URGENT-VIDEO: TÉMOIGNAGES ACCABLANTS SUR L’OCCUPATION DE LA RDC – On ne tue pas la vérité !

VIDEO 

TÉMOIGNAGES ACCABLANTS SUR L’OCCUPATION DE LA RDC : On ne tue pas la vérité !

Cliquez ci-dessous :

 

ARTICLE A LIRE

RDC : Tel est pris qui croyait prendre, on ne tue pas la vérité !  

L’actualité politique de la RDC de ces derniers jours devrait constituer une précieuse source d’enseignement et de méditation pour tous les congolais dignes de ce nom. De rebondissements en rebondissements, les soubresauts des débats et des stratégies politiques commencent à déterrer, jusqu’aux racines, les profondes vérités enfouies par l’épaisse poussière des nombreux mensonges divulgués durant des années par les bourreaux du peuple congolais et leurs complices tapis au sein même du microcosme politique congolais!

Hier, il y a quelques années, quand l’APARECO et son leader dénonçaient le complot d’invasion, d’occupation, de pillage et de balkanisation de la RDC, beaucoup de politiciens congolais les avaient qualifiés de «paranoïaques». Et quand Honoré Ngbanda a soulevé en 2001 et surtout en 2006 la problématique de la nationalité en dénonçant, par mont et par vaux l’usurpation de nationalité congolaise par des envahisseurs rwandais, la communauté internationale et les médias mensonges, pour protéger leurs proxys rwandais, l’ont qualifié de « xénophobe », et ils ont décidé de le marginaliser de l’échiquier politique congolais, à défaut de  boycotter son combat politique et celui de l’APARECO!

Mais aujourd’hui, tous ces hommes avec leurs puissants lobbies ont été rattrapés par l’histoire. Il suffit en effet de faire une rapide rétrospective de quelques années pour constater que l’occupation de la RDC qu’on a voulu camoufler sous divers vocables mensongers de «révolte des Banyamulenge», «guerre civile», «guerre de libération», «rébellion»,  est devenu aujourd’hui une vérité proclamée haut et fort tant par les congolais de tout bord et de toute tendance politique que par les personnalités étrangères de tous les horizons, y compris ceux-là même qui ont tout fait pour étouffer cette vérité, quand elle fut révélée et proclamée par l’APARECO et son leader.

Voici pourquoi nous invitons aujourd’hui chaque congolais à suivre attentivement la compilation de déclarations rassemblées dans cette vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=ooHr47Pdv64&feature=youtu.bequi prouve à quel point le diagnostic posé par Honoré Ngbanda et son message contre l’occupation de la RDC ont fini enfin par être reconnus aujourd’hui par tous. Car la réalité est que, les débats évoquant le problème de nationalité en RDC constitue la pierre angulaire de la stratégie des occupants tutsi-rwandais pour camoufler leur agression et leur invasion de la RDC ainsi que leur processus d’occupation et de mise à mort de notre pays. Mais tel est donc pris qui croyait prendre : On ne tue pas la vérité ! 

Lorsque Mr Honoré Ngbanda a débuté son combat contre l’occupation et pour la libération de la RDC au sein de l’APARECO, et lorsque beaucoup d’entre nous l’y avions rejoint dès les premiers jours, force a été de constater que beaucoup de nos interlocuteurs pendant ces années-là se sont évertués à nous décourager en nous faisant passer, tantôt pour des «utopistes opposants de l’Internet», tantôt pour des «xénophobes paranoïaques », et tantôt encore pour des «résistants extrémistes»… Que ce soit dans les médias ou au sein des différentes institutions internationales, il a fallu à tous ces oiseaux de mauvais augure des années pour qu’ils commencent à se convertir sous la puissance de la lumière de la vérité. Progressivement, nous avons vu leur langage changer. A titre d’exemple, notre statut politique de «résistant» s’est finalement imposé à tous, en lieu et place de l’étiquette d’«opposant» qu’ils voulaient nous coller à tout prix, dans le but de maintenir la confusion pour camoufler le processus d’occupation de la RDC et mieux préserver le régime d’occupation et de prédation installé en RDC depuis la chute de Mobutu. Car, reconnaitre l’existence de la Résistance équivalait à leurs yeux à reconnaitre «l’occupation», et donc l’illégitimité du système en place.

Beaucoup de congolais ont accusé (à tort) Honoré Ngbanda et l’APARECO de s’attaquer à tout le monde. Mais la lecture de cette vidéo vous permettra de comprendre une seule vérité : l’APARECO et son président ne s’attaquent pas aux personnes, mais plutôt aux attitudes politiques de ceux qui soutiennent, consciemment ou par ignorance, l’entreprise diabolique de l’occupation, de prédation et de mise à mort de la RDC en tant qu’état. Et la lecture de cette vidéo que nous mettons à votre disposition vous montrera que certains de ces hommes-là appartiennent malheureusement à toutes les couches de la société congolaise ainsi qu’à toutes les tendances politiques en RDC. Tandis que d’autres, des étrangers, appartiennent à toutes les catégories sociales et politiques à travers le monde ! C’est cette diversité-là qui fait croire, à tort, que l’APARECO en veut à tout le monde.

En effet, comme le montre les témoignages compilés dans cette vidéo, toutes ces éminentes personnalités congolaises et étrangères ont reconnu clairement à un moment donné que la RDC était occupée, pillée et morcelée. Mais comment expliquer que presque personne parmi elles ne soutiennent le combat de la libération contre l’occupation, mais continuent à pousser cyniquement le peuple congolais vers des élections pipées d’avance pour maintenir l’occupation de la RDC? C’est là qu’est le problème !Et c’est ça aussi qui constitue l’objet de notre interpellation à travers cette vidéo!       

L’APARECO et L’ŒIL DU PATRIOTE vous promettent d’autres vidéos du genre dans les jours à venir. La rédaction de L’ŒIL DU PATRIOTE tient à remercier particulièrement tous ceux qui se sont investis au sein de la nouvelle équipe de l’APARECO-TV pour la réalisation de cette vidéo, la première d’une longue série qui suivra. Elle remercie notamment les «vrais patriotes» (ils se reconnaîtront) pour leur travail d’archivage, et le conseiller Josué Mankoto pour le précieux travail de montage de cette vidéo que nous mettons aujourd’hui à la disposition des congolais.

Téléchargez-le et veillez à ce que CHAQUE congolais autour de vous puisse voir et entendre de ses propres oreilles ces témoignages accablants et poignants de l’occupation de la RDC, afin que personne ne se fasse plus jamais berner par des discours mensongers et soporifiques des élections. Car on ne libère pas un pays occupé par des élections ! Et  pour mieux combattre il faut d’abord identifier l’agresseur et connaitre ses méthodes. Bref, il faut savoir  où se trouve la vérité. On ne tue pas la vérité ! 

Paris, le 17 Août 2018

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Comments are closed