UE/RDC- COMMUNIQUE: Les Congolais interpellent l’Union Européenne ! Grande Marche Sam 08 avril 2017

COMMUNIQUE :

Les Congolais interpellent l’Union Européenne !

Méga-marche des Congolais Samedi 08 Avril 2017 à Bruxelles

Les résistants congolais disent : NON au génocide de 12 millions des congolais ! NON à l’occupation et à la balkanisation de la R.D. CONGO ! NON aux élections dans un Congo occupé ! Dégageons les occupants d’abord !  Ensuite les élections démocratiques !

 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

L’APARECO et la Résistance congolaise appellent l’Union Européenne à reconnaitre et à dénoncer le génocide orchestré contre le peuple congolais ainsi que le processus d’occupation de la RDC en cours depuis vingt ans. Elles l’invitent à renoncer (comme en Europe sous l’occupation nazie) à tout projet d’organisation d’élections en RDC alors que ce pays croupit sous l’occupation rwando-ougandaise. Elles appellent les congolais de la diaspora à ne pas baisser les bras et à venir nombreux à la manifestation qu’elles organisent le Samedi 08 Avril 2017 à Bruxelles pour faire entendre leurs voix au monde entier et démontrer leur volonté de résister jusqu’à la libération totale de la RDC.

 xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Paris, le 10 Mars 2017- C’est depuis plus de deux décennies aujourd’hui (octobre 1996) que la souveraineté de la R.D. Congo a été violée et que le peuple congolais subit des violences récurrentes sous le regard hypocrite et indifférent de la Communauté internationale. A travers l’ONU, l’Union Africaine, l’Union Européenne et la Monusco, et malgré la flagrance des crimes du génocide, d’occupation et de pillage de la RD Congo par ses voisins rwandais et ougandais, la Communauté internationale a volontairement refusé d’établir le bon diagnostic et de proposer des solutions adéquates pour stopper le processus d’occupation et de pillage assorti des massacres et des viols des Congolais.

Elle a préféré soigner les symptômes de la maladie plutôt que la maladie elle-même : elle a imposé au peuple congolais tantôt des dialogues de dupes avec ses agresseurs, tantôt des simulacres d’élections organisées par le pouvoir d’occupation pour légitimer le régime et protéger les criminels… Mais pendant ce temps, les viols, les massacres, la répression, les arrestations arbitraires, les tortures et les humiliations de toutes sortes sont infligés aux Congolais par le régime d’occupation incarné par Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila. Notre pays a plutôt atteint les pires chiffres des statistiques dans ces domaines : plus de 12 millions de congolais massacrés, plus de 1000 femmes congolaises violées par jour, plus de 2 millions de congolais chassés de leurs terres natales meurent dans les forêts dans des conditions effroyables, l’économie du pays exsangue et hypothéquée à cause des pillages de nos minerais et des nombreux contrats léonins.

A l’approche du 19 décembre 2016, date limite de fin de mandat du régime de « Joseph Kabila » qui incarne ce pouvoir d’occupation, de balkanisation et de prédation, certains congolais avait naïvement cru que les menaces de la Communauté internationale fixant une ligne rouge à « Kabila » d’abord le 6 septembre (pour démarrer les élections), ensuite le 19 décembre (pour quitter définitivement le pouvoir) étaient sincères et fermes. Mais quatre mois après ces promesses fallacieuses, le peuple congolais réalise avec frustration qu’une fois de plus, il a été berné par la Communauté internationale et par sa classe politique : cette même Communauté internationale lui impose encore, et encore d’autres dialogues et d’autres accords qui tardent à aboutir …, et qui n’amèneront aucune solution à ses vrais problèmes !

