RDC/Un fraudeur peut en cacher un autre: Moise Katumbi et «Joseph Kabila», des fraudeurs  et imposteurs associés !

République démocratique du Congo 

 Un fraudeur peut en

cacher un autre :

Moise Katumbi et «Joseph Kabila»,

des fraudeurs  et imposteurs associés !

  

Un article de Jeune Afrique paru ce Jeudi 22 Mars vient d’ouvrir un autre pan et apporter au monde la preuve supplémentaire des fraudes et des mensonges que Moise Katumbi traine dans sa casserole politique. Ce capitaine d’un nouveau Titanic affrété depuis l’Afrique du Sud et dans lequel il a déjà embarqué quelques congolais alléchés par l’odeur des dollars est aujourd’hui dans des sales draps ! Ce que l’APARECO avait dénoncé depuis des années en échange des critiques et des injures vient enfin d’être confirmé par les autorités administratives italiennes : Moïse Katumbi a été citoyen italien de 2000 à 2017. Soit durant 17 ans !  http://www.jeuneafrique.com/544739/politique/rdc-moise-katumbi-a-bel-et-bien-eu-la-nationalite-italienne-pendant-17-ans/ . C’est donc récemment seulement qu’il vient brusquement de renoncer à cette nationalité pour devenir le Président d’un pays dont il n’est pas citoyen !

Spécialistes en « faux pénaltys », ensemble pour piller la RDC

Mais comment lui qui prétend reprocher à «Kabila» les «faux pénaltys» compte-t-il s’y prendre aujourd’hui pour ne pas en tirer un à son tour? Car avec son statut de citoyen italien, il ne pouvait en aucun cas posséder concomitamment la nationalité congolaise qui est une et exclusive ? Et puisque c’est seulement depuis quelques mois qu’il vient de renoncer à la nationalité italienne, peut-il dire au peuple congolais s’il a fait la démarche pour acquérir la nationalité congolaise? Où et quand ? Est-ce peut-être là la raison de son récent passage à l’ambassade de la RDC à Bruxelles ? Ceux des congolais qui le suivent comme des mouches attirées par l’odeur de la viande pourrie feraient mieux de lui demander comment il va tirer son «penalty» en décembre 2018?

De leur côté, le peuple congolais est maintenant averti : Moïse Katumbi veut devenir président d’un pays, la RDC, dont il ne détient même pas la nationalité ! Après un imposteur rwandais avec fausse identité à la tête de la RDC depuis 17 ans, voilà un autre fraudeur sans nationalité qui pointe son nez pour diriger à son tour la RD Congo !

Ainsi, même si Jeune Afrique ne fait que confirmer ce qui a déjà été dit par d’autres encore récemment, le peuple congolais est appelé à tirer définitivement les conséquences qui s’imposent face à ce nouvel imposteur, frère jumeau de «Joseph Kabila». Katumbi qui crie à tue-tête pour appeler au «respect de la constitution» ne vaut pas mieux qu’Hyppolite Kanambe. Son vrai but est d’endormir les Congolais en leur faisant croire qu’il combat pour leurs intérêts.

Preuves à l’appui, L’ŒIL DU PATRIOTE avait pourtant déjà alerté à maintes reprises l’opinion en montrant que Moïse Katumbi était un parfait produit de la Kabilie. Après avoir rappelé la dépêche de l’AFP datant du 07 mars 2007 qui faisait allusion à sa nationalité zambienne, nous avions par la suite révélé aux congolais l’une des propres interviews de Moïse Katumbi, accordée au média zambien « Maravi » en 2007 et dans laquelle il reconnaissait lui-même clairement sa nationalité zambienne obtenue grâce à sa mère  ( https://www.info-apareco.com/2017/05/06/moise-katumbi-confirme-ses-origines-zambiennes/) . Le même média avait également publié les propos de son oncle maternel Mwata Kazembe, un chef coutumier zambien qui confirmait publiquement son lien de parenté avec le «candidat tireur de faux pénalty». Comme chacun peut le constater, Moise Katumbi n’est pas un apprenti fraudeur ! Tous ceux qui se sont laissés embarqués dans cette aventure digne de la « République du Gondwana » feraient mieux de prendre d’urgence leurs dispositions avant qu’ils s’en mordent les doigts.

