URGENT-RDC : Tel est pris qui croyait prendre, on ne tue pas la vérité !

RDC : Tel est pris qui croyait prendre, on ne tue pas la vérité !

 

L’actualité politique de la RDC de ces derniers jours devrait constituer une précieuse source d’enseignement et de méditation pour tous les congolais dignes de ce nom. De rebondissements en rebondissements, les soubresauts des débats et des stratégies politiques commencent à déterrer, jusqu’aux racines, les profondes vérités enfouies par l’épaisse poussière des nombreux mensonges divulgués durant des années par les bourreaux du peuple congolais et leurs complices tapis au sein même du microcosme politique congolais!

Hier, il y a quelques années, quand l’APARECO et son leader dénonçaient le complot d’invasion, d’occupation, de pillage et de balkanisation de la RDC, beaucoup de politiciens congolais les avaient qualifiés de «paranoïaques». Et quand Honoré Ngbanda a soulevé en 2001 et surtout en 2006 la problématique de la nationalité en dénonçant, par mont et par vaux l’usurpation de nationalité congolaise par des envahisseurs rwandais, la communauté internationale et les médias mensonges, pour protéger leurs proxys rwandais, l’ont qualifié de « xénophobe », et ils ont décidé de le marginaliser de l’échiquier politique congolais, à défaut de  boycotter son combat politique et celui de l’APARECO!

Mais aujourd’hui, tous ces hommes avec leurs puissants lobbies ont été rattrapés par l’histoire. Il suffit en effet de faire une rapide rétrospective de quelques années pour constater que l’occupation de la RDC qu’on a voulu camoufler sous divers vocables mensongers de «révolte des Banyamulenge», «guerre civile», «guerre de libération», «rébellion»,  est devenu aujourd’hui une vérité proclamée haut et fort tant par les congolais de tout bord et de toute tendance politique que par les personnalités étrangères de tous les horizons, y compris ceux-là même qui ont tout fait pour étouffer cette vérité, quand elle fut révélée et proclamée par l’APARECO et son leader.

Voici pourquoi nous invitons aujourd’hui chaque congolais à suivre attentivement la compilation de déclarations rassemblées dans cette vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=ooHr47Pdv64&feature=youtu.bequi prouve à quel point le diagnostic posé par Honoré Ngbanda et son message contre l’occupation de la RDC ont fini enfin par être reconnus aujourd’hui par tous. Car la réalité est que, les débats évoquant le problème de nationalité en RDC constitue la pierre angulaire de la stratégie des occupants tutsi-rwandais pour camoufler leur agression et leur invasion de la RDC ainsi que leur processus d’occupation et de mise à mort de notre pays. Mais tel est donc pris qui croyait prendre : On ne tue pas la vérité !

VIDEO A VOIR ABSOLUMENT :

Lorsque Mr Honoré Ngbanda a débuté son combat contre l’occupation et pour la libération de la RDC au sein de l’APARECO, et lorsque beaucoup d’entre nous l’y avions rejoint dès les premiers jours, force a été de constater que beaucoup de nos interlocuteurs pendant ces années-là se sont évertués à nous décourager en nous faisant passer, tantôt pour des «utopistes opposants de l’Internet», tantôt pour des «xénophobes paranoïaques », et tantôt encore pour des «résistants extrémistes»… Que ce soit dans les médias ou au sein des différentes institutions internationales, il a fallu à tous ces oiseaux de mauvais augure des années pour qu’ils commencent à se convertir sous la puissance de la lumière de la vérité. Progressivement, nous avons vu leur langage changer. A titre d’exemple, notre statut politique de «résistant» s’est finalement imposé à tous, en lieu et place de l’étiquette d’«opposant» qu’ils voulaient nous coller à tout prix, dans le but de maintenir la confusion pour camoufler le processus d’occupation de la RDC et mieux préserver le régime d’occupation et de prédation installé en RDC depuis la chute de Mobutu. Car, reconnaitre l’existence de la Résistance équivalait à leurs yeux à reconnaitre «l’occupation», et donc l’illégitimité du système en place.

Beaucoup de congolais ont accusé (à tort) Honoré Ngbanda et l’APARECO de s’attaquer à tout le monde. Mais la lecture de cette vidéo vous permettra de comprendre une seule vérité : l’APARECO et son président ne s’attaquent pas aux personnes, mais plutôt aux attitudes politiques de ceux qui soutiennent, consciemment ou par ignorance, l’entreprise diabolique de l’occupation, de prédation et de mise à mort de la RDC en tant qu’état. Et la lecture de cette vidéo que nous mettons à votre disposition vous montrera que certains de ces hommes-là appartiennent malheureusement à toutes les couches de la société congolaise ainsi qu’à toutes les tendances politiques en RDC. Tandis que d’autres, des étrangers, appartiennent à toutes les catégories sociales et politiques à travers le monde ! C’est cette diversité-là qui fait croire, à tort, que l’APARECO en veut à tout le monde.

En effet, comme le montre les témoignages compilés dans cette vidéo, toutes ces éminentes personnalités congolaises et étrangères ont reconnu clairement à un moment donné que la RDC était occupée, pillée et morcelée. Mais comment expliquer que presque personne parmi elles ne soutiennent le combat de la libération contre l’occupation, mais continuent à pousser cyniquement le peuple congolais vers des élections pipées d’avance pour maintenir l’occupation de la RDC? C’est là qu’est le problème !Et c’est ça aussi qui constitue l’objet de notre interpellation à travers cette vidéo!       

