COMMUNIQUE/Mme Candide OKEKE (APARECO) ne participera pas au Congrès de la Diaspora congolaise organisée par l’AIDC à Bruxelles

COMMUNIQUE DU CABINET DU

PRESIDENT NATIONAL DE L’APARECO

 

Contrairement à ce qui est annoncé, Mme Candide OKEKE (APARECO) ne participera pas au Congrès de la Diaspora congolaise organisée par l’AIDC à Bruxelles

  

Il y a quelques semaines le cabinet du Président national de l’APARECO a d’abord été informé de la diffusion d’une vidéo réalisée par le Pasteur Bobo et le Pasteur Célestin Kibutu Ngimbi et peu après , de la mise en circulation de tracts  (dont copie en annexe) annonçant la tenue d’un Congrès de la diaspora organisé prochainement par l’AIDC, et citant la Directrice de Cabinet du Président national de l’APARECO,Mme Candide OKEKE  parmi les intervenants.  

Un membre du cabinet du Président national de l’APARECO a immédiatement pris contact avec Mr Kibutu pour protester et l’informer que Mme OKEKE ne prendrait pas part à ce Congrès . En effet, en tant que membre de l’APARECO, mouvement de résistance qui a fait du combat contre l’occupation de la RDC sa cible et sa priorité absolue, elle ne pourrait en aucun cas prendre part à des rencontres politiques ou autres dont l’esprit et les objectifs ne cadrent pas avec l’idéologie fondamentale de l’APARECO qui combat ouvertement le processus d’occupation et de balkanisation  qui menace l’existence de notre pays.

Nous avons à cette occasion exprimé notre indignation au Pasteur Kibutu et lui avons reproché le fait d’avoir pris la liberté d’annoncer la participation de Mme OKEKE dans leur réunion sans avoir sollicité au préalable l’accord de la haute hiérarchie de l’APARECO, ni même demandé l’avis de l’intéressée elle-même. Procédure qui relève d’une simple courtoisie élémentaire !     

Malgré ces remarques, nous sommes aujourd’hui sidérés de constater que les organisateurs du Congrès de la Diaspora congolaise ont passé outre tous ces avertissements et ont continué à diffuser des tracts (dont copie en annexe) avec le nom de Madame Candide OKEKE comme oratrice.Un tel comportement ne peut que provoquer de l’indignation, surtout lorsqu’il émane des hommes de Dieu qui prêchent l’intégrité et la droiture.

Nous demandons donc aux responsables de l’AIDC et organisateurs du Congrès de retirer de tous documents et autres annonces relatifs à cet évènement, le nom de Mme Candide OKEKE comme participante, dans le but d’éviter toute confusion du genre.

 Fait à Paris, le 20 septembre 2017  

Cabinet du Président national de l’APARECO

 

 

Facebook Comments
Comments are closed