Kengo wa Dondo en mission secrète à Moscou ?

Kengo wa Dondo en mission secrète à Moscou ?

Les Tutsis, contrairement aux Bantous qui forment la grande majorité de la population congolaise, savent transcender leurs divergences et leurs intérêts centripètes pour sauver l’intérêt du groupe. C’est en ce terme qu’un très proche de Kanambe et de Ruberwa s’est confié à la rédaction de L’œil du Patriote pour lui révéler une mission top secrète que le président du Sénat, Léon Lobitch Kengo wa Dondo, est en voie d’effectuer en ce moment à Moscou pour requérir le soutien de Poutine au régime tutsi et au rôle «stabilisateur» du tutsi-power dans la Région des Grands Lacs Africains.  

Cette mission a été décidée après une grande concertation du lobby tutsi-rwandais et ougandais consécutive à la décision des Etats-Unis de Trump de désigner l’Angola «gendarme de la Région des Grands Lacs» à la place du régime tutsi du Rwanda sur lequel le démocrate Bill Clinton avait jeté son dévolu. Le changement de vent à Washington a sonné l’alarme au sein du Tutsi-power qui vient de se mobiliser pour sauver les meubles. Un géo-stratège de la rivalité Est-Ouest et qui connait par surcroit les méandres des coulisses des intérêts secrets des Américains et des Européens en RDC a été choisi pour aller briser les réserves de Moscou pour ne pas abandonner la RDC aux Occidentaux seuls ! Il doit prévenir Poutine de ne pas répéter en RDC l’erreur qu’il a commis en Libye. Réussira-t-il cette délicate mission ? 

Quel qu’en soit le résultat, c’est l’esprit de solidarité tutsi qui doit ici interpeller l’élite politique congolaise. Pour sauvegarder la mauvaise cause du pillage et de balkanisation de notre pays, les envahisseurs tutsis arrivent à se regrouper au-delà de leurs intérêts partisans, Mais pour défendre la bonne cause de l’intégrité de leur pays, les Congolais sont incapables de surmonter leurs petits égos. Pitoyable !

Signe visible de l’occupation rwandaise à Goma : Les autorités congolaises ont déserté Goma pour Gisenyi !

Un patriote congolais qui vient de séjourner à Goma dans la cadre d’une mission de la résistance témoigne avec des larmes aux yeux : l’occupation est devenue une réalité à Goma. Et il explique : depuis un certain moment, certains cadres et hommes d’affaires congolais préfèrent résider à GISENYI plutôt qu’à GOMA ! Et quand on leur pose la question, ils avancent sans sourciller les raisons suivantes : le loyer est moins cher à Gisenyi, les villas sont propres, l’électricité y est en permanence, ce qui facilite la connexion internet avec un débit rapide…, et surtout, disent-ils pince sans rire,  il n’y a pas d’insécurité.

Alors une seule question : que leur manque-t-il pour créer les mêmes conditions dans leur propre ville natale de Goma ?

Paris, le 14 Octobre 2017 

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

Facebook Comments
Comments are closed