Bruits de bottes aux frontières de l’Angola ?

Bruits de bottes aux frontières de l’Angola ? 

« Kabila » tient une réunion stratégique à Kingakati   

 

Traqué par le sort et par la pression des événements, «Kabila» compte ses jours, mais refuse de lâcher prise. Il multiplie les débauchages par la corruption pour laminer une opposition politique composée d’élites compradores et corruptibles à gré. Et dans cette atmosphère de fin de règne, les vendeurs d’informations alarmantes foisonnent de toute part en quête d’argent. Des rumeurs de coups d’état se succèdent les unes aux autres, aussi vraies que fausses.

Ainsi, suite à une rumeur persistante d’un coup d’état qui serait en gestation à partir de l’Angola, un pays pourtant allié à son régime, « Joseph Kabila » a tenu autour de lui à Kingakati, dans la nuit du samedi 06 au dimanche 07 mai, une «réunion de haute stratégie» pour contrer ou déjouer un coup d’état que prépareraient quelques membres du fameux G7.

Cette réunion a connu la participation d’une équipe spéciale venue d’urgence du Katanga et conduite par le Général John Numbi et composée du Rédoc de l’A.N.R./Katanga Nzita, du Maire de Lubumbsahi Sanguza Mutunda, d’Eric Kalonji, Le N°1 de l’A.N.R. Lubumbashi et petit frère de Kalev, de Kasongo Tshikala alias Scoda, le N°2 de l’A.N.R./Lubumbashi chargé des opérations « suicide » et petit frère de John Numbi, du Général Jean Bosco Galenga, sans fonction précise au Katanga mais évoluant sous la gestion privée de John Numbi, de Philémon Yav, ami de Richard Muyej, fils aîné du Général Mbumba. Le Directeur de cabinet de « Kabila » et Kalev Mutond, AG/A.N.R. ont aussi pris part à cette réunion.  

C’est le Général John Numbi qui a fait l’exposé de l’objet de la rencontre. Il a expliqué aux participants l’ampleur du complot qui se préparait en Angola contre leur pouvoir. Selon lui, des informations très sures font état d’un complot ourdi par certains opposants congolais membres du G7, qui travailleraient pour le compte de Moïse Katumbi. Et c’est le frère de ce dernier, Katebe Katoto qui assurerait des liaisons à partir de la RDC avec leurs hommes en Angola et à Bruxelles. Un long débat s’en est suivi pour savoir s’il fallait neutraliser sur le coup les « traitres » ou s’il fallait attendre. Après un long débat, et sur recommandation d’Hyppolite Kanambe, il a été décidé de laisser évoluer Katebe Katoto avant d’agir. Il faut que les preuves du complot soient suffisamment réunies. Le Redoc Nzita assisté de Kasongo Thsikala alias Scoda ont reçu la mission d’infiltrer Katebe Katoto et de le « manger à l’italienne » le moment venu !

« Kabila » est en train de scruter sérieusement l’hypothèse d’organiser un coup d’état de palais, pour proclamer un état d’urgence. Mais il redoute que ses complices lui jouent un mauvais tour et transforment ce bluff en véritable coup d’état et lui dament le pion ! La suspicion et la méfiance sont telles que « Kabila », nous dit-on, a même peur de son ombre ! Il soupçonne même ses mentors Kagame et Museveni de composer avec Dos Santos de l’Angola pour le renverser, sous la pression des Etats-Unis d’Amérique. L’entreprise de l’occupation et de la balkanisation de la RDC est en train de se transformer, lentement mais surement, en Tour de Babel.

Un phénomène abominable apparait au travers de toutes ces tractions : ce que sans l’apport des intellectuels civils et militaires congolais, l’imposteur rwandais « Kabila » ne saurait rien faire en RDC ! Malheureusement, ce jeune inculte et barbare arrive à instrumentaliser la majorité de cadres intellectuels civils, militaires et religieux congolais à cause de leur propre stupidité et médiocrité.  

Paris, le 11 mai 2017

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

VIDEO A VOIR ICI:

https://www.youtube.com/watch?v=EOmBF0HH-K0

                                

 

 

 

Facebook Comments
Comments are closed