FLASH ! Des dizaines de milliers de congolais chassés de l’Angola et d’autres tués … Le peuple congolais va-t-il devenir la peste de la région ?

FLASH !

Des dizaines de milliers de congolais chassés de l’Angola et d’autres tués …

Le peuple congolais va-t-il devenir la peste de la région ?

 

Chaque fois que la presse internationale annonce un prétendu mouvement des troupes angolaises vers les frontières congolaises, des congolais de l’intérieur de la RDC et de la diaspora entrent dans une transe hystérique de joie  et se perdent en conjectures. Certains politiciens se mettent même à prophétiser une imminente intervention de l’Angola pour …chasser « Kabila » du pouvoir! 

Mais lorsque les policiers angolais de la province de Lunda-Norte, sur instructions de leur hiérarchie, décrètent la chasse aux congolais qu’ils  expulsent alors par milliers dans des conditions inhumaines, violant des femmes et des fillettes, tuant des hommes qui essayent de protéger leurs familles, arrachant des biens et de l’argent leur appartenant, sous prétexte qu’ils sont tous des trafiquants de diamants, quand les citoyens congolais subissent toutes ces horreurs, plus une seule voix ne s’élève au sein de la classe politique congolaise de l’opposition ou du régime au pouvoir !

Un article de RFI annonce qu’«une dizaine de ressortissants de la RDC sont mort le week-end dernier dans la province angolaise de Lunda-Norte en marge d’une opération de police visant des étrangers en situation illégale et soupçonnés d’être impliqués dans le trafic de diamants. Depuis le début du mois (ndlr : de septembre) de dizaines de milliers de congolais ont été refoulés, selon les sources congolaises». Comme on peut le constater, le peuple congolais est devenu nomade dans sa région: il a été chassé de sa terre natale du Kasaï vers l’Angola par des occupants rwandais. Et voilà qu’aujourd’hui, les angolais le refoulent sauvagement vers l’enfer qu’il a fui chez lui ! Le peuple congolais qui était hier, un peuple grand, fier, accueillant et respecté, est devenu aujourd’hui la peste dans sa région d’Afrique ! L’histoire retiendra cependant que la Zaïre a hébergé chez lui plus d’un million d’angolais pendant la guerre de libération de l’Angola. Beaucoup de cadres angolais d’aujourd’hui ont vécu et étudié dans nos écoles avec des congolais. Sans distinction !        

Mais aujourd’hui, à Brazzaville on tue les Congolais sans procès, en Centrafrique on tue les congolais sans jugement, en Ouganda et au Rwanda la vie d’un congolais vaut moins que celle d’une vache…. ! Il en va ainsi dans tous les neufs pays voisins qui nous entourent, la vie des congolais ne représentent plus rien. Dans tous ces pays voisins, les congolais sont présumés être tous des «réfugiés» irréguliers, des trafiquants ou des prostituées (en ce qui concernent les femmes) qui vivent comme des sangsues ou des parasites. Chaque gouvernement peut décider de les expulser de son territoire sans respect de la procédure en la matière, et cela dans des conditions de violence et d’humiliation sans que du côté congolais il y ait une moindre réaction ! 

Tout ce traitement ne révèle qu’une chose : le peuple congolais n’a plus d’Etat ! Il n’a plus de protecteur. Il n’a plus de terre. Il n’a plus de dignité ni de considération comme il y a vingt ans. Parce qu’il a perdu ce qu’il y a de plus chère : sa souveraineté !

 

Paris, le 09 Octobre 2018

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Comments are closed