COMMUNIQUE-Réaction du CNRC à l’annonce de la “suspension” des marches du CLC, à la présence des évêques catholiques de la CENCO au Canada et en Europe, et à l’imposture du zambien Moise Katumbi

COMMUNIQUE

Réaction du CNRC à l’annonce de la “suspension” des marches du CLC, à la présence des évêques catholiques de la CENCO au Canada et en Europe, et à l’imposture du zambien Moise Katumbi

«La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.» A. Einstein.

 

Les manifestations successives initiées par le “CLC” (Comité laïc de coordination) du 31 décembre 2017 au 25 février 2018, ont malheureusement  produit les mêmes résultats, à savoir de nombreux morts et blessés que déplorent encore aujourd’hui de nombreuses  familles !

Cette situation à la fois ridicule et dramatique préoccupe au plus haut point les patriotes résistants congolais du CNRC qui ne cessent de se demander pourquoi  notre élite politique et religieuse s’entête-t-elle à répéter toujours et chaque fois les mêmes erreurs en espérant un résultat différent ?

Dans un récent communiqué, le CLC, a annoncé la suspension temporaire des manifestations prévues, promettant à la place des nouvelles actions de grande envergure. Est-ce à dire que le peuple congolais devra s’attendre, cette fois ci, à un changement de cap dans l’organisation des manifestations futures ?

La présence d’une forte délégation de la CENCO conduite par le principat de l’Eglise Catholique actuellement en tournée au Canada et en Europe vise-t-elle à annoncer aux congolais de la diaspora ce changement de cap ? Car autrement, le CNRC estime que la seule chose que la CENCO devrait faire aujourd’hui, c’est de dire la vérité au peuple congolais sur l’état réel de l’occupation et de la prédation de la République Démocratique du Congo, et l’appeler à rejoindre la Résistance congolaise pour LIBERER LE PAYS !  

Dans son récent message adressé aux autorités de l’Eglise catholique, Monsieur Honoré Ngbanda, Responsable du Pilotage stratégique du Conseil National de la Résistance (CNRC), a demandé avec insistance aux évêques de la CENCO de dire la vérité au Peuple congolais Car le peuple congolais auquel on a longtemps menti a droit que son élite lui dise enfin toute la vérité sur le danger qui le menace, afin qu’il s’assume pleinement !    

Voilà pourquoi la Résistance congolaise réunie au sein du CNRC a proposé  à la classe politique de l’opposition et à la Société civile  7 mesures qui, si elles sont appliquées sous la bannière  d’un “Front Commun de Salut public “,  conduiront certainement à stopper le processus très avancé d’occupation, de prédation et de mise à mort de la RD Congo en qu’Etat.

Le CNRC ne saurait passer sous silence, le remake de Genval qui vient de se tenir en Afrique du Sud. Il dénonce et condamne l’imposture et la trahison que représentent les alliances félonnes que certains fils égarés du Congo viennent de tisser autour d’un autre imposteur zambien, pour des simulacres d’élections grugées d’avance. 

Le CRNC appelle donc le peuple congolais à rejeter ces manœuvres sordides qui visent à détourner son attention et ses énergies du vrai combat de la LIBERATION du Congo !   

Nos 7 mesures, sont et demeurent pour l’instant la seule voie idoine vers un soulèvement populaire triomphant!

 

Fait à Bruxelles le 16 Mars 2018

Léon MUNTUNTU KADIMA

Porte-Parole du CNRC

Contacts:

E-mail : cnrc.congo@gmail.com

Mobile: 00 32 485 70 85 15

Facebook Comments
Comments are closed