Le Conseil National de la Résistance Congolaise (CNRC) fustige l’attitude des opposants Congolais et dénonce la réunion de Genval II et sa rallonge à Pretoria.

Après avoir versé chacun les 100.000 dollars américains de caution pour la candidature aux élections hypothétiques du 23 décembre2018, les candidats (malheureux et heureux) qui ont vu leurs candidatures validées pour certains, et invalidées pour d’autres par la CENI, ont répondu à la convocation des «décideurs» dans un hôtel huppé de Bruxelles où ils ont exhibé un pitoyable show au peuple congolais et au monde. La scène hypocrite et ridicule d’une unité de façade et l’interpellation théorique de l’imposteur rwandais « Joseph Kabila » à « Libérer le processus électoral », tout ce show pour les cameras n’a convaincu personne !

Des hommes sensés ne peuvent pas comprendre qu’un leader politique sérieux paie une somme colossale de 100 mille dollars pour des élections dont il est pleinement conscient qu’elles ne se dérouleront pas dans les conditions idoines comme sous d’autres cieux. Surtout lorsque l’on considère les résultats d’enquête des experts de l’OIF qui ont stigmatisé le tripatouillage flagrant de tout le processus électoral, notamment des listes reprenant plus de 10millions d’électeurs fictifs sans empreintes digitales, sans oublier les machines à voter dont les experts d’une ONG britannique spécialisée viennent de démontrer qu’elles n’inspirent aucune confiance!

 

Et comment peut-on ensuite poser des préalables à un homme sans foi ni loi, surtout quand on sait que les mêmes termes de référence répertoriés dans le fameux accord de la Saint Sylvestre ont déjà été foulés aux pieds depuis la nuit du 31décembre 2017 par cet inculte et barbare qui n’a pas hésité un seul instant à verser le sang des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants congolais innocents.

LA RDC n’est pas le premier pays au monde à connaître les affres de l’occupation étrangère. La Chine et la Corée ont été occupées par le Japon, tandis que la France l’a été par les Nazis. Dans tous ces cas historiques, aucun pays occupé n’a recouru aux élections sous l’égide de leurs agresseurs pour mettre fin à l’occupation. Les peuples des pays occupés se sont chaque fois levés pour résister farouchement à l’occupant jusqu’à le chasser par la force ! C’est donc dans cette logique que le responsable du Pilotage stratégique de CNRC, Mr Honoré Ngbanda-Nzambo, a proposé à toute la classe politique et au peuple congolais une palette de 7 importantes mesures au Congolais pour libérer notre pays de l’occupation tutsi Rwandaise. Car pour mettre fin à l’occupation de la RDC, à sa prédation ainsi qu’au processus de sa balkanisation, seul le soulèvement populaire demeure la voie idoine.

Au regard donc de tout ce qui précède, le Conseil National de la Résistance Congolaise (CNRC):

1/ Dénonce et condamne avec force, toutes les manœuvres l’attitude hypocrite, complice et irresponsable de la classe politique dite de l’opposition, mais qui en fait accompagne, légitime et crédibilise le régime infâme de l’occupation et de prédation.

2/ Rend les leaders politiques de l’opposition coresponsables des nombreux crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par les forces barbares qui ont envahi et pillent la RDC depuis plus de deux décennies ;   

3/ Stigmatise la mise en scène ridicule de Genval II initié par les lobbies belges qui tiennent à placer à la tête de la RDC leurs marionnettes au service de leurs insatiables intérêts ;  

4/ Exhorte cette catégorie d’élite Congolaise qui est demeurée consciente à résister à toutes les formes de corruption d’où qu’elle vienne, et ne pas céder à la voie de la facilité et de la compromission, mais de voler au secours de notre Mère Patrie dont l’existence-même est fortement menacée ;

5/ Salue le sit-in du mercredi 19 septembre organisé par l’Apareco et qui a connu la mobilisation des autres plateformes de la résistance devant la permanence de l’Union Européenne pour réclamer le boycott du fameux processus électoral vicié et décrié par le peuple congolais;

6/ Appelle toutes les couches des populations congolaises à se mobiliser comme un seul homme pour un soulèvement populaire triomphant, car tout peuple doit essentiellement compter d’abord sur lui-même pour arracher sa souveraineté confisquée !

Fait à Lausanne le ,20 sept.2018

Pour le CNRC.

Paul Kahumbu Ntumba

Coordonnateur Général

Facebook Comments

About Gregoire

Comments are closed