FLASH/ “Kabila” va-t-il offrir la mangeoire de la Primature à Katebe Katoto ou à Félix Tshisekedi ?

F L A S H

“Kabila” va-t-il offrir la mangeoire de la Primature à Katebe Katoto ou à Félix Tshisekedi pour déstabliliser la classe politique congolaise ? 

ALERTE ! Kyungu wa Kumwanza a-t-il rallié «Kabila» pour sauver le «pouvoir katangais» ?

Le baromètre de la pression politique en RDC a battu tous les records: 

  • La marche des chrétiens de l’église catholique appuyée par l’opposition politique congolaise et d’autres églises de réveil ;
  • La bombe des 7 mesures lâchée par le leader de l’APARECO et de la Résistance congolaise en appel d’unité à toute l’opposition congolaise ;
  • Les révélations sur l’implication de « Kabila » dans l’assassinat des deux experts de l’ONU dans le Kasaï ;
  • Les conclusions d’une enquête établissant la responsabilité de « Kabila » et son régime dans la planification et l’exécution dumassacre de masse de plus de 3000 congolais dans le Kasaï ;
  • L’incendie de la résidence de «Kabila» à l’Est de la RDC ;

Voici autant d’événements qui sonnent comme le glas d’un pouvoir d’occupation qui se sent traqué de toute part. Mais le fils d’Adrien Kanambe n’a pas dit son dernier mot. Devant cet étau qui se referme irréversiblement sur lui, l’imposteur, sur conseils de ses stratèges, a décidé de recourir à la stratégie de la mangeoire qui lui a déjà réussi plusieurs fois dans le passé. Et il compte pour cela sur la cupidité, la versatilité et la stupidité de la plupart d’opérateurs politiques congolais :

La rédaction de L’ŒIL DU PATRIOTE vient ainsi d’être informée qu’Olengankoy a été dépêché à Lubumbashi pour convaincre le tonitruant et le très versatile Gabriel Kyungu wa Kumwanza, avec une enveloppe de 1 million de dollars américains. « Kabila » lui propose de rompre purement et simplement son alliance avec Moïse Katumbi en vue de le rallier et d’entrer dans le prochain gouvernement. Kyungu aurait fait une contre-proposition à «Kabila». Il lui aurait demandé non seulement de libérer tous les prisonniers politiques, mais aussi de mettre un terme aux poursuites judiciaires à l’encontre de Moïse Katumbi et d’accepter son retour en RDC. Si Kanambe accepte cette proposition, Kyungu lui aurait garanti de convaincre Moïse Katumbi de se joindre à lui (Kyungu) pour rallier ensemble la kabilie. L’objectif visé serait d’assurer la conservation du pouvoir au Katanga ! 

Et pour desserrer cet étau qui le menace, « Kabila » aurait accepté la proposition, nous dit-on. Dans cette même optique , il envisage sérieusement de céder la primature à Katebe Katoto qui a annoncé récemment et opportunement son retour définitif en RDC. Kanambe a également dépêché Olengankoy auprès de certains prisonniers politiques à Makala pour les prévenir de « la grâce » du «raïs » ! Notre source nous a expliqué que c’est suite à cet arrangement que le tonitruant Kyungu Wa Kumuanza a surpris ses camarades du Rassop par sa déclaration impromptue acceptant le calendrier électoral de la CENI et réclamant une «transition avec Kabila » !

Mais d’après notre source , pour ce fameux poste de Premier ministre le coeur du “rais” balance en réalité entre le frère de Moise Katumbi et Félix Tshilombo. Cependant, elle n’a pas été en mesure de confirmer si ce dernier a été contacté ou s’il a accepté ce cadeau empoisonné.

«Kabila» sait que l’annonce d’un nouveau gouvernement par la nomination d’un Premier ministre pourrait provoquer la ruée vers la mangeoire de la part des nombreux opérateurs politiques congolais qui vont alors oublier le peuple congolais dans sa misère, ainsi que l’appel d’Honoré Ngbanda leur demandant de boycotter les institutions pour rejoindre le peuple congolais afin d’un soulèvement populaire.

Mais, à l’heure où la majorité de congolais s’accorde enfin sur le fait que rien de bon ne peut sortir de la kabilie au profit du peuple congolais, les yeux de notre population sont plus que jamais rivés sur son élite. Chaque congolais attend désormais de connaitre clairement ceux des leaders politiques qui roulent réellement pour «le peuple d’abord» et ceux qui roulent pour leurs propres ventres!

Après le 31 décembre, il n’y aura plus de confusion : tout politicien congolais qui courra vers la mangeoire d’Hyppolite Kanambe pour lui assurer un semblant de légitimité internationale, cet homme-là portera à jamais sur son front l’étiquette de «traître à la nation».

L’heure de vérité a sonné. Chaque Congolais devra désormais choisir clairement son camp !

Paris, le 29 septembre 2017

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Comments are closed