre part, la République Démocratique du Congo est le premier exportateur mondial du coltan,cette déclaration du journal rwandais parait comme une extravagance. Une provocation ? Pas seulement. Car Paul Kagame a déjà négocié le contrat d’installation d’usine de traitement de Coltan au …Rwanda !

Et à la lumière des explications fournies par monsieur Honoré Ngbanda lors de son dernier entretien avec les médias patriotiques, cette «outrecuidance» du journal Imvaho Nshya, loin d’être une simple provocation, est plutôt une stratégie de communication de Kigali visant à faire accepter progressivement au monde entier la réalité de l’occupation de la RDC et du pillage de ses ressources naturelles par le Rwanda qui s’en autoproclame le propriétaire. Quand Herman Cohen affirme que pour le Département d’Etat américain, le Kivu fait déjà partie du Rwanda, quand les médias internationaux font la publicité du Parc de Virunga pour le compte du Rwanda et non de la RDC, quand les dirigeants de la Chine, de la Russie et de la France négocient le marché des minerais de la RDC avec Kigali et non avec Kinshasa… le peuple congolais devrait s’offusquer et se réveiller pour répondre aux cris d’alarme que lance un de ses fils, Honoré Ngbanda, qui est juché comme une sentinelle sur la tour pour guetter le danger qui menace la patrie ! Le temps n’est plus aux discussions inutiles. Le temps est au rassemblement des forces populaires pour stopper ce processus mortel pour la survie de notre nation. Si non, il sera trop tard !

Que cache le rapatriement

des congolais par Israël ?

Depuis quelques mois, l’Etat d’Israël s’illustre par des communiqués alambiqués et saugrenus au sujet de l’expulsion des refugiés africains de son territoire national. Mais ce dossier, au début anodin, a vite pris l’allure d’une saga depuis que le Rwanda s’est invité sur la scène en offrant d’accueillir ces immigrants africains sur son territoire ! L’offre du Rwanda a immédiatement paru suspecte et elle a soulevé un tollé général. Des voix se sont élevées pour stigmatiser la fameuse problématique de “l’exigüité du territoire national du Rwanda” et de la “densité de sa population” dont le trop plein est déversée depuis plusieurs années en République Démocratique du Congo, en Tanzanie et au Kenya. Comment les dirigeants politiques de ce pays-là peuvent-ils brusquement se payer le luxe de demander qu’Israël leur déverse tous ces immigrants nilotiques érythréens, somaliens et éthiopiens sur son territoire… ? Où vont-t-ils les caser ?

Ce dossier devient plus cocasse et plus suspect encore lorsqu’au même moment, on constate que les immigrés tutsi-rwandais qui ont longtemps vécu au Kenya et qui viennent d’en être expulsés, au lieu de retourner chez eux au Rwanda, se sont retrouvés devant l’ambassade de RD.Congo à Naïrobi pour réclamer qu’on leur octroie les passeports  congolais, alors qu’il existe une grande ambassade du Rwanda à Nairobi! Mais comble de sadisme et d’absurdité, les diplomates congolais à Nairobi se plaignent de subir des fortes pressions par des appels téléphoniques à partir de  Kinshasa pour qu’ils octroient les passeports congolais à … ces refugiés tutsi-rwandais!

Mais, revenons donc au dossier israélien. L’Etat hébreux vient de revenir à la charge pour n’expulser cette fois que des réfugiés congolais, sous prétexte que la paix est revenue dans leur pays ! Cette décision du gouvernement israélien soulève deux questions importantes. Primo : de quelle paix parle-t-on ici quand on sait que la majorité des réfugiés congolais en Israël sont originaires de l’Est de la RDC, région qui continue d’être le théâtre des massacres de masse et d’exode massif des congolais chassés de leur terre natale ? Et secundo : pourquoi l’Etat hébreux s’intéresse-t-il uniquement aux réfugiés congolais alors que leur nombre ne constitue qu’une goutte d’eau par rapport aux autres refugiés d’origine éthiopienne, érythréenne, somalienne et autres ? Du coup, cette expulsion apparait comme un arbre qui cache la forêt.

D’aucuns se rappelleront que lorsque Paul Kagame a été reçu par le tout puissant lobby juif des Etats-Unis, AIPAC, il a déclaré que «la situation du Rwanda est comparable à celle d’Israël » ! Et personne n’ignore la forte présence des lobbyistes juifs autour de «Joseph  Kabila» et parmi lesquels on peut citer Georges Forest (en froid avec le régime pour le moment), l’omniprésent Dan GERTLER et le milliardaire juif Georges SORO à qui «Kabila» vient de confier la gestion du Parc de Virunga.

Toute cette scène ubuesque digne d’un roman ne mène qu’à une seule conclusion : le Rwanda veut élargir le cercle de ses complices pour mieux asseoir son plan d’occupation, de pillage, de balkanisation et d’annexion de la République Démocratique du Congo. L’implantation du bastion du terrorisme à l’Est de la RDC où les massacres récurrents à Beni et les environs ne sont que des signes apparents, et ne constitue qu’une étape qui consiste à créer des conditions idoines pour déverser les populations tutsies et autres nilotiques en RDC. Ces populations immigrées sont appelées à créer une majorité démographique des populations tutsies et nilotiques en défaveur des autochtones congolais. Elles auront pour mission de réclamer «légalement» auprès de l’ONU un référendum populaire d’autodétermination de toute cette partie-Est de la République. Et suivra enfin l’adhésion du «peuple autonome» à l’annexion de son territoire autonome au …Rwanda.  

Mais nous avons encore le temps de stopper ce projet méphistophélique! 

Paris, le 23 Octobre 2018

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Comments are closed