Devant ce constat malheureux, frustrant et inquiétant, l’APARECO et toute la Résistance congolaise ont décidé de réagir en organisant d’abord une grande marche pacifique, mais de colère, qui aura lieu le Samedi 08 Avril 2017 à Bruxelles. Cette marche partira de la Porte de Namur pour se terminer au siège de l’Union Européenne. A travers cette manifestation ainsi que le mémo qui sera remis à l’Union Européenne, l’APARECO et l’ensemble des Résistants congolais veulent interpeller la conscience et la responsabilité des pays membres de l’U.E. et à travers eux, de toute la communauté internationale. Ils les appellent à : 

  1). Poser d’abord le bon diagnostic qui explique (mais ne justifie pas !) tant d’années de gachis, et de désastre humanitaire. Le bon diagnostic révèle clairement que la nature et l’origine de la crise multiforme dont souffre la RDC depuis 20 ans c’est l’agression suivie de l’occupation de son territoire ainsi que de l’infiltration de ses institutions par la Rwanda et l’Ouganda. Ces deux pays sont soutenus et équipés dans leur mission en RD Congo par des multinationales et des lobbies occidentaux qui visent l’exploitation sauvage des richesses du Congo. Nous voulons un partenariat win-win et non une politique de la prédation !  

 

  2). Reconnaitre le génocide congolais de plus de 12 millions de victimes aujourd’hui et prendre des dispositions conséquentes pour identifier et punir les auteurs de ces crimes, quelles que soient les fonctions politiques qu’ils exercent en ce moment. Le monde a vue la Communauté internationale s’acharner sur des chefs d’état en fonction dans certains pays du monde pour si peu ! Des rapports des ONG, des enquêteurs indépendants ou de l’ONU ont suffisamment épinglé l’ampleur de ce génocide et pointé leurs auteurs…

Comment la Communauté internationale, y comprise l’Union Européenne, peut-elle fermer les yeux et pousser le peuple congolais aux dialogues sans issu durant 20 ans http://www.aparecordc.info/dossiers/20-ans-de-dialogues-virtuels-et-inutiles  , alors que des millions de congolais autochtones sont massacrés et subissent toutes sortes de violences au Kassai, au Katanga, au Kongo central, dans le Kivu et partout à travers la RD Congo ?  

  3). Reconnaitre officiellement que ce n’est pas l’absence de la démocratie qui est à la base de la crise en RD Congo, mais plutôt l’absence de la SOUVERAINETE des congolais qui constitue la cause fondamentale de la crise et cela, suite au processus d’occupation qui à déboucher sur l’imposture et sur une infiltration massive des institutions congolaises comme en témoigne clairement cette enquête (jamais contestée) menée par le Président national de l’APARECO Monsieur Honoré Ngbanda,

( Version ANGLAISE : http://www.aparecordc.info/dossiers/inquiry-on-the-functioning-of-the-infiltration-network

Version FRANÇAISE : http://www.aparecordc.info/dossiers/enquete-sur-le-fonctionnement-du-reseau-dinfiltration )

ce document démontre que le régime en place en RDC est un régime d’occupation de type nazi, et qui s’appuie sur quelques collabos congolais . Il est dès lors très évident, qu’un tel régime ne se farra jamais harakiri en n’organisant des élections réellement libres qui ne pourront que mettre fin à son pouvoir !

 

Vu tout ce qui précède, l’APARECO demande au nom de tous les résistants congolais,  que l’Union Européenne se range sans ambigüité du côté du peuple congolais en dénonçant et en combattant clairement l’occupation de la RDC et le génocide en cours.

L’APARECO demande, qu’à l’instar de la réaction de l’Europe sous l’occupation nazie,  les pays membres de l’Union européenne arrêtent définitivement d’envisager des solutions hypocrites de dialogues et d’élections en RDC, au lieu d’aider ce peuple à sortir d’abord de l’oppression et des humilitions d’un régime d’occupation qui vise la balkanisation de son pays et la mise à mort de la RDC en tant qu’Etat.

L’APARECO tient à exprimer clairement à la face du monde sa ferme et inébranlable détermination à mobiliser le peuple congolais et à le soutenir, contre vents et marées, dans cette lutte légitime et digne visant à mettre fin à sa descente aux enfers. L’APARECO appelle pour cela des hommes et des femmes de bonne volonté à travers le monde, et les invite à se ranger aux côtés du peuple congolais pour le soutenir dans son noble et digne combat pour le recouvrement de sa souveraineté.   

Clovis MBIKAY

Secrétaire Général

de l’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (APARECO)


CONTACT : INFOS Tél : 00(32)487530891 / 00 (33)6 52032939 –

CONTACT PRESSE – Tél. : 0032493283437


Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernieres nouvelles sur la RDC:
Facebook Comments
Comments are closed