Une défense digne d’un élève de l’école primaire

Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute dit-on. La «constitution» congolaise ne permettant pas la double nationalité, on constate donc que cet individu, dont l’un des arguments principaux en politique réside surtout dans le contenu de son porte-monnaie, semble naïvement se laisser plumer par quelques drôles d’«experts» à son service.

Car les arguments avancés par son entourage pour le «défendre» pourraient laisser croire que ces fameux «experts» cherchent  plutôt à accélérer sa chute. Peut-être sont-ils simplement au service de l’un de ses rivaux (suivez mon regard).

Ces «conseillers» estiment donc que parce que Moise Katumbi avait déjà réussi à rouler les Congolais et à frauder pour devenir gouverneur du Katanga avec la complicité de «Joseph Kabila» et autres à l’époque, les Congolais devraient simplement maintenant fermer les yeux sur la présente fraude et se montrer «indulgents» vis-à-vis de sa nouvelle tentative d’imposture! Nous ne savons pas s’il faut en rire ou en pleurer !

D’autres suiveurs aveugles de Katumbi ont préféré lancer des avertissements sibyllins à «Joseph Kabila» et à ses chiens de Pavlov les mettant en garde de et les invitant à « ne pas ouvrir la boite de pandore ». Une façon de dire au jumeau de Katumbi, Hyppolite Kanambe: « Nous sommes tous pareils, tu dénonces nos impostures et nos mensonges, nous dénonçons aussi les vôtres » ! Mais ils oublient que ce chantage a toutes les chances de ne pas produire l’effet escompté parce que les taupes de «Kabila» ont déjà fait ce boulot.

Ils oublient en effet, qu’Olivier Kamitatu, ce vieux complice de «Joseph Kabila» depuis le MLC s’en était déjà malicieusement chargé lorsqu’il avait non seulement ouvert la polémique au sujet de la nationalité belge de Samy Badibanga avant d’enfoncer définitivement Moise Katumbi par cette déclaration faite sur RFI le 27 juin 2017 : “Moise Katumbi est congolais , il n’a jamais eu de nationalité étrangère” ( http://www.rfi.fr/afrique/20170627-rdc-opposant-moise-katumbi-repond-polemique-nationalite). Dans cette «guerre fratricide» entre kabilistes-katumbistes, il faut croire que le neveu de Mwata Kazembe est en train de devenir le dindon de la farce. Et tous ceux qui ont des yeux pour voir ont surement déjà compris que pour Moise Katumbi, la messe est bel et bien dite ! Bien qu’on connaissait déjà ses nombreuses lacunes et limites, cette affaire de nationalité italienne vient de montrer à quel point les multinationales qui pillent la RDC et qui veulent à tout prix mettre à la tête de la RDC ce nouvel imposteur (sans nationalité congolaise) n’aiment vraiment pas les congolais.

Il est plus que temps d’arrêter tous ces scenarios grotesques qui ne cessent d’enfoncer notre pays dans un gouffre sans fin. Il est temps de donner une véritable chance à la RDC de se relever après l’erreur de parcours qu’elle vient de vivre avec l’imposture de « Kabila » et ses sbires à la tête de notre pays. Vivement le véritable soulèvement populaire qui balayera une bonne fois pour toutes la RDC de ces agents de l’occupation et de tous leurs complices. Chaque chose a une fin ! Après une longue période d’humiliation et de misère, l’heure est venue pour que le peuple congolais se dresse et relève la tête pour stopper le rouleau-compresseur qui broie et rase sa souveraineté, sa dignité et son bien-être social. A bon entendeur…

Paris, le 23 Mars 2018

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Comments are closed