L’APARECO et L’ŒIL DU PATRIOTE vous promettent d’autres vidéos du genre dans les jours à venir. La rédaction de L’ŒIL DU PATRIOTE tient à remercier particulièrement tous ceux qui se sont investis au sein de la nouvelle équipe de l’APARECO-TV pour la réalisation de cette vidéo, la première d’une longue série qui suivra. Elle remercie notamment les «vrais patriotes» (ils se reconnaîtront) pour leur travail d’archivage, et le conseiller Josué Mankoto pour le précieux travail de montage de cette vidéo que nous mettons aujourd’hui à la disposition des congolais.

Téléchargez-le et veillez à ce que CHAQUE congolais autour de vous puisse voir et entendre de ses propres oreilles ces témoignages accablants et poignants de l’occupation de la RDC, afin que personne ne se fasse plus jamais berner par des discours mensongers et soporifiques des élections. Car on ne libère pas un pays occupé par des élections ! Et  pour mieux combattre il faut d’abord identifier l’agresseur et connaitre ses méthodes. Bref, il faut savoir  où se trouve la vérité. On ne tue pas la vérité ! 

Paris, le 17 Août 2018

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

DAMNING TESTIMONIES ABOUT RDC’S OCCUPATION

It’s the bitter bit: The truth can’t be destroyed!

 

The current political events in DRC should be a valuable learning and reflecting opportunity to all Congolese. From a new twist to another, the upheavals of discussions and political strategies are starting to dig out to the core, the inner truth hidden by a thick layer of dust made of lies that were told during decades by Congolese people’s persecutors and their accomplices found within the microcosm of the Congolese political system!

Not that long ago, a few years, when the APARECO and its leader were warning people about the conspiracy of invasion, occupation, looting and balkanisation of the DRC, many Congolese politicians thought they were being “paranoiac”. And when Honoré Ngbanda raised the issue of nationality in 2001, and especially in 2006, exposing entirely the identity theft of the Congolese nationality by Rwandese invaders, he was labelled “xenophobic” by the international community and the fake medias, to protect their Rwandese proxies, therefore they decided to marginalize him from the Congolese political chessboard failing to boycott his political fight along with the APARECO!

But today, History caught up with all these men and their powerful lobbies. One only has to look back a few years ago to notice that the misleading terms used to hide the occupation of DRC as “revolt of the Banyamulenge”, “civil war”, “war of liberation”has now become a truth stated loud and clear by both Congolese politicians and foreign personalities of all persuasions including those who made their best to suppress the truth when exposed by the APARECO and its leader.

Here is why we currently encourage each Congolese to carefully listen to the following compilation of statements, showing that the diagnosis properly posed by Honoré Ngbanda and his message against the occupation are finally acknowledged by all.  https://www.youtube.com/watch?v=ooHr47Pdv64&feature=youtu.be

 

The truth is that discussions touching upon the issue of nationality in DRC is the cornerstone of the occupants Rwandese-Tutsi strategy to cover up their aggression and invasion of the DRC as well as the process of occupation and devastation of our country.

But hoisted with one’s petard: The truth can’t be destroyed!

When Honoré Ngbanda started his fight against the occupation and the liberation of the DRC within the APARECO, and when many of us joined him from the beginning, it has to be noticed that many of our interlocutors, back then, went to great length to dissuade us in many ways portraying us as “utopians opponents of the internet”, “xenophobic paranoiacs” or “extremist resistant”. Either in the media or within various international institutions, it took many years to these birds of ill omen to slowly being enlightened by the truth. We saw their speech change progressively. For example, our political status as “resistant” has made its way to all, instead of “opponents” intentionally used to maintain confusion and secure the regime of occupation and predation settled in DRC since the fall of Mobutu. To them acknowledging the Resistance meant acknowledging the “occupation”, and therefore the illegitimacy of the current system.

Many Congolese (wrongfully) accused Honoré Ngbanda and the APARECO to wage war on everybody. But the video will show you the only truth: the APARECO and its president were not contesting people but rather political behaviours of people, consciously or by ignorance, standing for the evil project of occupation, predation and devastation of the DRC as a state. The video will also show that unfortunately some of these men melted in all the layers of the Congolese society and political trends. Whereas some others, foreigners, belong to all social and political group around the world!

This is the plurality that is wrongfully convincing people that the APARECO is contesting everybody.

Indeed, as shown by many statements in the video, both Congolese and foreign prominent figures clearly acknowledged that the DRC was occupied, plundered, and divided. But how do we explain that almost no one among them support the fight of liberation against the occupation, but cynically keep on pushing the Congolese people towards rigged elections to maintain the occupation of the DRC? This is the issue! And this is the reason of our interpellation through the video!

 

The APARECO and L’OEIL DU PATRIOTE vowto make other videos available in the coming days.

The editorial staff of L’ŒIL DU PATRIOTE would particularly like to thank each and every one within the new team of APARECO-TV who have committed themselves to the realisation of this project, the first video of many to come.

The team would like also to thank the “real patriots” (they will recognize themselves) for their work of archival storage, and the adviser Josué Mankoto for his valuable work of editing this footage made available to Congolese people.

Download it, and make sure to share it with each and every Congolese around you, for the purposes of seeing and hearing from themselves these harrowing and overwhelming statements, so that no one will be misled by lies and soporific speeches of elections. Because an occupied country is not liberated through elections! To have winning fight one must first identify his aggressor and know his technique. Anyways one must know where lies the truth.

The truth can’t be destroyed.

Paris, 17th August 2018

 

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Comments are closed