F L A S H/ RDC: Le clergé de l’église catholique en danger – Un mercenaire chinois au service de “Kabila” , exfiltré d’urgence après l’assassinat d’un congolais en plein marché !

F L A S H

Le clergé de l’église catholique en danger !

Un mercenaire chinois au service de “Kabila” , exfiltré d’urgence après l’assassinat d’un congolais en plein marché !

Un mercenaire chinois au service de « Kabila » mis à l’abri

puis exfiltré d’urgence après avoir poignardé un congolais !

Ce vendredi 15/12/2017, le peuple congolais de Kinshasa et de la diaspora a été secoué par les images de la vidéo qui a inondé les réseaux sociaux, montrant un chinois qui fend la foule, brandissant un couteau au style de l’art martial asiatique, après avoir poignardé à mort un citoyen congolais ( https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=iiHqNe7ZGo8 ). 

Cet acte cruel a choqué plus d’un congolais à travers le monde. Et, ce qui a encore plus révolté, particulièrement les congolais de la diaspora, c’est l’incapacité des congolais présents dans ce marché à maitriser ce criminel chinois. La plupart des internautes qui ont vu ces images révoltantes à travers les réseaux sociaux n’ont pas réussi à s’expliquer cette mentalité infantile du peuple congolais d’aujourd’hui. En effet, on entendait les badauds témoins de ce crime se contenter chacun de crier «bokanga yee» (traduction : arrêtez-le), mais personne n’osait prendre le risque de l’affronter ou de le lapider ! Le criminel a fendu la foule jusqu’à se faire récupérer par les «Bana Mourra» qui ont fait semblant de le neutraliser avant de l’emmener avec eux.

Mais, d’après notre antenne au sein même de la Police nationale, ce chinois est un membre du commando des mercenaires de «Kabila». Il aurait poignardé le Congolais parce qu’il injuriait «Kabila». Et pour preuve, l’officier de Police nous a confirmé que sur instruction du « Rais » ce criminel chinois a pris l’avion à Ndjili dans la nuit de vendredi à samedi pour rentrer dans son pays.

Pour lever toute ombre autour de cette affaire, nous demandons au pouvoir sanguinaire de «Kabila» d’exhiber au peuple congolais ce criminel chinois extirpé par les «Bana Mourra» pour que l’opinion nationale soit informée de la sentence que compte lui réserver la fameuse « justice » congolaise. Nous rappelons pour mémoire l’image d’un jeune congolais en Chine , dont les chinois avaient coupé le sexe au couteau après qu’il ait été accusé d’avoir violenté une chinoise ! Si l’on veut éviter que les congolais ne se mettent à se rendre justice eux-mêmes il faudrait au moins que le gouvernement congolais veille à ce que la vie des citoyens congolais soit respectée comme celle de tous les hommes du monde ! Et qu’en RDC surtout, le Congolais soit respecté et protégé.

Cependant, aucun congolais ne doit se leurrer ces choses-là resteront une utopie dans un pays sous occupation ! Pour celui qui se fait appeler « Joseph Kabila » et ses complices un « bon congolais » est un congolais mort ou menant une vie d’esclave dans son propre pays. Mais , tôt ou tard le peuple congolais se lèvera et quand ce jour arrivera que chacun soit prêt à récolter les germes des graines de ce qu’il aura semer. A bon entendeur …

«Kabila» ordonne les enlèvements et les assassinats

des évêques et des abbés pour museler leur église

Ce jeudi 14/12/2017, sur instruction de l’Archevêché de Kinshasa, la capitale congolaise a été secouée à partir de 21 heures locales, par le concert des cloches de toutes les églises catholiques, soutenues par les sifflets, les tintamarres des casseroles, et les cris des populations. Le but spirituel et religieux était d’exprimer vers l’Eternel le ras-le-bol de la misère du peuple congolais qui demande la délivrance divine. Les hommes, les femmes et les enfants qui sortaient dans la rue réclamaient, eux, à tue-tête, la fin du régime « Kabila » pour sortir le Congo de la misère ! De toute évidence, le “Rais” n’a pas apprécié le “concert”…

Craignant un mouvement de masse, l’armée d’occupation avec sa Police ont commencé à tirer des gaz lacrymogènes même devant les foules massées dans la cour de leurs maisons, les obligeant ainsi à fuir leurs résidences pour s’abriter ailleurs.

Le lendemain vendredi, secoué par l’ampleur de l’événement auquel il ne s’attendait pas, Hyppolite Kanambe a réuni le staff de l’ANR conduit par Kalev Mutond pour leur reprocher d’abord de n’avoir pas anticipé l’événement qui aurait pu dégénérer. Il leur a ensuite donné des injonctions pour briser cette dynamique dangereuse de l’Eglise catholique en muselant son clergé par la peur. C’est ainsi que l’ANR vient d’être chargé de planifier les enlèvements et les assassinats des évêques et des abbés qui apparaissent comme des cerveaux-moteurs à travers toute l’étendue de la RDC.

Il est temps que le peuple congolais s’unisse pour une action nationale qui face aux armes utilisées par « Kabila » et les siens ne se limitera plus aux simples cris ou aux pleurs ou encore aux bruits de casseroles, mais conduira plutôt à la paralysie de toutes les institutions scélérates d’occupation pour chasser les ennemis de notre territoire national. Identifions-nous et unissons-nous plutôt pour un véritable soulèvement national !

Paris, le 16 Décembre 2017

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments
Comments are closed