Kabarebe révèle à «Kabila» le complot élaboré pour son élimination par Kagame !

Tension et division au sein du Tutsi-power ! 

James Kabarebe révèle à «Joseph Kabila» le complot élaboré pour son élimination par Paul Kagame !

Un royaume divisé contre lui-même, dit la Bible, est déjà vaincu ! Tel semble être le cas du prétentieux lobby hégémonique tutsi qui rêve d’installer l’empire Hima-tutsi sur toute la région des Grands Lacs africains. Le gourou qui incarne ce projet méphistophélique, Paul Kagamé pour ne pas le citer, est prêt à sacrifier son Cheval de Troie en RDC, «Joseph Kabila», devenu la bête noire des Etats-Unis, pour préserver son pouvoir et atteindre mordicus ses objectifs. Malheureusement pour lui, tous les membres du Tutsi-power ne se retrouvent pas dans ses ambitions hitlériennes.

Depuis ce lundi 16 mai 2017, le général ministre rwandais James Kabarebe est à Kinshasa pour alerter son neveu «Joseph Kabila» du complot qui se trame contre lui. Sa tête serait mise à prix par le président rwandais, sous pression des Etats-Unis qui lui auraient donné un ultimatum de liquider son « Proconsul » à Kinshasa sous peine de se voir lui-même lâché et « puni » par eux. Dans la foulée, James Kabarebe aurait révélé à son neveu que Paul Kagamé aurait chargé le général Charles Bisengimana et Moïse Nyarugabo, deux éminents membres du Tutsi-power à Kinshasa, de son élimination physique.

Cette précieuse information fournie par Kabarebe fut recoupée incidemment par «Kabila» lui-même suite aux menaces qu’il a directement reçues de l’ambassadeur des Etats-Unis à Kinshasa lors de leur entretien houleux ce dimanche 14 mai. Le diplomate américain l’a en effet mis en garde, dans un ton virulent et en des termes volontairement menaçants, contre son projet de recourir au référendum pour changer la constitution et rester au pouvoir. Il lui aurait clairement fait comprendre que les Etats-Unis sont fermement décidés à le stopper par tous les moyens pour l’empêcher de rester au pouvoir!

Devant cet étau qui se referme sur lui, et sur conseils de son oncle James Kabarebe qui lui a fait comprendre qu’il n’a d’autres voies de salut que de s’accrocher au pouvoir en RDC par tous les moyens possibles et imaginables, «Kabila» a décidé de passer à la vitesse supérieure. Pour cela, il a convoqué ce mardi 16 mai une grande réunion stratégique qui s’est tenue chez sa sœur Janet «Kabila» de 22 heures à 1h30’. Avaient pris part à cette réunion : Zoé et Jeannette «Kabila», les généraux Olenga, Yav, Numbi et Kabarebe, le ministre Ruberwa et quatre collabos patentés : Kukulu, Kalev, Beya et Atundu. «Joseph » Kabila a communiqué aux participants les révélations faites par James Kabarebe concernant le plan de Paul Kagame et des Américains visant d’abord à l’éliminer pour imposer Moïse Katumbi à sa place, et ensuite procéder à la saisie de «tous vos biens en RDC et dans le monde après vous avoir transférés tous à la C.P.I.»! Pour contrer ce projet, «Joseph Kabila» a proposé à ses interlocuteurs et complices de prendre leurs ennemis de vitesse en montant rapidement  un coup d’Etat à l’Erdogan, afin de neutraliser d’abord les deux «traitres» Nyarugabo et Bisengimana, ensuite tous les autres soutiens congolais de Moïse Katumbi partout à travers la RDC. Séance tenante, tous les participants ont été priés de communiquer à Zoé «Kabila» les noms des personnes, civiles ou militaires, qui soutiennent Moïse Katumbi, pour qu’à l’aide des 200 commandos namibiens, zimbabwéens et botswanais sous ses ordres, il organise une vaste opération d’épuration. Cette opération a reçu le nom de code «Imbwa» (ce qui veut dire : chien) ! C’est tout un message ! 

Comme on peut le voir, une fois de plus, c’est le sang des innocents congolais qui risque de couler encore et encore pour satisfaire des folles ambitions des occupants et pilleurs de la RDC. Nous ne pouvons plus observer ces scènes sans rien faire. Raison pour laquelle nous avons décidé de divulguer ces rivalités internes entre tutsi-rwandais qui les conduisent à recourir à des mises en scène les plus macabres ayant comme conséquence, le versement du sang des Congolais. Peu importe si ces derniers sont naïfs, ignorants ou simplement des marionnettes.  Néanmoins, tous les congolais devraient être interpelés par la manière dont son élite, civile et militaire, est instrumentalisée par les occupants et les pilleurs de notre pays. Il est grand temps que la jeunesse congolaise s’assume et refuse que ses dirigeants lui soient imposés par ces mêmes puissances qui veulent faire de notre pays et de notre peuple leur vache à lait pour toujours !    

Paris, le 18 Mai 2017

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

Facebook Comments
Comments are closed