FLASH ! Des tueurs à gage envoyés par « Kabila» à Paris pour assassiner Honoré Ngbanda dans sa résidence

 

FLASH !

Des tueurs à gage envoyés par « Kabila» à Paris pour assassiner Honoré Ngbanda dans sa résidence 

Sa famille dépose une plainte contre X

auprès de la Police française

Nos antennes au sein de l’ANR (services de sécurité et de renseignement de la RDC) viennent de nous alerter au sujet de l’envoi d’un commando de tueurs à gage qui vient de débarquer à Paris le  31 mars dernier avec pour mission de chercher et d’assassiner le leader de l’APARECO, monsieur Honoré Ngbanda, dans sa résidence à Paris. Cette mission mixte est composée de trois tueurs professionnels libanais du Hezbollah non autrement identifiés, guidés par deux hauts cadres de l’ANR qui doivent leur fournir des indications opérationnelles. 

En effet, sur instructions de «Joseph Kabila», son nègre de service, Kalev Mutond a introduit une demande de visa pour trois de ses proches collaborateurs  auprès de l’ambassade de France à Kinshasa. Après la sortie des visas le 28 mars 2018, l’Administrateur général Kalev a retenu un des bénéficiaires du visa pour ne faire voyager que deux dont il était plus sûr. Tout cela pour éviter toute fuite d’information. Seuls les agents NYEMBO, son Directeur de cabinet et NUMBI COLISE ont effectué le voyage. «Kabila» a tiré les oreilles de Kalev pour que cette fois-ci il n’ait aucune fuite d’information autour de cette mission pour ne pas exposer leur collaboration avec les terroristes libanais du Hezbollah. Les deux cadres de l’ANR devront en effet faire le travail de récolte d’information sur la résidence d’Honoré Ngbanda pour confirmer sa présence. Car, selon leurs informateurs, le leader de l’APARECO se serait calfeutré dans sa résidence de Paris d’où il travaille et n’en sort jamais !  

Pour prévenir toute agression surprise, la famille Ngbanda a déposé une plainte contre X auprès de la Police française de sa juridiction et lui a fourni les détails des informations reçues de Kinshasa au sein même du sanctuaire de la kabilie. Elle bénéficie ainsi de la protection de la Police française qui va intensifier ses patrouilles et la surveillance autour de sa résidence.

Paris, le 03 Avril 2018

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Comments are closed