COMMUNIQUE DE L’APARECO- Nikki HALEY en RDC : Le ciel n’est pas tombé sur la tête de « Kabila » !

COMMUNIQUE DE L’APARECO

Visite tapageuse de Mme NIKKI HALEY en RDC : Le ciel n’est pas tombé sur la tête de « Kabila » !

 

L’Alliance des Patriotes pour le Refondation du Congo (APARECO), a suivi avec attention le remue-ménage et les tumultes qu’a provoqué dans les médias internationaux et les chancelleries occidentales et africaines le voyage de Mme Nikki Haley, Ambassadeur des Etats-Unis au Conseil de Sécurité des Nations Unies et envoyée spéciale du Président Donald Trump en République Démocratique du Congo. Plusieurs observateurs se sont répandus en conjectures de tous genres, allant jusqu’à comparer la visite de Mme Nikki Haley à « Joseph Kabila » à celle restée célèbre de son prédécesseur Bill Richardson à Mobutu, pour lui transmettre l’ultimatum de D.Trump . L’apparition du commandant des troupes AFRICOM aux côtés de l’envoyée spéciale a provoqué à son tour les supputations les plus rocambolesques à travers certaines presses européennes en mal de sensation. Les acteurs politiques congolais, du régime au pouvoir comme de l’opposition, ont tous retenu leur souffle, étant suspendus aux lèvres de la messagère de Washington !

Mais malheureusement pour eux, la montagne a accouché d’une toute petite souris : le ciel n’est pas tombé sur la tête de « Kabila » ! Les « décideurs » ont décidé de lui offrir un bonus de glissement d’un an pour organiser des élections.

Devant cette énième mascarade politique des puissances qui dominent et dirigent la RDC par leurs proxys interposés, l’APARECO :

  1. Dénonce cette mise en scène diplomatique des Etats-Unis qui donnent un « glissement » supplémentaire d’une année à « Kabila », alors qu’ils savent très bien que « Kabila » n’a aucune intention de quitter le pouvoir, encore moins d’organiser les élections démocratiques sans lui. Le délai supplémentaire lui accordé par Washington lui servira à organiser des manœuvres dilatoires pour tripatouiller la constitution actuelle en organiser un semblant de référendum qui conduira au changement de la constitution en vue de lui permettre de se maintenir indéfiniment au pouvoir. « Kabila » n’a jamais déclaré ni promis à qui que ce soit qu’il va quitter le pouvoir en RDC !
  2. Attire l’attention du peuple congolais sur le piège que cache ce cadeau américain fait à « Kabila ». En effet, en lui offrant l’année 2018 pour organiser les élections, les Etats-Unis veulent annuler automatiquement le faux rendez-vous que les leaders politiques de l’opposition ont donné au peuple congolais pour chasser « Kabila » à la fin de cette année 2017 ! Nous rappelons au peuple congolais que le même scénario s’était produit l’année passée où à l’approche de la date fatidique du 31 décembre 2016, on a présenté au peuple congolais un accord bidon qu’on a concocté à la va vite la nuit de la Saint Sylvestre pour faire tomber sa colère et sa détermination de chasser « Kabila » le 31 décembre à minuit. Cette année, on vient encore lui servir la même recette en lui promettant des élections pour 2018 !
  3. Salue les premières réactions du peuple congolais à la déclaration de Mme NIKKI en lui rappelant que personne ne lui a donné mandat de donner un an de glissement à « Kabila » ! 
  4. Appelle le peuple congolais à ne plus croire aux chants de sirène des politiciens qui lui promettent des processus électoraux organisés par « Kabila », des prétendues « transitions sans Kabila » ou encore des fausses manifestations populaires pour « chasser Kabila » .…   
  5. Invite le peuple congolais à se mobiliser dans la Résistance populaire contre tout le système d’occupationà se prendre lui-même en charge et à cesser de compter sur une quelconque assistance de la communauté internationale ou des puissances extérieures pour sa libération des mains des prédateurs qui pillent notre pays, la République Démocratique du Congo.

 

Fait à Paris, le 28 octobre 2017

José Yango W’Esthiko

Vice-président national et porte-parole de l’APARECO

Facebook Comments
Candide Okeke

About Candide Okeke

Comments are closed