URGENT/RDC : Honoré Ngbanda annonce l’engagement des résistants congolais dans le corps à corps avec le régime de « Kabila » et invite au préalable les congolais à s’engager résolument dans le processus d’un véritable soulèvement populaire

COMMUNIQUE

Conférence de presse de de Mr Honoré Ngbanda Nzambo Président national de l’APARECO et Chargé du pilotage stratégique du CNRC Press Club Brussels Europe Jeudi 1er Mars 2018

RDC : Honoré Ngbanda annonce l’engagement des résistants congolais dans le corps à corps avec le régime de « Kabila » et invite au préalable les congolais à s’engager résolument dans le processus d’un véritable soulèvement populaire

VIDEO : Adresse de Mr Honoré Ngbanda

 

AUDIO (MP3)

Ce jeudi 1er mars 2018 de 11H00 à 14H00 au Club Press Brussels Europe, Monsieur Honoré Ngbanda le Président national de l’APARECO (Alliance de patriotes pour la fondation du Congo) et Chargé du pilotage stratégique du CNRC (Conseil National de la Résistance Congolaise) a tenu un important point de presse avec la presse internationale spécialisée sur la question de la crise congolaise.

Le Président de l’Apareco a commencé son allocution devant une importante assistance par le rappel évocateur du contexte du processus d’occupation de notre pays depuis 1997, de la création de l’Apareco le 4 juin 2005 et des objectifs assignés à cette plateforme pour la libération totale de la RDC.

Il a fixé l’opinion internationale sur les fondamentaux du régime d’occupation en place en RDC téléguidés à partir de Kigali et ses alliés qui sont à la base de la déstabilisation de la RDC.

Prenant en compte le rapport des forces en présence et les divergences d’opinion sur le plan international concernant le sort réservé à « Joseph Kabila » et ses complices, l’orateur a vivement exhorté le peuple congolais à prendre sa destinée en mains en entrant résolument en résistance, en tant que souverain primaire.

S’adressant particulièrement à la communauté internationale Monsieur Honoré Ngbanda a tenu aussi à rappeler la position de l’Apareco et du CNRC qui ne sont nullement xénophobes, mais attendent comme tous les peuples que le droit des congolais à disposer d’eux-mêmes soit respecté. Il a aussi fixé les esprits sur le fait qu’à cause justement de son immense potentiel de richesses, au lieu de l’affaiblir ou de la détruire, la communauté internationale a plutôt intérêt à encourager la prise des rênes du pouvoir en RDC par ses véritables filles et fils et d’établir avec eux un nouveau rapport d’intérêts dépouillé de toutes formes d’injustice, d’hypocrisie, de préjugés et de complexe de supériorité ou d’infériorité.

Après avoir établi son diagnostic sur la déliquescence actuelle de l’état congolais et la dégénérescence de la classe politique en général ainsi que de l’inaptitude de l’opposition en RDC, il a fait le bilan de la dynamique d’ouverture initiée par la Résistance congolaise au sein de l’APARECO et du CNRC depuis Décembre 2017, vers l’ensemble des forces congolaises à travers 7 mesures cumulatives en vue de mettre un terme à l’occupation de la RDC, à savoir :

  1. La suspension par les opposants congolais de toute activité politique, marquant leur rejet du pouvoir d’occupation en place en RDC.
  2. La constitution d’un front patriotique de salut public pour préparer et conduire le peuple congolais à se libérer du joug de l’occupation
  3. La démission des opposants politiques congolais de toutes leurs fonctions au sein des institutions réputées caduques à l’expiration de l’accord de la Saint-Sylvestre du 31 décembre 2017.
  4. Le décret d’un grand mouvement de désobéissance civique initiée par le Front patriotique observé par les citoyens congolais et ce dans tous les secteurs de la vie nationale.
  5. Invitation lancée par le front patriotique de salut publique auprès des militaires, des policiers et des agents congolais des services spéciaux à soutenir le peuple congolais dans la dynamique du soulèvement populaire
  6. L’encadrement du peuple par le front patriotique de salut à s’approprier tous les sièges des institutions symbolisant la volonté du changement
  7. La synchronisation des actions des congolais de l’intérieur et ceux de la diaspora par l’occupation pacifique de toutes les ambassades de la RDC à travers le monde, etc..

A l’issu de cette démarche, le président de l’Apareco confirme aujourd’hui qu’il n’y a rien à attendre de la plupart des opposants congolais et qu’il est temps que le peuple congolais s’en affranchisse définitivement pour le salut de la RDC.

Notre lutte, a-t-il martelé, est une lutte juste car elle est inscrite dans le cadre du droit de chaque peuple de disposer de son territoire, de ses richesses et de son avenir. Il faudra désormais compter sur le terrain avec les résistants congolais qui après ce bilan, s’apprêtent désormais à s’engager plus concrètement sur le terrain aux côtés du peuple congolais pour le véritable soulèvement populaire. Mr Ngbanda a, à ce titre, lancé un appel à tous les congolais qui veulent réellement en finir avec l’occupation à rejoindre les différentes structures de la résistance pour un combat plus efficace.  

Fait à Bruxelles, le 1er Mars 2018

Candide OKEKE

Vice-Présidente nationale en charge de la Planification, de la Communication de l’APARECO et de la coordination des activités du Président national

Facebook Comments
Comments are closed