Poursuite de massacre à Kithevya/Oicha (Beni) – Un phénomène qui étonne…!

Les FARDC remuent la forêt vide par leur bombardement théâtral, les égorgeurs viennent massacrer sur leur passage

Une Victime de massacre de Kithevya/Oicha - Beni du 31/10/2016 photo BLO par Georges NOKO

Une Victime de massacre de Kithevya/Oicha – Beni
du 31/10/2016
photo BLO par Georges NOKO

Le 31 Octobre 2016, à 16 heures, des hommes vêtus en uniformes des FARDC de marque tâche-tâche ont fait irruption dans le village Kithevya situé non loin à l’ouest de la cité d’Oicha. Les habitants du milieu les ont pris pour des soldats gouvernementaux et n’ont pas d’emblée perçu en eux une menace.

Mais, ces intrus ciblèrent directement le centre de santé du lieu qu’ils pillèrent systématiquement. Ils ont étendu leurs actions par le massacre de sept personnes (tuées) et plusieurs autres blessées, dont un enfant, trois femmes et trois hommes. Les images jointes plus bas font comprendre l’ampleur de la persistance du génocide qui décime la population de Beni, en dépit des opérations de « farce » poursuivies par les FARDC et la MONUSCO dans la région.

Les tueurs sont-ils des ADF ou des FARDC masqués en ADF?

Il est bien éblouissant que des présumés ADF aient causé un si grand dégât humain en pleine agglomération se trouvant quadrillée par une si forte concentration des opération militaire du gouvernement.

En effet, c’est depuis le 22 octobre 2016 que l’armée congolaise s’est lancée dans une démonstration de force sans précédent dans les contrées d’Oicha; des bombardements étourdissants sont activés jour et nuit soi-disant pour « effacer » la cible ennemi. Voilà que c’est là-même que l’ennemi surgit en tenue des FARDC pour massacrer des civils.

Il est pareillement étonnant de constater que la zone où les Mai-mai (volontaires patriotes) ont installé leur surveillance connait une réelle accalmie depuis les deux semaines de leur intervention. D’aucuns se posent la question de savoir pourquoi l’armée nationale et les autorités du pays s’en prennent à ces volontaires dont les bienfaits sont devenus plus que louables pour la population locale, pendant que le massacre des civils par les égorgeurs se poursuit aux endroits mêmes où les opérations des FARDC prétendent tripler d’intensité.

La réponse à la question sur l’identité des tueurs exigerait avant tout la réponse à la question parallèle suivante : « Pourquoi les activités des égorgeurs sont plus florissantes dans les zones fortement imprégnées par la présence physique et opérationnelle des FARDC???

Voilà un grand défi qui peut devenir un objet d’enquête pour ceux qui chercheraient à élucider les contextes de massacres des civils à Beni.

Cercueils des autorités brûlés par population en colère à Kithevya après massacre du 31/10/2016
Cercueils des autorités brûlés par population en colère à Kithevya après massacre du 31/10/2016

Cercueils des autorités brûlés par population en colère à Kithevya après massacre du 31/10/2016

Quant à la population locale, elle est de plus en plus convaincue qu’une main des égorgeurs, sous la pulsion des autorités au pouvoir, se trouve bel et bien au sein de l’armée gouvernementale. Ceci justifie la colère qui a poussé la population d’Oicha et de Kithevya à brûler les 7 cercueils que les autorités offraient pour l’inhumation des victimes.

Baudouin KYAVAGHENDI
Beni

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.

VOICI LES VICTIMES DU MASSACRE DU 31/10/2016 à KITHEVYA (OICHA/BENI), PHOTO DE BLO

img-20161101-wa0016_resized  img-20161101-wa0017_resized  img-20161101-wa0010_resized

img-20161101-wa0020_resized  img-20161101-wa0019_resized  img-20161101-wa0018_resized

Facebook Comments
Comments are closed